UA-29881888-1

Avertir le modérateur

20/04/2012

La douce odeur de la gamelle

Mai 2012.

Winter le 20 avril 2012

«Bon appétit»

Notre Bon Suzerain à d’ores et déjà perdu, laminé par la vague de mécontentement des gens qu’il a emmené sur le chemin des promesses non tenues.

Mais au-delà de sa propre défaite, lui qui confiait à Anne Lauvergeon, patronne d'Areva et amie de Besson, qu’il ferait président pendant une mandature pour aller ensuite travailler pour  Bouygues, c’est une grande part de la droite qu’il a emmenée sur le chemin de la déconfiture.

Car ne nous y trompons pas, il est en France tout un ensemble de personnes dont le métier, et donc le revenu mensuel, ce qui leur permet de vivre, de nourrir femme(s) et enfants est directement lié à la capacité de leur chef à mobiliser les forces vives de la nation.  Ce sont les sénateurs, les députés, les représentants de conseils généraux, et plus généralement ce qu’on appelle « grands électeurs » : ceux dont le métier est la politique. Ainsi, le chef de l’état n’est pas juste un chef politique, c’est également une sorte de chef d’entreprise, et, en capitaine de cette industrie sourde, de l’ombre, il se doit de mobiliser, fédérer, sensibiliser, gérer les ressources humaines que sont ses supporters.

Aujourd’hui, tous les députés qui vont perdre leur poste, les représentants divers et variés parsemés tout le long de notre complexe système de représentation qui vont devoir aller se recaser ailleurs et n’auront pas forcément l’entregent suffisant pour postuler chez Bouygues sont en droit d’être dans une colère noire devant le constat de l’ampleur de la manipulation. Certes, Chirac avait eu cette formule restée fameuse que « les promesses n’engagent que ceux qui y croient », tant l’attente de changement était forte que la pilule reste dure à avaler.

Les temps vont être durs : Il est à peu près aussi difficile pour un député mis sur la touche que pour un chômeur sexagénaire en fin de droit de se recaser. Et pourtant l’un et l’autre ont une famille à nourrir !

Si l’on regarde les choses sous cet angle, on peut comprendre les retournements de veste assez spectaculaires de ces derniers jours et ceux qui ne manqueront pas d’arriver prochainement.

Il fût un temps ou quelques faiseurs de mode lancèrent une vague qui connut quelques succès : les habits intégralement réversibles : vestes à deux couleurs, l’une intérieure et l’autre extérieure, pantalons et polo de même. Cette mode fît long-feu, sans doute trop complexe qu’elle était à mettre en œuvre, et générant par là-même des couts de revient peu compatibles avec un marché de masse.

chomage.jpgAlors il en est certains pour lesquels cela risque d’être terrible, car les costumes d’aujourd’hui ne permettent plus les retournements multiples. Ainsi, on voit mal comment les Besson, Kouchner et autres girouettes de la politique vont se recaser pour les cinq ans à venir. Eric Besson n’est pas un âne. Il a besoin du soutien d’Anne Lauvergeon, qui ne ménage pas sa peine pour lui venir en aide.

Le ballet des affamés va commencer. C’est très exactement ce qu’a exprimé Jean Luc Mélenchon hier à Paris en parlant de la « douce odeur de la gamelle ».

Bon appétit !

 

26/02/2012

Le Pen plus bête que la moyenne

Mai 2012.

Winter le 26 Fevrier 2012

«Viande Bovine & Viande halal»

Marine Le Pen casse les pieds des français en expliquant qu’en Ile de France, on ne mange que de la viande Halal.

Outre le fait que cela n’a strictement aucun intérêt, c’est totalement faux. Mais dans la famille de l’extrême droite française, on n’en est pas une approximation près.

Le seul intérêt de cette polémique est d’expliquer que les arabes nous envahissent, car pour le pékin moyen, musulman égal arabe égal viande halal égal immigration égal étranger qui vient voler le pain des français.

Alors, rappelons à Marine que l’immigration est la seule manière pour nous autres bon français de nous faire payer nos retraites quand nous ne pourrons plus travailler… Mais c’est sans doute trop compliqué à expliquer.

Mais puisque Marine Le Pen a lancé le débat sur la viande, remettons sur la table la vraie, la seule, l’unique question :

Pour créer un kilo de viande de bœuf, il faut 13 500 litres d’eau ! Vous avez bien lu ! 13 tonnes d’eau pour produire seulement un kilo de bœuf. A titre de comparaison, pour faire 590 litres d’eau pour produire un kilo de blé et seulement 25 litre pour faire un litre de bière. Cette eau est prélevée dans l’environnement. Et l’on comprend bien que pour pomper dans la nappe de quoi faire une bête de 600 à 700 kilogrammes, il faut qu’une pompe qui produirait 1000 litres à l’heure tourne 24h/24 pendant un an : Même si ces chiffres sont approximatifs, cela fait quelques litres de gaz-oil !

Rappelons aussi que sur notre planète, il y a presque 7 milliards d’habitants, et que sur ces 7 milliards (6,8 milliards), beaucoup ne mangent pas de viande, soit par orientation religieuse, soit pour des raisons économiques. Juste en Inde, environ 500 millions de personnes ne mangent jamais de viande, ni hallal, ni catholique, ni casher...

Alors, on comprend bien que manger de la viande tous les jours n’a pas grand sens. Les messages qui consistent à dire qu’il faut manger des produits laitiers tous les jours, de la viande tous les jours etc.. sont des inventions des industriels.

Donc, pour répondre aux idioties de Marine Le Pen, le seul problème c’est de manger des produits animaux de manière raisonnable. Le reste ne sert qu’à monter une partie des français contre l’autre.

Et ce n’est pas très glorieux.

 

19/02/2012

Allègre : Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien vomir ?

http://www.mai2012.fr/.
Winter, le  19  Fevrier 2012


«Le temps des faux culs»


J’ai beaucoup de respect - j'avais veux-je dire - pour Claude Allègre, entre autre par rapport à l’audace dont il fait montre pour, en opposition avec le partie de la pensée unique, tenter de démontrer que le réchauffement climatique n’a pas grand-chose à voir avec l’activité humaine. Bon, c'est vrai que lorsqu'il le fait il accumule les erreurs, mais il a au moins l'audace de le faire.


Claude Allègre a annoncé aujourd'hui qu’il rejoignait le camp de Nicolas Sarkozy.


Claude Allègre, qui , pendant tant d’année a porté les espérances du peuple de gauche, a annoncé qu’il rejoignait le camp de celui qui ouvrit son règne par un hommage à la classe fortunée et le termine en leur offrant la TVA dit « sociale ».

Eric Besson avait fait pareil avant lui. Mais à la différence d’Eric Besson, Claude Allègre est une personne de culture, une personnalité scientifique, un personne qui réfléchit, se renseigne et calcule.


Alors, quel calcul a donc fait le triste Allègre ? Un peu de pouvoir, un petit portefeuille de porcelet replet ? Triste homme, triste destinée ; et encore plus de tristesse à l'égard de ceux qui en le prenant comme ministre, n'ont pas su voir la graine de mauvaise herbe, les germes de félonnie.

Le plus ridicule de l’histoire, c’est la déclaration qui assortit son retournement de veste : Si DSK avait été candidat, il aurait opté pour son camps nous apprend-il !

Il devient urgent de se débarrasser de ces « hommes » « politiques ».

Sans aller jusqu'à là, pour Allègre, il ne faudra pas oublier de le raser à la libération.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu