UA-29881888-1

Avertir le modérateur

13/12/2016

Pour la bonne compréhension, faites l'effort de lire jusqu'à la fin, si jamais il y a une fin... Merci

Marcel Renard en gare de Pontoise le 13 Décembre 2016

(sur un article du 10 mars 2012, 18 Avril 2015, 28  décembre 2015.)  

«Elections et service public : Les électeurs vous remercient de votre compréhension»

 En 2008, Marcel Renard avait écrit un petit article sur la gare de Pontoise sur le thème :  Le coupon du passe Navigo augmente tous les mois, mais les investissements, eux,  sont en berne.

 C'est un rpontoise, houillon, gare, umpoman Photo… au fil des années, et la SNCF qui toujours vous remercie de votre compréhension. La société est ainsi faite, aujourd’hui : Vous pouvez toujours emmerder tout le monde et en permanence pour peu que vous lui demandiez de la compréhension.

 Cette photo, c'est fin 2007 : Cela faisait tellement d'années que ces cinq escalators de la gare de Pontoise ne fonctionnaient plus qu'il devenait irritant que, de surcroit,  la SNCF nous demande toujours de la compréhension.

pontoise , houillon, région, sncf,

C'est-à-dire qu'en 2006, on nous avait déjà promis un remplacement des installations pour 2007, et que, bien sûr, on n'avait rien vu...

Et puis voici que l'année 2008 s'avance. Sur le même petit panonceau qui date déjà un peu, la SNCF s'excuse des escalators en panne et nous promet un remplacement pour 2009. En nous remerciant toujours de notre compréhension. A ce stade, on comprend bien, même si on est un peu énervé. Mais on est brave. On acquiesce. "Gentiment, gentiment", disait Feu-Coluche...

Puis le mois de Mars 2008 arrive, et finalement, on se dit que ces escalators ne seront jamais remplacés. Sans doute mettra-t-on des cordes à noeud à la place ? Pas evident pour les handicapés, mais bon, grosse crise, petit budget.

On comprend. On est toujours très brave....

pontoise, houillon, gare, ump

Le temps passe et la compréhension avec.

Et puis un beau jour, miracle ! un nouvel escalator est arrivé : Beau comme un verre de blanc en été sous le soleil de provence. On ne met pas la photo, cela pourrait calmer l'ardeur de la SNCF...

Car il en reste encore quatre à changer. Mais bon, lorsque l'on a attendu douze ans pour changer un escalator, on peut avoir suffisamment de compréhension pour attendre encore 48 ans de plus pour changer les quatre restants.....pontoise , houillon, région, sncf,

Et la SNCF, elle, continue à nous remercier pour notre compréhension. Là, cette photo est prise en Mars 2012, toujours au même endroit. En Mars 2012, voici déjà bientôt douze ans que, avec sa façade policée, la SNCF nous remercie de notre compréhension. Ce qui est étonnant, c'est que les "usagers" sont devenus des "clients", mais qu'on les prend toujours autant pour des cons. Simplement, on est d'avantage polis avec eux...

Car il faut lui reconnaitre une qualité, à la SNCF. Elle est polie, et cela c'est formidable. Cela va dans le sens du discours de Sarkozy sur la République : La République, c'est le respect des autres : Tu peux emmerder la terre entière, dire d'un côté que tu as une politique d'accessibilité  - c'est pour le respect de la différence, tu comprends ? - mais de l'autre de strictement ne rien faire. C'est possible. Tu peux ne rien faire, mais, attention, il faut toujours ne rien faire poliment...

Allez, encore une petite dernière pour la route, prise en Mars 2012 : Sur cette photo, les escalators sont tellement plein de compréhension à l'égard des choses de la nature qu'ils acceptent de se laisser pousser de la mousse dessus... Etonnant, non ?

pontoise , houillon, région, sncf,

... Les années passent. Les élections passent. A Pontoise comme à la SNCF, l'immobilisme s'installe en méthode de gouvernement. Comme disait je ne sais plus qui, en tapant toujours sur les mêmes, tu limites arithmétiquement le nombre de mécontents. Donc là, on tape sur les handicapés, c'est facile, il n'y en a pas beaucoup...

Et puis voici que d'un seul coup d'un seul, un sursaut, un frémissement, une sorte d'excitation : las !  Force est de constater que c'est juste la pancarte qui se réveille !

Ici, c'est en 2013. Nous sommes au même endroit, mais on sent que ça frémis, que ça bouge.

CARF, FRET, pontoise,houillon,huchon,région il de france,stif,navigo,sncf,casse des services publics,sondage,élections présidentielle,mai 2012,calendrier,ump,victoire de,sarkozy,hollande,mélenchonEn effet, exceptionnellement, cette année, les travaux sont prévus pour la rentrée 2013 ! C'est tellement merveilleux. On en pleurerait presque. Un conte de fée !

Malheureusement, à la rentrée 2013, rien ne s'est passé : Les fées, c'était une fausse alerte, sans doute une erreur, un dérapage de marqueur. Vous savez, cela peut arriver. Mais, nous autres, petites gens, savons faire preuve de compréhension, nous laissons nos élus dans leurs voitures de fonction et prenons nos escalators qui fonctionnent toujours en mode manuel...

Aussi, lorsque en fin 2013, on nous annonce que finalement les travaux seront reportés pour 2014, on finit pas se dire que ça doit être normal, que c'est le mode de fonctionnement standard du Service Public lorsque l'usager se transforme en client, que c'est une forme d'abâtardissement du capitalisme, mais que aux prochaines élections, cela ira mieux...

...Normal....

Mais on est content quand même. Car on a un petit panonceau qui vient illuminer notre quotidien terne de banlieusard, un petit panonceau qui annonce des réparations pour le 31 Janvier 2014. C'est super ! Janvier ! Et on a non seulement le mois, mais aussi le quantième ! le 31 ! De la planification fine, en somme, rarement vu à la SNCF !

pontoise,houillon,huchon,région il de france,stif,navigo,sncf,casse des services publics,sondage,élections présidentielle,mai 2012,calendrier,ump,victoire de,sarkozy,hollande,mélenchonHélas ! On avait mal lu. Il s'agissait juste de la réparation des machines à payer. Celles-ci, il est vrai qu'elles ne restent pas longtemps en panne ; rapport à l'usager qui, libéralisme oblige, s'est transformé en client...

Et puis on arrive vers Septembre 2013, et rien ne s'est toujours passé...

Octobre pousse Septembre, puis Novembre pousse Octobre et Décembre pointe son nez avec ses marches glissantes et ses rampes verglacées....

Et puis Janvier 2014.

Et là, le miracle de Noël se reproduit en gare de Pontoise : A ce stade, l'on doit remercier Bénédicte Tilloy, qui, d'une main de fer, gère le réseau Transilien :

pontoise,houillon,huchon,région il de france,stif,navigo,sncf,casse des services publics,sondage,élections présidentielle,mai 2012,calendrier,ump,victoire de,sarkozy,hollande,mélenchonEn effet, l'on sent que cela frémit. Il va se passer quelque chose. Il y a déjà eu un escalator de réparé. C'est un bon signe, un bon oracle....

Voici le temps de la fin de l'année 2014. Les travaux sont proches.

Quel plaisir, quelle satisfaction, quel bonheur de voir que la SNCF s'est occupé des handicapés, de ceux qui ont mal aux jambes, pour lesquels il est difficile de monter les escaliers.

Que l'on eu juge : alors que l'on fête la galette des rois 2015  c'est maintenant pour le 31/12/2015 que sont planifiés les travaux.

C'est vraiment formidable !

pontoise,carf,fret,gisors,serqueux,rff,argenteuil

Toute l'année 2015 passe, avec tous les événements tragiques que l'on sait. Chacun s'occupe à être "Charlie" un peu partout. Et puis .....

.... Et puis voici qu'arrive le 28 Décembre 2015, et Marcel Renard reprend sa plume, interrompue par cette année 2015 compliquée et où la seule bonne nouvelle du point de vue déplacements en Ile de France fût la chute du prix du pass Navigo pour les banlieusards des zones éloignées. Badinter avait supprimé la peine de mort, Jean-Paul Huchon aura instauré le passe navigo à 70 balles, ce qui reste surtout un cadeau pour les entreprises plus que les usagers qui eux le repaieront dans leurs impôts... petites ambitions, petits bricolages...C'est la politique du 21ème siècle...

A la rentrée 2015, après les élections régionales qui ont vu le pouvoir local basculer à droite, sur les escalators en rade, la petite pancarte était toujours là, augurant de réparations pour le 31 Décembre 2015.

Alors forcément, on attend la Saint Sylvestre avec impatience, en se disant que Valérie Pécresse (droite) , elle, elle va faire mieux et plus vite que Jean-Paul Huchon (gauche), un démarrage sur les chapeaux de roue ....Noël 2015 arrive... Les travaux sont toujours planifiés pour la fin de l'année....Dans quatre jours... il va falloir faire vite....Mais on sait de quoi l'ex-UMP est capable.  

L'œil attentif remarquera sur la photo les traces de scotch marron qui se sont empilées pendant ces deux dernières décennies, tout autour du panonceau. C'est que lorsqu'on n'a pas pas la moindre volonté politique  de réparer, on a encore moins celle de nettoyer, et c'est bien compréhensible : Tous les professionnels de la pancarte qui vous remercient de votre compréhension vous le diront : Le scotch marron, c'est ce qu'il y a de pire à enlever. Il faut frotter avec le l'acétone, et c'est pas évident. C'est un projet à part entière que d'enlever les traces de scotch marron. Il faudrait en discuter en commission, de l'opportunité de faire un projet pour enlever les traces de scotch marron.

Mais il nous reste encore 3 ou 4  jours avant le miracle de Noël pontoise,carf,fret,gisors,serqueux,rff,argenteuil,transilien,ligne_h,ligne_j,sncfne se réïtère en gare de Pontoise, et comme il n'est de pire homme que celui qui ne veut croire, nous veillons avec la foi du charbonnier ancrée au plus profond de notre âme.

De son côté, l'escalator qui avait été échangé, quai n°12, affiche une petite mine : "Remise en service prévue le 30 Décembre 2015". Et pourtant, il est flambant neuf comme un camion de pompier.

A ce point, Marcel Renard ouvre une petite parenthèse : Nous sommes le 11 Février 2016, notre escalator du quai n°12 à toujours des petits soucis, mais, pas de problème : A chaque soucis, la SNCF a toujours une pancarte...là réparation est annoncée pour le 12 Février 2016 : Planification fine s'il en est...C'est hallucinant : on parle d'une installation neuve, qui coûte un bras au contribuable, et qui ne respecte pas non plus ses jambes...Toujours en panne...Serait-ce à cause des vandales ? Même pas ! L'explication officielle, c'est parce que ces escalators supportent mal d'être dehors. C'est sur qu'un escalator à l'intérieur, ça marche mieux.... Et même lorsqu'il n'y a pas d'étage à monter, c'est encore plus fiable...

Et puis voilà, une nouvelle année : 2016 . Une nouvelle fois, le Miracle de Noël se reproduit en gare #Transilien de Pontoise. Regardez jeunes gens, jeunes filles : c'est toujours magique : A l'heure où le carrosse de Cendrillon se transforme en citrouille, pof.... la pancarte des escalators fait + 1 sur l'année prévue de réparation....Renard le savait avant tout le monde; avec dans la voix l'accent d'un Rocco Siffredi qui aurait fini d'un seul coup tout son stock de bromure, l'agent SNCF l'avait prévenu : "Qu'il ne s'inquiéte pas, ma pancarte est déjà prête pour l'année prochaine"... Pour la planification des travaux, on est maintenant en Décembre 2016....

Alors, on prend rapidement une petite photo. On envoie un petit mail à la patronne de Transilien pour lui rappeler combien ses ouailles se foutent de la gueule du monde, un petit mail à son député qui prétend influer sur des projets d'intérêt nationaux (le Fret entre le Havre et Valenton) alors qu'il n'arrive même pas à faire quelque chose pour ses cinq escalators escalators en rade depuis 16 ans, ni même maintenir de la lumière sur la passerelle SNCF....

 

pontoise,carf,fret,gisors,serqueux,rff,argenteuil

Alors forcément, il arrive un moment où, à force de remplacer l'action publique par la stigmatisation de l'impolitesse, les gens finissent pas devenir méchants, parfois très méchants.

C'est précisément pour cela que la claque de Mai 2012 fût terrible pour Sarkozy. C'était prévu mais lui ne la voyait pas venir, sans doute un peu à cause du conte sur les habits de l'empereur. Vous savez, l'empereur était nu, un malin lui avait vendu une robe d'un tissu mystérieux que seul les sots voyaient aussi sa cour faignait la cécité. Et bien pour Mai 2012, il n'y avait vraiment aucun mystère.

 

Comme dans la démocratie grecque, où les représentants étaient tirés au sort, on attendait beaucoup de Hollande, élu Président par hasard. Mais l'on est bien obligé de s'apercevoir que rien n'a changé, à ce détail petit détail troublant : tout semble encore plus dur qu'avant pour les plus faibles : Et même avec beaucoup de compréhension, les mots ne suffisent désormais plus pour le petit peuple qui, désemparé, se tourne désormais pour notre plus grand malheur à tous vers ce diable de Front National.

C'est ce que prédit cet article depuis 7 ans.  La situation économique n'a pas grand chose à voir avec tout ceci. Ce n'est pas de la divination : Il suffit de regarder autour de soi et de s'intéresser à l'Histoire de France.

Cette catastrophe annoncée est simplement inscrite dans la logique de nos politiques publiques. Seule l'inaction de nos hommes politiques dopée par une vision qui dépasse rarement le terme du mi-mandat est la cause de l'effondrement de notre pays ; Lorsque les hommes en responsabilité n'ont que cure de bâtir une offre idéologique, alors le petit peuple se la crée lui-même... parfois pour le meilleur mais souvent pour le pire... Il est urgent de se ressaisir.

Et nous voilà repartis....

Effectivement, nous sommes maintenant le 29 Février 2016. La  droite est désormais bien installée au pouvoir de la Région, laquelle a dans ses prérogatives Transports et Accessibilité, faut il le rappeler ?

Cela fait maintenant bientôt 17 ans que nos escalators sont en rade en gare de Pontoise, et que la Région nous promet d'année en année une remise en service pour l'année suivante. On avait finit par apprendre les pancartes par cœur, à en guetter leur évolution à la Saint Sylvestre. Mais voilà, il y a du changement : Une nouvelle forme de pancarte voit le jour.

Je vous la laisse découvrir : On touche vraiment le fond... Au début, ce soir-là, lorsque je l'aperçue, je crus vraiment cru que c'était l'œuvre d'un plaisantin, un gag, en quelques sortes. A priori non : Les esprits qui ont eu cette brillante idée pensent que cela peut passer.

Et là, je me tourne un peu apeuré vers les politiques : Là, franchement, mes amis, vous déconnez sérieusement. Je ne veux pas être un cassandre, mais si vous ne réagissez pas, je crains que cela se termine assez mal pour vos mandats respectifs, et pour l'avenir de nos enfants....

 

pontoise,carf,fret,gisors,serqueux,rff,argenteuil,transilien,ligne_h,ligne_j,sncf

 

On comprend la planification : Ce placard a été affiché un 29 février 2016. Mais, un 29 Février, cela n'arrive qu'une fois tous quatre ans. Du coup, ça fout tout le grand programme de la planification des travaux en l'air... Alors forcément, on ne sait plus si les travaux démarreront en 2018 ou en 2019...

Mais nous voilà rassuré : dans le cadre de l'aménagement du quartier de la gare, à la mairie, on nous a assuré que la rénovation de la passerelle était prévue pour 2018. La rénovation inclut bien sûr les escalators, et les conditions d'accès aux personnes à mobilité réduite.

Mais comme on arrive en fin d'année 2016, les étiquettes vont bientôt changé sur les escalators. Alors, vite, c'est bientôt les législatives ; on prend un petit témoignage de cette incurie : Valérie Pécresse nous avait inventé le coup de l'audit de sécurité  pour justifier son inaction et paf, vlà-t-y pas qu'ils recommencent. Inutile de préciser que la photo qui prévoit les travaux pour le 13/12/2016 a été prise.... à la date indiquée sur le pannonceau...pontoise,carf,fret,gisors,serqueux,rff,argenteuil,transilien,ligne_h,ligne_j,sncf

Et ne concerne qu'un seul escalator... Au final, depuis 17 ans, seul 40% du matériel a été réparé...

Autant dire que ce sont des rapides, à SNCF Réseaux (Oui, parce que, depuis le début de cette note, il y a bientôt huit ans, la SNCF a eu le temps de changer de raison sociale....

Merci de votre compréhension...

 

14:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pontoise, carf, fret, gisors, serqueux, rff, argenteuil, transilien, ligne_h, ligne_j, sncf | | |  Facebook

20/05/2015

Chemin de croix et bras de fer

Marcel Renard

Le 20/05/2015

«Un véritable chemin de croix pour les représentants de ex-RFF, SNCF Réseaux»

Le 18 Mai 2015, au Dôme de Pontoise, à côté de l’Hôtel de Ville, s'est tenu une réunion organisée par SNCF Réseaux. L'objectif était de présenter un projet assez improprement appelé "Serqueux-Gisors", qui consiste, en alternative à l'itinéraire Paris-Rouen-Le Havre, à faire circuler d'Argenteuil au Havre, en passant par nos villes et villages du Vexin, du Pays de Bray, du Parisis de polluants trains de fret à raison de 25 par 24 heures.

Le projet est présenté comme la rançon du Grenelle de l'environnement : Moins de pollution en particules fines, c'est plus de pollutions sonores et environnementales, en somme..

Il s'agissait de la dernière réunion avant l'ouverture de l'enquête publique qui démarrera en Septembre 2015.

La salle, mobilisée par tous les canaux possibles et imaginables, était pleine à craquer, en dehors des conditions de sécurité requises puisqu'on évalue à 600  les participants quand la salle des fêtes prévoie 500 places assises, ce qui, obligeant le maire à laisser les portes d'évacuation grandes ouvertes malgré un temps pluvieux et frisquet, ne découragea pas les participants. En somme, on a mobilisé ce jour-là largement plus que pour une élection, ce qui prouve que lorsque les gens se sentent concernés, tout est possible.fret,nuisances,pontoise,sncf,rff,carf,serqueux,lnpn,gisors,houillon

Que faut il retenir en retenir  ?

La prestation qu'il faut qualifier de courageuse de SNCF Réseaux a quand même été de piètre qualité, ce qui logiquement laisse augurer de dossiers mal ficelés.

Néanmoins, les riverains ont pu s'exprimer et une large part des échanges a été consacrée au Collectif Action Riposte contre le Fret ainsi qu'aux élus

Le Maire de Pontoise à pu prendre la parole longuement, porter le mécontentement de ses administrés et indiquer qu'il constituera un collectif des maires des villes et villages concernés et recourra aux services d'avocats.

Mais, nous avons eu a faire à des technocrates, qui ont développé une stratégie de communication très détaillée sur des chiffres incompréhensibles et des méthodes invérifiables, alors même que les bases du projet semblent bancales.

En face de ces technocrates, nous retriendrons l'interpellation particulièrement révélatrice du maire d'Ableiges, à l'endroit des représentants de RFF : "Mais vous habitez où ? "

Car au delà de l'expression des mécontentements divers et variés, certaines petites phrases prononcées par les organisateurs de la réunion sont inquiétantes et montrent que clairement, les porteurs de ce projet vivent dans la fantaisie administrative et pas dans notre quotidien.

a) affirmation que les travaux n'ont pas commencé : ceux qui empruntent la ligne ont pu déjà pourtant constater des travaux d'élagage

b) il n'y a pas de sillon disponible de jour : cela laisse sous entendre que les 25 trains de jours comme de nuits qui sont promis sont en fait des trains de nuit

c) il n'y a pas eu d'étude de bruit solistiques, mais uniquement aériens

d) SNCF Réseau envisage de protéger des centaines d'habitations : ceci est à la fois inquiétant, totalement irréaliste et incompatible avec les budgets annoncés

e) les études de bruit portent sur des habitats à partir de 25 mètres. Or, en région parisienne et le long de cette voie, beaucoup d'habitats sont à ras des voies. Pire, la SNCF vend massivement des terrains en bordure de voie ferrée pour y construire du logement.

f) les études des vibrations sur les éco systèmes sont parfaitement maitrisées : On peut en douter fortement.

g) il n'y a pas de problèmes de passage à niveau : On peut en douter fortement

h) mais le top du top, c'est de faire arrêter avec un cynisme incroyable le périmètre du projet à Conflans : Ainsi, cette seule ville aurait besoin de millions de tonnes de container annuels ?  Soyons sérieux, cela ne trompe personne : SNCF a tronçonné le projet pour des raisons très précises, et entre autre pour éviter de parler des sous-projets liés à ce "Serqueux Gisors", comme par exemple l'autoroute A104, le Fret à Achère et bien d'autres...fret,nuisances,pontoise,sncf,rff,carf,serqueux,lnpn,gisors,houillon

Par ailleurs, il faut noter

a) que ce projet est dans les cartons depuis au moins 2009

b) que Pontoise est parfaitement au courant de ce projet depuis au moins 2011, date à laquelle le Conseil Général s'est prononcé pour le contournement de la région parisienne

c) que nous n'avons pas entendu notre Conseillère Régionale, sur un dossier où plus que nul autre de l'entregent est attendu au niveau des Régions

En synthèse

Les élections régionales approchent, et nos élus sont attendus sur ce terrain.

Mais au delà des régionales, c'est bien des élections de la chambre en 2017 dont il nous faut parler ;  Philippe Houillon le sait parfaitement : Il lui a fallu deux mandats de maire pour mettre 30 m de la lumière sur la passerelle SNCF ; Il a maintenant deux ans pour faire avancer un dossier avec des enjeux légèrement différents, et où ses marges de manœuvre sont très réduites... avec des administrés, riverains, propriétaires, locataires, qui ne se satisferont pas de belles paroles, de déclarations d'intention et qui seront au taquet pendant les 24 mois à venir.

Avec le bras de fer qui se profile, l'exercice appellerait plutôt des compétence de chaudronnier que d'avocat, car les riverains ne se satisferont pas d'attentisme.

 

 

 

 

 

 

 

 

18:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fret, nuisances, pontoise, sncf, rff, carf, serqueux, lnpn, gisors, houillon | | |  Facebook

13/05/2015

Fret à Pontoise et ailleurs : L'inquiétude grandit sur toute la ligne

Marcel Renard

Le 13/05/2015

«Fret d’Argenteuil à Serqueux : Des points rouges sur la ligne»

Le 18 Mai 2015, au Dôme de Pontoise, à côté de l’Hôtel de Ville, se tiendra à 19h30 une réunion d’information organisée par la SNCF concernant la mutation de la ligne Argenteuil-Serqueux en ligne de fret ferroviaire. Toutes les villes et villages de la ligne sont affectés à des proportions variables

A Conflans, les riverains s’exaspèrent et créent un collectif (https://www.facebook.com/conflansriverainslignej)

A Herblay, les riverains craignent l’extention de cette voie ferrée (http://www.gazettevaldoise.fr/2013/06/07/les-riverains-de-la-ligne-j-craignent-aussi-le-fret-ferroviaire/)

Apontoise,carf,transilien,sncf,rff,ligne,paris,normandie,gisors,serqueux,chars,osny,nuisances,riverains Pontoise, un collectif s’est créé (https://sites.google.com/site/alertesripostesfret/). En 2013, des pontoisiens s’inquiétaient déjà de ce que ce sujet était passé sous silence par la municipalité (http://www.pontoisensemble.asso.fr/spip.php?article683)

A Santeuil, les villageois ont manifesté leur colère. (lien : http://www.santeuil.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=133:rff-sncf-contre-les-trains-de-fret-le-combat-s-organise-dans-le-val-d-oise&catid=82:actualites&Itemid=510)

A Osny, la municipalité a affrété un bus pour permettre aux Osnyssois de venir à la réunion à Pontoise (http://www.osnypourvousavecvous.com/pages/le-probleme-du-fret-par-rail.html)

A Gisors, les riverains s’inquiètent également de ce que les trains ne ralentissent pas au passage de l’agglomération, obligeant le ministre des transports à intervenir (http://www.limpartial-andelys.fr/2014/02/02/ligne-serqueux-gisors-alors-que-les-riverains-sinquietent-des-nuisances-sonores-possibles-du-fret-le-ministre-des-transports-repond-au-maire/)

A Forges les Eaux, les riverains s’inquiètent du bruit : Faudra-il contruire un mur anti bruit de Conflans à Forges les Eaux ? (http://www.paris-normandie.fr/detail_communes/articles/29...)

A Ferrière en Bray, les habitants s’insurgent contre la suppression du passage à niveau. (http://www.leclaireur-ladepeche.fr/2015/05/03/cartes-suppression-des-passages-a-niveau%C2%A0-les-alternatives-presentees/)

On pourrait multiplier les exemples : On le voit, tout le long de la ligne, les réactions sont nombreuses. Un projet qui semble important, mal ficelé, sur lequel les élus ne communiquent que finalement très tardivement, alors que le projet est dans les cartons depuis 4 ans. Tout ceci exaspère tout le monde.

La réunion du 18 Mai Prochain à Pontoise risque de faire autant de bruit que les trains qu'elle nous promet. Il va falloir distribuer des boules Quies...

 

05/05/2015

Fret, de Pontoise à Gisors, RFF : «Croix de bois, chemin de fer, si j'mens, j'ai en enfer».

Marcel Renard, le 05/05/2015

«Chemins de fer et chèques en bois»

Le 18 Mai 2015, aura lieu à Pontoise, salle du Dôme (à côté de la mairie), à 19h30, une réunion d’information organisée par Réseaux Ferrés de France.

Il s’agit d’informer sur la mise en place de ce qui, sur le papier, est un itinéraire de délestage de Fret pour la ligne de Paris Le-Havre, mais qui, dans la réalité, se transformera en autoroute ferroviaire.

On peut déjà avoir une idée des problématiques en lisant la version de RFF , qui se fait fort d’aborder le projet tronçon par tronçon alors qu’il faut le voir dans sa globalité, du Havre à Argenteuil : http://www.modernisation.ligne-serqueux-gisors.fr/faq

serqueux,fret,pontoise,carf,gisors,ligne,transilien,rff,trains,marchandise,nuisances,réunion,18 mai,le havre,région ile de franceIl est nécessaire de venir nombreux à cette réunion, pour représenter un réel contre-pouvoir. Certaines communes, comme Osny, ont déjà organisé un service de car pour faire venir ceux qui se sentent concernés et il faut encourager les maires et associations des villes et villages sur la ligne à faire de même.

Les communes impactées sont :

D’Argenteuil à Pontoise : Argenteuil, Cormeilles-en-Parisis, Herblay, Conflans, Herblay, St Ouen l’Aumône, Pontoise,

De Pontoise à Gisors : Pontoise ; Osny, Boissy l’aillerie, Mongeroult, Us, Santeuil, Chars, La Villetertre,Liancourt, Chaumont, Trie-Château et Gisorsserqueux,fret,pontoise,carf,gisors,ligne,transilien,rff,trains,marchandise,nuisances,réunion,18 mai,le havre,région ile de france

De Gisors à Serqueux :  Gisors, Eragny sur Epte, Droitecourt, Sérifontaire, Talmontiers, Boucheville, Neufmarché,  Gournay, Ferrières, Forges les eaux.

De Serqueux à Motteville (où l’itinéraire alternatif rejoindra l’itinéraire « classique » Paris-Le Havre), tout un ensemble de villages sont également concernés.

Toutes ces communes verront défiler, de jour comme de nuit des convois de marchandise pouvant faire jusqu’à un kilomètre de long, à raison de 25 par 24 heures, parfois fonçant à tombeau ouvert à travers leurs villages

Pour répondre à ces inquiétudes, un collectif s'est créé : voir ici son site.

En tant que riverains de la ligne, que reproche-t-on à ce projet ?

Déclenché en 2009, un an après les élections municipales, il a été passé sous silence. On le comprend aisément : en période électorale, il vaut mieux éviter les sujets brûlants. Alors, lorsque sont advenues les élections municipales de 2014, ce projet n’a pas été d’avantage évoqué, sinon par quelques riverains avec les moyens dont ils disposaient alors, c'est à dire maigres. Les concertations se sont réduites à des réunions où les représentants de RFF et élus étaient souvent plus nombreux que les riverains, premiers concernés. Alors que nous sommes copieusement abreuvés de communications de toutes sortes, nous n’avons jamais reçu dans nos boites à lettre une seule note d’information sur ce dossier.

…. Que nous avons découvert de projet en décembre 2014, quatre mois avant les élections municipales. Nous avons commencé à consulter des dossiers, à nous informer, et avons découvert l’ampleur du projet et ses conséquences.

Résumé en quelques mots, le port du Havre veut retrouver une place importante en Europe. Il a besoin d’augmenter ses capacités de fret ferroviaire. Des quatre scénarios étudiés, celui retenu traverse nos communes. Etonnamment, c’est le scénario le plus court. Pour que le projet soit acceptable, il aura fallu rendre le moins cher possible ce scénario le plus court et pour cela, en minimiser l’évaluation des impacts en bâclant les études : A titre d’exemple, le nombre de logement pour lesquels RFF devra faire des isolations phoniques semble se réduire à chaque présentation.

Les nuisances

Elles sont simples : Les trains de marchandise font du bruit, pas un peu de bruit, mais beaucoup de bruit, fonctionnent au diesel, et surtout engendrent des vibrations sur leserqueux,fret,pontoise,carf,gisors,ligne,transilien,rff,trains,marchandise,nuisances,réunion,18 mai,le havre,région ile de frances infrastructures jouxtant les voies, jusqu’à une distance de plusieurs centaines de mètres en fonction de la topographie des lieux. Les riverains mais aussi les communes ont donc toutes les raisons de s’inquiéter pour les dégâts qui seront causés au bâti, surtout pour la section de voie ferrée qui longe la vallée de la Viosne, puisque les habitations sont souvent construites sur une épaisse couche de glaise qui, comme le ferait une couverture que l’on secoue, amplifie les vibrations de la voie.

Avoir des trains de cette nature circulant de jour comme de nuit – mais de tout évidence beaucoup plus la nuit que le jour tant la ligne J est saturée – représente le gage certain pour les riverains de voir transformé leur sommeil dans les beaux villages du Vexin français en cauchemar permanent.

Ces trains pourront être amenés à transporter toutes sortes de produits dangereux pour lesquels la raison conseillerait d’éviter les grandes villes.serqueux,fret,pontoise,carf,gisors,ligne,transilien,rff,trains,marchandise,nuisances,réunion,18 mai,le havre,région ile de france

Enfin, des aménagements devront être faits, car il est nécessaire de supprimer un certain nombre de passages à niveau. Rien qu’à Pontoise, c’est deux passages qu’il faudra supprimer, et couper ainsi la ville en deux. A Forges les Eaux, les habitants ont déjà manifesté leur colère.

Que demandons nous, en tant que riverains et contribuables ?

Que les études d’impact soient reprises à zéro, avec une réelle concertation de la population. Que l’on évalue les conséquences des fermetures des passages à niveaux, que les mesures de bruit, de vibration, soient correctement réalisées, sur des périodes réelles, dans des conditions réelles et non comme elles l’ont été à ce jour, que l’impact sur les moins values des bâtis soit calculé, que les mesures compensatoires soient correctement chiffrées, que les seuils de rentabilités pour la circulation du fret soient clairement énoncés, et, au final, que les coûts réels soient évalués et non que la ligne la plus courte soit transformée en ligne la moins chère, puisqu’à l’arrivée ce sera le contribuable qui paiera, car, à ce jour, les promesses de RFF ressemblent quand même à un chèque en bois.

 

22/04/2015

Le buit des trains de Fret masquera la voix de celle qui beugle

Marcel Renard

 Le 22/04/2015

 « Habiter le long de la voie ferrée, c’est formidable, Nous le dirons le Lundi 18 mai 2015 à Pontoise à la salle du dôme à 19h30»

 Je crois que j’ai toujours habité le long de la voie ferrée. Les trains et moi, c’est un peu consubstantiel. En plus, une gare, c’est beau. La gare de Pontoise est belle. Enfin, pour être exacte, elle pourrait être belle avec quelques efforts, mais ne soyons pas plus machiniste que machin.

 Bon, lorsque nous avons acheté, parmi toutes les mises en gardes de circonstances, le notaire nous avait prévenus : « Vous êtes dans une zone de bruit ». Il avait très bien fait son travail, le notaire, et a été de particulièrement bon conseil aussi je le recommande : il s’agit de Maitre Perrault à Pontoise.fret,pontoise,sncf,carf,gare,marchandises,trains,nuisance,gisors,serqueux,us,le perchay,santeuil,conflans,argenteuil

 Donc, nous avons acheté en connaissance de cause. Nous n’allons pas nous plaindre. A l’heure du permis à points, l’intérêt d’être à trois minutes d’une gare est indiscutable.

 Mais, quand nos gamins se font alignés par la police pour tapage nocturne parce qu'à défaut d'avoir un lieu  pour se réunir ils se rejoignent certes un peu bruyamment sur les marches de la nouvelle cité judiciaire, il faut rappeler qu'il y a bruit, et bruit.

 Ainsi, régulièrement, nous, riverains de la gare, nous avons une personne qui hurle dans les hauts parleurs les annonces voyageurs. Malgré les différentes réclamations, rien n’y fait. Ce qui est génial, c’est que cette femme vous réveille parfois à 6h00 du matin, de préférence lorsqu’il n’y a strictement personne à attendre des informations sur les quais, de préférence le week end ou un lundi de Pâque, quand vous pensiez récupérer de votre semaine harassante, en beuglant d’une manière hystérique. Vous, vous dormiez, vous rêviez aux cloches arrivant de Rome, et voilà que la cheminote éructe. Vous vous réveillez, c’est Pâques, vous êtes chocolat.

Le gros avantage, car il faut bien qu’à chaque soucis il y en soit un, c’est que cela permet de renseigner vos amis sur les voies, les destinations, les problèmes et le programme de la radio des lignes J et H, un accident voyageur au passage à niveau d’Herbay, un mouvement de personnel, l’absence de conducteur (sic), que sais-je encore…

Tout ça, c’est formidable. Pour nous qui sommes amoureux de notre ville, cela donne au quartier un petit air de foire Saint Martin tout à fait sympathique ;  Eussions nous quelques clochards avinés sur les bancs de notre jardin que cela donnerait à nos barbecues d’été une manière de hall de gare. fret,pontoise,sncf,carf,gare,marchandises,trains,nuisance,gisors,serqueux,us,le perchay,santeuil,conflans,argenteuil

 Et ça c’est formidable.

 Et puis voici que l’on nous apprend que la ligne de Pontoise à Gisors va être transformée en ligne de fret.

 Alors que le projet est lancé depuis 2009, il est notable de n’apprendre ceci qu’après les élections municipales de 2014,

 Quel est l’intérêt dans tout cela ? Hé bien, le bruit des trains de fret, qui passeront de jour comme de nuit dans un vacarme assourdissant masquera enfin la voix aigrelette de la cheminote hystérique.

 Et cela, c’est merveilleux.

 On ne le dit pas assez.

 Il fallait le dire.

 Sans doute accompagnés des représentants des associations de riverains d’Argenteuil, d’Osny, de Conflans, de Us, de Santeuil, de Gisors, nous le dirons le 18 mai 2015 à Pontoise à la salle du dôme à 19h30.

 

18/04/2015

A Pontoise, RFF nous promet des trains de marchandise de jour et de nuit....

Des trains de marchandise à Pontoise...le cauchemar est pour demain... 

Marcel Renard 

Le 18/03/2015 

Pontoisiens, Riverains de la ligne SNCF Argenteuil - Conflans - Pontoise - Gisors, réservez votre date du 18 Mai 2015 à 19h30 au Dome de Pontoise !

Depuis 2009, se joue un projet particulièrement impactant pour les Pontoisiens. Les élections municipales se sont passées sans qu’on en parle vraiment : peut être ceci est-il en rapport direct avec les investissements faits par Nexity à Pontoise ?

De quoi s’agit-il ? On parle de trains et de nuisances.

La ligne du RER E s’étant vers l’Ouest. Ajouté aux nécessaires travaux de maintenance des voies, cela raréfie les possibilités de transport de marchandise par rail entre Paris et Le Havre, dans un contexte où la région souhaite redonner une place prépondérante à ce port.

Réseaux Ferrés de France étudie donc, depuis 2009, un itinéraire alternatif pour les marchandises entre Paris et Le Havre.

Quatre scénarios ont été envisagés. Celui retenu est de faire passer les trains par Argenteuil, Conflans, Pontoise, Gisors, Serqueux puis Motteville où les trains rejoindront la ligne directe Paris-Le Havre..

Le plan est prévu d’être déployé en 2030, mais déjà les usagers des lignes SNCF ont pu voir les premiers travaux, aménagements, coupes forestières, ceci alors que toutes les études d’impact n’ont pas été toutes menées.

On peut douter des critères de sélection de tel ou tel itinéraire, car au final, le scénario retenu est le plus court, qu’il aura donc fallu nécessairement présenter comme le moins cher.

Qu’est ce que cela va changer pour nous autres : Il s’agit de faire passer, de jour comme de nuit, à raison de un par heure nous dit-on aujourd'hui, des trains donc le niveau de nuisance n’a strictement aucun point de comparaison avec celui des trains de voyageurs.

Le risque c’est que pour les riverains de la voie, la vie ne devienne un véritable cauchemar avec des nuits impossibles et des vibrations fragilisant les édifices en bordure de voie qui sont, par exemple à Pontoise construits sur des nappes de glaise et donc une atteinte inévitable au patrimoine public ou privé.

Ce qui est étonnant dans ce projet, c’est que depuis 2009, la municipalité n’ait pas communiqué d’avantage. Dans ces conditions, on peut s'interroger sur l'argument mis en avant par les uns et les autres lors des municipales sur l'impact des mandats nationaux et régionaux sur les pouvoirs locaux. Un député, c'est pour nous représenter, un conseiller régional aussi....

Sous les pressions populaires, les choses semblent changer aujourd’hui puisqu’une réunion publique organisée par Réseaux Ferrés de France est prévue au Dôme de Pontoise, le 18 Mai 2015, avec à n’en pas douter de nombreux représentants d’associations, de Gisors, de Chars, de Santeuil, de Us, toutes ces communes fortement impactées par ce projet, Saint Ouen l’Aumône, Argenteuil et bien d’autres….

Date à noter dans nos tablettes, donc.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu