UA-29881888-1

Avertir le modérateur

12/10/2011

Nucléaire en centre ville : les silences de la SNCF

 http://www.mai2012.fr/

Winter, le Vendredi 12  Octobre 2011

 «des rayons dans l’arrière train »

Voici 20 jours que je prends tous les jours un train qui m’emmène dès potron-minet de Pontoise à la gare du Nord, et ce matin même, au petit déjeuner, je m’extasiais devant la régularité des trains : sur 20 voyages, un seul retard… Mais voici qu’au retour pour mon domicile,  mes statistiques brutalement s’effondrent et qu’il me faut relativiser : Plus de train sur la ligne H, plus de train sur la ligne J plus de train sur le RER B plus de train sur le RER D. Le bazar le plus complet règne en gare du Nord, assorti d'une cohu indescriptible dans les souterrains d'accès adjacents, heureusement ponctuée des habituelles annonces incipides de la SNCF («merci de votre compréhension»)

Puis un petit texto d’un ami : « rentres pas St Lazare, je suis bloqué depuis deux heures en gare d’ermont… », que je reçois alors que j’étais déjà en gare du Nord.

Je comprends vite que le système D doit prévaloir… Je prends le RER E et file directement en gare St Lazare.. Des messages informent qu’une panne informatique perturbe la circulation des trains…Nos ingénieurs seraient aussi mauvais que cela ?

A St Lazare… point de train pour Pontoise dans des conditions acceptables, c'est à dire dans un délai raisonnable, et dans lequel on puisse monter sans risquer d'y laisser sa vie...

Je me rabats sur Cergy (j'ai la chance d'avoir de multiples possibilités pour, une fois ma vie gagnée, regagner mon foyer...)

Sur une banquette,  un vieux journal de « métro » délaissé et frippé ne demande qu’à se faire prendre ; j’en saisis l’occasion, découvrant ainsi qu’un convoi de déchets hautement radioactifs devait emprunter en début de soirée, une portion du RER (hé oui, en plein centre ville…), donc précisément à l’heure et à l’endroit où « les problèmes informatiques » ont généré des « perturbations »…( «Merci de votre etc...»)

Il ne fait pas être grand clair pour comprendre que ceci est directement lié à cette pagaille monstre...

1)    Soit  la SNCF dont on connait depuis la deuxième guerre mondiale le côté "Collabo" a bloqué le trafic pour laisser passer ces convois

2)    Soit Sud rail a exercé son droit de retrait

3)    Soit des activistes ont réalisé des sabotages ou des actions d'entrave, de l’intérieur de la SNCF, comme par exemple sur le système informatique, ou de l’extérieur 

Voilà. Je ne pense pas qu'une autre explication puisse être raisonnable. Ce qui est irritant, c'est que tout ceci se passe dans l'ombre, sans transparence, et surtout en se foutant ouvertement  des "usagers" qu'on appelle "clients"  que lorsqu'ils paient leur abonnement de transport...  Il faut dire que ce n'est pas tres rassurant de savoir  qu'en pleine seine saint denis, un train rempli de déchets hautement dangereux et radioactifs a stationné plusieurs heures au milieu des gens...Le train est passé, mais si cela vous amuse, vous pouvez reconstituer son parcours avec un simple compteur geger, vendu sur intervet pour quelques dizaines de dollars...

 

 

 

S'il ne fallait qu'une raison pour montrer l'hérésie de la filière nucléaire, celle ci en serait une excellente.

plus d'info dans ce petit article  de Mediapart

08/10/2011

Aux urnes citoyens !

Winter, le 8 Octobre  2011

www.mai2012.fr

«Demain, jour de Primaires»

Préparation des élections présidentielles de Mai 2012 : Bien sur que j’irai voter. Bien sur que je convaincrai mes gosses et leurs nombreux copains d’aller voter.

 

Pour trouver son bureau de vote, c'est ici Vous verrez rapidement qu'en fonction de la ville où vous êtes, c'est un peu le bazar. A Pontoise, ville tenue avec un certain succès par l'UMP, afin d'embrouiller un peu le chaland, ce ne sont pas les bureaux de vote habituels., mais les maisons de quartier qui sont réquisitionnées.  Tout le monde n'ayant pas internet, on peut s'attendre à une belle pagaille....Ainsi, on sera sur que l'abstention sera massive

Pourquoi doit on voter ?

La raison en est très simple, je l’avais déjà expliqué dans un petit billet : Plus forte est l’abstention, plus chaque bulletin représente un vrai hold up démocratique, ce qui a un côté  plaisant…

C’est un peu comme au jeu télévisé totalement infâme présenté par la non moins infâme Laurence Boccolini : Pour arriver en haut, il faut favoriser les perdants…Ainsi, si l’on porte l’UMP dans son cœur, il est important de favoriser un tocard.

Par voie de conséquence, si ce n’est pas le cas, il convient d’aller voter si l’on ne veut pas se retrouver avec un tocard pour porter l’espérance polulaire : Car à droite comme à gauche, tous les coups sont permis, et il y a gros a parier qu’une bonne partie de l’électorat aux primaires sera aussi socialiste que Kouchner ou Borloo. Il s’agit là peut-être de la seule et raisonnable stratégie de conquête possible des présidentielles pour le partie unique de ce qu’on peut appeler aujourd'hui  sans trop prendre de risque l’ex-majorité présidentielle.

Il faut également aller voter pour une autre raison, très simple aussi : C’est une première en France, ce type d’élections. Et  il sera interessant de voir comment cela se passe.

Après, vient se poser l’autre question : Pour qui ? Une tendance naturelle, assez française est de préférer les suiveurs aux sprinters. Et là, le PS a commis – et commet encore - une énorme erreur d’appréciation en pensant qu’a force d’avoir bourré le crâne aux gens avec le couple  Hollande et Aubry, les gens avaient oublié les autres. Ségolène Royal, qu’on a peut-être appelé un peu trop vite et avec cet humour terriblement parisien qui sied tellement aux strausskhaniens « la sotte du poitou », va faire un carton : Pourquoi ?

1) parce que c’est une femme;

2) car plus les autres parlent, plus a contrario elle apparait crédible;

3) Parce que les français n’aiment pas qu’on leur impose des choix;

4) parce que son ex-époux apparait un peu fadasse et trop sur de lui, et nous rappelle un peu Fabius roquet du temps de sa superbe ("n'oubliez pas que vous parlez au premier ministre de la France");

5) parce que la connivence entre DSK et Aubry a été mise au grand jour.

Il ne faut pas oublier le trublion Arnaud Montebourg, qui va récolter une sérieuse part des révoltés par la crise et insurgés de toute nature…

Donc, les dés sont très loin d’être jetés, attendons sagement dimanche soir en emmenant le plus de monde autour de nous aux urnes.

19/09/2011

DSK incroyable talent

 

http://www.mai2012.fr/

Winter, le 19 Septembre 2011

 «Mai 2012 : DSK out»

Dimanche 18 septembre 2011. TF1. Journal de 20h00. Dsk se fait offrir 20 minutes pour s’expliquer devant les français. Record d’audience battu : quasiment 14 millions de téléspectateurs. Au prix de la seconde de pub, cela fait une belle avance de la part de la chaine privée...

Je n’ai pas regardé.

Bien que l’envie fût grande, je n’ai pas regardé.

Pourquoi ?

Quelque chose me disait que, pour un homme auquel à tort ou à raison on imputait à son immense pouvoir ses supposés et assez minables méfaits, il y avait trop de provocation à s’arroger les deux tiers d’un journal d’une des plus populaires chaines de France pour expliquer une histoire de fesses qui avait mis par terre bon nombre d’espoir, ceux des gens de gauche, qui croyaient encore que DSK était socialiste, et toute sa cour, dont les noms circulaient déjà dans son shadow-cabinet , et qui devraient désormais se trouver ailleurs un porte-feuille : Martine Aubry, Manuel Walls, Pierre Moscovici et bien d’autres…

Quelque chose me disait qu’il valait mieux se taire…attendre gentiment la fin de l’orage, se faire petit, ou mieux, écrire, modestement, dans une tribune à petit tirage – l’exercice scriptural est toujours plus délicat que l’exercice oral tant il oblige à la pesée de chaque mots qui seront lu et relus – et attendre que les réactions se fassent.

Alors je suis resté chez moi au calme sous ma couette.

C’est seulement le lendemain que j’ai vu dans la presse les âneries débitées par DSK. Cela m’a dépité. « j’ai manqué mon rendez vous avec les français ».

L’homme est à terre. Il est défait, décomposé. Il a entraîné dans sa chute ses amis, ses idolâtres, ses fans. Mais il ne s’arrête pas là… il met définitivement Martine Aubry à terre…

Décidément la gauche française est pitoyable…

Sarkozy doit être plié de rire : sans talent, pouvoir battre sans la combattre et avant la bataille une personne qui en a, mais qui s’autodétruit sans effort, que peut-on demander de plus ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu