UA-29881888-1

Avertir le modérateur

09/05/2012

Hollande, victoire, le reste reste à venir...

 http://www.mai2012.fr/.

 Winter, le 8 mai 2012

  «Histoire d’une histoire, à lire jusqu'au bout...».

 882553.jpgEn 2007, je démarrais ce petit blog avec pour objectif de voir comment les partis politiques gèrent leur image sur internet. Il s'agissait d'une expérience personnelle, sans autre intérêt que cela...

J’étais déjà étonné de voir comment les sites des partis politiques, qu’ils soient de gauche ou de droite, utilisent internet : Sans les connaitre, je fais le pari que les responsables des sites des partis sont souvent des petits loups, rôdés à toutes les nouvelles technologies, mais sans recul sur un modèle économique : Sensibles aux moindres nouveautés, twitter, facebook, ils en oublient les fondamentaux: Une stratégie de communication n’est efficace que si sa cible est clairement identifiée. C’est pour cette raison que Damart cartonne avec ses publicités « has been ». Pour l’UMP, être sur twitter, c’est bien, mais les électeurs à conquérir utilisent-ils twitter ? être sur facebook c’est bien, mais les réservoirs d’électeurs utilisent-ils facebook ?

 De mon côté, je partais du raisonnement que, si l’on veut vendre une idée au plus grand nombre, il faut faire comme au supermarché, et la mettre impérativement en tête de gondole.

 J’étais étonné que, malgré les sommes énormes mobilisées par tous les partis politiques, à l’exception notable de un ou deux partis (l’extrême gauche et l’extrême droite), la plupart des organisations politiques ne comprend pas cette logique : Depuis toujours, la communication est le nerf de toute conquête; il suffit de relire « l’art de la guerre » pour s’en convaincre.

 Aujourd’hui, en Mai 2012, sauf à ce que ce fût soigneusement orchestré, alors que la catastrophe de Fukushima offrait aux écologistes un tremplin inespéré, comment comprendre autrement le rayonnant échec d’Eva Joly ? Le chaland a besoin de constance : changer en permanence la couleur de ses lunettes est une erreur stratégique majeure.

 En 2007, exaspéré par l’attitude dédaigneuse de Notre Bon Suzerain, je me lançais dans l’expérience suivante : Avec comme moyen un abonnement internet et un investissement journalier de 15 minutes pris sur mon temps de trajet dans mon train de banlieue, je me fis le pari qu’il était possible de voler à l’UMP la première place qui lui revenait de droit dans le moteur de recherche de Google.200803261225400.ca-va-mal-finir.jpg

 Lorsqu’on l’on part à la quête du pouvoir, le premier mot clef est « Victoire ». Ensuite, si l’on se présente sous le nom de Sarkozy, le deuxième mot clef est « Sarkozy », lorsqu’on utilise un appareil politique pour aller à la victoire, le troisième mot clef le nom de cet appareil : « UMP ». Enfin, dans la résistible ascension, le calendrier est essentiel. Ainsi, mon dernier mot clef sera « Mai 2012 ». Sans aucun moyen financier et sans connaissance - ni volonté d’en acquérir - du concept de « page ranking» et autres subtilité des moteurs de recherche,  je décidais d’être sur la première ligne de google sur ces quatre concepts clef : un objectif, une personne, un appareil, un calendrier.

 A ma grande surprise, cela a fonctionné. Comme aurait dit Desproge, et comme il l'avait écrit lui même sur sa tombe (sic) au Père Lachaise : « Etonnant, non »

 Ainsi, si vous tapez

 « mai 2012 ump », ce blog est sur la première page depuis des années

 « Victoire sarkozy ump » ce blog insignifiant apparait sur les toutes premières lignes

 « Mai 2012 sarkozy victoire », ce blog était sur la première ligne jusqu’à trois jours avant les élections. Sursaut chez les bleus marine ?

 Et en règle générale, sur toutes les combinaisons commençant par « Mai 2012 », ce blog a maintenu sa 1er ligne sur google jusqu’aux 19 Avril 2012 .

 Le plus drôle c’est sur la combinaison suivante : « Mai 2012 victoire Sarkozy UMP», ce  blog a conservé toutes les 3 à 5 premières lignes de Google tout le temps…

 Cela me permit de me conforter dans l’idée que dans le clan de l’UMP, personne ne croyait vraiment en la victoire. Comment, autrement expliquer un tel amateurisme ? C’était d’autant plus vrai que je vis que le site « Cope2017 » avait été déposé en juin 2011, visiblement par un petit malin, ce qui corroborait la thèse que le site « jfc2017 » , déposé dès le lendemain de l’élection de Nicolas Sarkozy en écho au ns2012.fr , l'avait été effectivement par Copé lui-même...  « Tu quoque fili ! » (1)

 Loin des buzz d’un jour, dans une constance régulière, ce blog, pour autant insignifiant qu’il fût, a reçu, depuis 2007 un demi million de visiteurs uniques, des millions de pages ont été téléchargées. Après avoir en Février 2008 digéré le pamphlet de Léotard « ça va mal finir », et convaincu qu’il nous entrainait vers une pente glauque, ce que la fin de la campagne a confirmé, en investissant a peine ¼ d’heure de mon temps par jour, j’ai participé à mon niveau, tout seul et sans aucun moyen, à l’échec de Notre Bon Suzerain.

 Une nouvelle aventure maintenant commence : Il nous faut éviter une cohabitation. Nous avions reçu une aide précieuse de Fillon, dans son appel a donner une majorité forte à notre président...

 Mais pour la suite, c’est une toute autre histoire…

 (1) l'assassinat de César par son fils Brutus

01/05/2008

Place de l'étoile : Sans papier ? Circulez !

Winter le 1er Mai  2008  

http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

« Sans papier ? Circulez ! »

Il advint que…

La France s’est toujours voulu terre d’asile, et à ce titre a toujours attiré beaucoup de monde, de villes lointaines, de régions lointaines, de pays lointains puis de continents lointains. Tous ces gens, dont on retrouve la trace dans notre patrimoine national par exemple à travers la diversité des noms de famille, ont contribué à forger notre identité.

Nous sommes entre amis pour un repas convivial :  Procédons à une petit exercice et comptons autour de cette table qui nous rassemble combien d’entre nous ont leurs  4 grands parents d’origine française et le bilan est vite fait : la France s’est construite et continuera à se construire ce modèle, car c’est l’essence même de notre pays.

Ce qui  change fondamentalement depuis quelques dizaines d’années, c’est qu’une bureaucratie s’est installée un peu partout dans le système, pas seulement en France mais dans le monde moderne en général.

Et là ou nos aieux pouvaient sans carte d’identité, sauf-conduits ou passeports divers et variés vivre et travailler, le monde moderne impose de montrer patte blanche, exercice difficile quand on est noir et sans papiers.

Travaillant à Paris sur les Champs Elysées, je passe chaque matin devant l’arc de triomphe. Fierté de la France, gloire de Paris, ce monument à l’esthétique extrêmement discutable fut érigé sur ordre de Napoléon Bonaparte afin de célébrer les victoires des armées françaises ainsi que l’expression du pouvoir régalien, et voit se figer à son chevet chaque matin des hordes de japonais qui le prennent en ligne de mire. Il est aussi particulièrement connu de toutes les écoles d’architectures comme étant le prototype de ce qu’il ne faut pas faire en matière d’ouvrage en terrasse, car les siennes, depuis plus de 200 ans et malgré toutes les prouesses de l’architecture moderne, demeurent indéfectiblement non étanches, mais c’est une autre affaire.

Sous ce monumental ouvrage, une flamme dite « du soldat inconnu » est ranimée tous les soirs depuis 1923. Erigée sur la sépulture d’un poilu mort au combat dont la dépouille fut soustraite au hasard des champs d’horreur et dont on ne connut jamais l’identité, elle commémore le souvenir de tous ces militaires qui ont donné leur vie lors de la grande boucherie de 1914-1918, indépendamment de ce qu’ils furent.

Le symbole est particulièrement fort, car lorsqu’il fallait monter sur le chemin des dames, peu importait que vous fûtes nègre ou polonais : tout était bon pour la chair à canon.

Et ce symbole est si fort que le jour de la fête nationale, jour le plus important de notre démocratie s’il en est, le moment le plus intense est sans doute celui où le président de la république française en personne ranime cette flamme.

Mais s’est il une fois seulement posé la posé la question de savoir si la mémoire de celui qu’il honore à ce moment précis et au nom de la nation toute entière, ainsi que celles portées par ce symbole, disposaient toutes de papiers d’identité ? C’est peu probable, et c’est sans doute pour cela que ce soldat est demeuré inconnu. En ravivant la flamme, ce que la France reconnaît, c’est que sa nation s’est forgée sur des gens qui ont conquis leur nationalité par ce qu’ils ont fait : Ce soldat inconnu, cette nationalité dont on parle tellement aujourd’hui, ne l’a-t-il pas acquise pour lui et ses semblable par les honneurs qu’on lui rend le jour de notre fête nationale ?

La guerre économique a remplacé dans nos pays développés la guerre militaire mais la finalité reste toujours la même : Il s’agit pour la piétaille de sustenter la soif d’or inextinguible des capitalistes.  

Chaque matin, lorsque sortant de la crasse et l’obscurité du métro je découvre avec la même joie les rayons de soleil souligner d’or les bas reliefs de  façade est de l’arc de triomphe, je rêve du jour où nous aurons, dans notre belle capitale française devant la bourse du travail, un mémorial dédié au travailleur inconnu.

En attendant ce jour et notre fête du 14 juillet où Sarkozy une nouvelle fois célébrera au nom de la France la mémoire d’un inconnu, notre bon souverain a régularisé cette semaine trois travailleurs sans papier.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu