UA-29881888-1

Avertir le modérateur

26/04/2012

Pourquoi Sarkozy sera réélu

Winter, le 26 Avril 2012

www.mai2012.fr

«Dans un pays de collaborateurs Sarkozy sera réélu»

J’avais en Fevrier 2011 écrit un petit article (lien ici) expliquant pourquoi selon moi Sarkozy sera réélu. Je ne pensais pas avoir visé si juste, mais plus l’échéance se rapproche plus je crains d’avoir raison sur à peu près toute la ligne. En tout cas, le premier tour nous donne déjà quelques inquiétudes. Si les français d’intéressent bien à la politique, ils ne recherchent pas les idées mais les réponses qui semblent toutes faites. Et, bien que Sarkozy n’ait rempli aucune des 15 conditions sur lesquelles il avait pourtant en 2007 fondé son programme électoral, il recommence avec exactement la même rengaine et cela ne semble gêner personne.

Si l’on additionne benoitement les chiffres, on comprend mal comment Sarkozy pourrait ne pas rempiler pour 5 ans… presque 19% de vote d’extrême droite au premier tour.

Mais il est un élément surprenant qu’aucun chroniqueur n’a pourtant relevé. Le nombre de bulletins nuls est faible pour un premier tour ; ceci est d’autant plus surprenant que le taux de participation est énorme. Je l’ai constaté dans le bureau dans lequel je dépouille ; les chiffres le montrent au niveau national. Usuellement, les gens se défoulent : Il y en a toujours un pour glisser une fille a poil dans les enveloppes, insulter le maire ou dénoncer son voisin. L’intérêt de la manœuvre est que le code électoral oblige à lire tout haut la raison de la nullité du vote, et à faire signer la feuille d’émargement par les assesseurs, qui sont en général des notables. Là ce n’est pas le cas, semble-il. Cela signifie que les électeurs ont vraiment voté.

Alors, si Sarkozy passe au deuxième tour dans ces circonstances, c'est-à-dire avec une France qui est en train de virer au national socialisme de manière aussi affirmée,  Il faudra vraiment se poser la question d’aller vivre ailleurs. Car un Sarkozy qui rempilerait avec le soutien de l’extrême droite nous amènerait fatalement à un régime totalitaire, nous qui vivons déjà depuis 38 ans sous un régime d’exception qui autorise au quotidien tout un ensemble d’atteintes aux libertés individuelles, savoir le plan vigipirate, sans que les français, en fils de bon collabo qu’ils sont tous, sourcillent…

Mais, au pays de Jean Claude Chabanne, de Arthur de Smet, de Guy Mollet et de bien d’autres, les français sont-il vraiment aussi collabo que cela ?

14/04/2012

La bonne gouvernance

http://www.mai2012.fr/.

Winter, le 14 Avril 2012

«De la réalité de la crise».

On ne gouverne bien que sous la peur. Qu’ils soient démocrates ou tyrans, tous les politiques qui se sont succédé depuis que l’homme est homme le savent, et Notre Bon Suzerain nous fait au quotidien une exceptionnelle démonstration de la permanence de ce principe.

S'il fallait ne prendre qu'un seul exemple, ce serait l'évocation du fait qu'en France, il y a plus de 27 millions de personnes qui n'ont jamais connu autre chose dans leur vie que le plan vigi-pirate, régime d'exception mis en place par Giscard, qui n'a d'autre vocation que d'imposer un ordre policier à notre société «moderne».

C’est l’appétit d’autre chose qui fait le génie de l’Homme, et qui permet de faire évoluer la société. Mais « évolution » ne va pas de paire avec « gouvernance », car l’évolution est l’antichambre de la révolution.

Ainsi l’homme politique, par définition conservateur, n’a jamais manqué d’imagination pour inventer des peurs propres à juguler l’appétit d’autre chose de ses congénère, depuis Vigipirate, crise financière,bâle iii,mai 2012,ump,sondages,calendrier,présidentielles,1er tour,victoire de mélenchon,victoire de sarkozyl’invention de « l’Exode », en passant par celle de « Jésus », des religions et esprits malins divers, jusqu’au réchauffement climatique, et, aujourd’hui, « la Crise. », dont le traitement doit être notre nouvelle religion.


Certes, la remarque peut paraitre déplacée lorsque des millions de personnes se retrouvent sans rien pour manger, et l’on pourrait me rétorquer que la crise est là et bien réelle. Mais « réelle » ne veut pas dire « naturelle » : la nature ne vit que par rééquilibrages successifs, tandis que l’homme politique n’a d’autre obsession que d’entretenir des déséquilibres permanents, les seuls qui lui permettent de justifier sa position de prédateur.


Tous les événements économiques que nous vivons ne sont que billevesées dont l’unique objectif est d’asservir les gens pour faire une société docile.

Le prochain président aura-t-il le courage de faire cet aveu ?

Rien n’est moins sur. C'est pour cela qu'il ne nous sert pas à grand chose.

 


07/04/2012

Les vrais clients du service public.

http://www.mai2012.fr/.

Winter, le 7 avril  2012

 « La gare St Lazare».

Après 10 ans  de travaux, la gare St Lazare est désormais magnifique.

Merci à la SNCF qui prouve ainsi qu’elle investit pour les usagers, ou, comme elle les appelle, ses « clients ».

1673117_3_a872_la-gare-saint-lazare-a-paris-a-ete-renovee_ab481facb08ff71832afafd1b8328d61.jpgMais qui sont les « clients » de la SNCF ? Sont-ce vraiment les « usagers » ?

Chantier de la gare St Lazare : 250 millions d’euros de travaux. 450 000 usagers par jour. La dernière rénovation date de 1930, soit pas bien loin d’un siècle, ou, dit d’une autre manière: trois générations de voyageurs …

Rapporté à la personne transporté, avec un amortissement industriel dont durée s’exprime en dizaines d’années, l’investissement est totalement nul. Le profit, lui, sera colossal pour la société Klépierre (filiale de BNP Paribas), qui a obtenu pour 40 ans la gestion des 80 boutiques. Et l'on notera au passage qu’alors qu'à la gare, les peintures ne sont pas encore sèches, Klépierre, vient juste, afin de permettre à la BNP de respecter les accords de Bâle III qui concernent la régulation des activités à risque des banques, de céder pas loin d’un tiers de son capital (28,7%) à la tentaculaire SPG : Simon Property Group, une gigantesque société américaine de gestion immobilière. (On comprend que 80 boutiques, en plein centre ville, avec une zone de chalandise qui concerne tous les jours 450 000 clients, ce n'est pas exactement ce qu'on appelle une activité à risque...)

Le Cœur St Lazare se veut la vitrine du développement de la SNCF.  En vérité, le tour de passe-passe de BNP Paribas démontre qu’au lieu de retourner aux usagers de la SNCF, les profits de cette grosse opération immobilière serviront, une fois de plus, mais comme bien souvent dans une France quipontoise,houillon,sncf,guillaume pépy,rénovation de la gare st lazare,sondages,calendrier,ump,mai 2012,services publics,transports,élections présidentielles,victoire de sarkozy,victoire de mélenchon,victoire de hollande,europe ecologie,eva joly réserve la retraite par capitalisation aux seuls fonctionnaires (Prefond retraite...), à alimenter les retraites des américains, qui sont en définitive les seuls et vrais clients de la SNCF. Pour s'en assurer, il suffit d'examiner les cours de l'action du SPG, le Simon Group Property.

Et pendant ce temps, pour l’usager, le prix du passe Navigo grimpe toujours en flèche. Dans ma belle ville de Pontoise, les escalators de la gare sont en panne depuis dix ans. La passerelle qui en enjambe les onze voies est en ruine. Assez logiquement dans un monde où l’usager paie tandis que  le client profite, les seuls espaces soigneusement entretenus en sont les panneaux publicitaires, les caméras de surveillance et les machines qui permettent de valider les coupons de transport. Paradoxe suprême de la société libérale prônée par Notre Bon Suzerain, même les machines servant au voyageur racketté à s'acquitter de sa dîme ne sont pas entretenues avec le soin qu’il conviendrait !

PICT0016.JPGEn 1937, il y avait 42 700 kilomètres de voies ferrées. On en compte plus de 25% de moins 75 ans plus tard !  Ce sont toutes ces voies que vous pouvez voir à l’abandon un peu partout  au cœur de nos villages, dans nos campagnes, mais aussi parfois en plein centre ville, engluées dans le macadam d’une société du pétrole pas cher qui a privilégié le bitume au chemin de fer….

 C’est cela, la réalité du développement de la SNCF, pas la vitrine de la Gare St Lazare.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu