UA-29881888-1

Avertir le modérateur

10/02/2011

Pourquoi SARKOZY sera-t-il réélu en 2012

 

Winter, le 10/02/2011

www.mai2012.fr

« Pourquoi Nicolas Sarkozy sera réélu en 2012»

Mais pourquoi Sakozy serait réélu ?

Est-ce parce qu'il a en face de lui une vieille endive molle où un vieux poireau fripé  qui ne s'accordent pas sur la dose de sel qu'on doit mettre à la soupe ? Est-ce parce devant la crise montante et l'absence de solutions, les tensions s'exacerbent dans tous les sens, exhumant les vieux démons de l'Europe ?

Non, non, non et mille fois non.

Il sera réélu car il est le meilleur.

Il est le meilleur pour être Président.

Mais le niveau de son bilan est sans doute totalement inédit  dans toute l'histoire de notre Vème République ? Alors, en quoi est-il le meilleur ?

Il n'est pas le meilleur pour être NOTRE président. Il est le meilleur pour être Président.

C'est aussi simple que cela.

C'est en écoutant des gens dans le train de banlieue que, contrairement à ce que la plupart des gens pensent, je me suis persuadé que Nicolas Sarkozy sera bien réélu en 2012, car j'ai été surpris d'entendre qu'ils répétaient comme une vérité révélée les messages répétés en boucle dans journaux télédiffusés sur la société des privilégiés, l'injustice du bouclier fiscal, les fainéants qui ne veulent pas travailler etc etc...

Sa stratégie est redoutable, et d'une simplicité à faire pâlir les experts en communication.

Rappelez vous l'image de campagne de François Mitterrand imaginée par Ségala et qui lui a sans doute fait gagner les élections, elle était du même acabit : Le force tranquille, le petit village, la petite église, du ciel bleu : Un image simple, dans laquelle le français des années 80, d'une France rurale en train de devenir urbaine, en train de perdre ses repaires de l'occident chrétien,  pouvait facilement se retrouver, et avec le beau temps en plus.

Si De Gaulle avait compris l'importance de la télévision et de l'image, Mitterrand a lui compris l'importance du mimétisme : Les gens ne s'associent que sur ce qui leur ressemble. Le petit village : voila une image fédératrice. Qui aurait pu penser dans cette France pleine de barres d'immeubles qu'elle ne serait pas consensuelle ? Mitterrand avait mis cette idée de mimétisme au service de son désir d'orchestrer la marche du monde. A cet égard, le seul vrai acte de courage de Mitterrand fut d'abolir la peine de mort, car il avait contre lui toute la France.

Nicolas  Sarkozy a poussé l'intrusion du mimétisme dans la politique à l'extrême, en le mettant au service de son appétit de pouvoir.

Qu'est ce que cela signifie ?

Scrutez attentivement les messages de Notre Bon Suzerain : Il n'avance jamais d'idées directrices, il ne fait que de la reformulation, c'est à dire qu'il répète en boucle ce que tout le monde pense plus ou moins fort, au gré de la conjoncture, sans jamais proposer de solutions structurelles.  Et, comme la cour de Mitterrand le faisait, la sienne le suit à l'unisson...

Les CRS se mettent en grève ? : « Les français ne comprendraient pas qu'ils n'ont pas le  droit à la sécurité »

Les magistrats se mettent en grève ? : « Mettez vous à la place des français qui attendent déjà trop longtemps leur jugement »

Le smicard se plaint qu'il n'a pas assez d'argent pour vivre ? « Parce que vous croyez que la personne avec un petit revenu, elle peut se permettre de payer la baguette de pain un euro cinquante ? »

Mais qui serait contre ?

Qui serait contre un système  pour financer la dépendance ? Qui serait contre l'augmentation du pouvoir d'achat ? Qui serait contre les délocalisations qui privent nos régions d'emploi ? Qui serait contre le rétablissement de valeurs morales ? Qui serait contre un suivi particulier des détenus multi-récidivistes ? Qui serait contre la suppression de l'aide à des régimes corrompus ?

Personne !

On peut mettre ce dialogue à toutes les sauces, c'est toujours pareil. Cela ne mène strictement nulle part car si l'action politique se bornait à faire un programme de campagne, cela se saurait. Néanmoins, cette manière de faire est stratégiquement très efficace, lui permettant au passage de se faire quelques alliés solides dans le monde de l'entreprise privée qui reçoit pour rôle de pallier les carences de l'état.

En proférant ces banalités dont il devrait être en principe comptable devant la nation, il fait trois choses redoutables :

1) Chaque français pris individuellement s'identifie à lui, personnellement, avec comme corollaire à cette identification de  rendre sans intérêt toute velléité de coalition ;

2) Il inverse la charge de l'action, donnant l'illusion que le vrai levier d'action n'est pas sur le pouvoir politique, sur l'exercice de son pouvoir, le pouvoir pour lequel il porte mandat, mais en définitive sur le peuple ;

3) Il est du coup du côté de chaque français.

Alors, dans ces conditions, pourquoi le peuple voterait-il contre lui-même ?

C'est pour cette raison, et uniquement pour celle-là que Sarkozy sera réélu, et non parce que le Parti Socialiste s'englue dans la configure de vieille rose.

La méthode, très loin d'être bête, est une redoutable machine de guerre. Cette technique, qu'on apprend dans n'importe quel ABC de la communication dit en substance qu'en  ressemblant le plus possible à ton client, tu évites qu'il ait prise sur toi et tu fais en sorte qu'il soit convaincu que le choix que tu lui instilles est le sien propre.

Le soucis, c'est que si la ménagère de moins de cinquante ans peut rentrer assez facilement dans le jeu, ce n'est pas le cas des jeunes, surtout s'ils sont privés à ce à quoi ils aspirent : ici un appart, là bas à manger et du travail un peu partout qui corresponde à ce qu'on leur a promis lors de leurs études...

Avec une stratégie telle que celle-ci, on ne peut qu'être très inquiet pour demain : Les réactions des jeunes - ce sont les mêmes partout - en Egypte, en Tunisie, en Algérie, au Maroc, au Yemen sont dans doute de très mauvais signes avant-coureurs

 

24/01/2011

le diplomate en Tunisie

 

Winter, le 24/01/2011

www.mai2012.fr

« Le diplomate est une génoise imbibée de Grand Marnier et fourrée de crème anglaise. C'est aussi un métier»

Selon le Parisien de ce matin,  les jours de l'ambassadeur de France en Tunisie, Pierre Ménat,  seraient comptés : Il lui est reproché de n'avoir pas su sentir les troubles à un point tel qui l'aurait amené le 13 janvier sur un rapport téléphonique à Michèle Alliot Marie indiquant en substance que Ben Ali avait la situation sous contrôle, ceci alors que le lendemain-même, il s'enfuyait.

Notre Bon Suzerain devrait analyser sereinement ce qui a conduit un homme - dont on a du mal à penser qu'il ne pouvait pas ne pas voir ce qui se passait -  à dresser un tableau optimiste d'une situation apocalyptique.

Etait-il aveugle cet énarque enfermé dans sa splendide propriété à 18 kilomètre de Tunis,  incompétent, où voulait il simplement flatter les pouvoirs en place du nord au sud de la méditerranée ?

Au final, Notre Bon Suzerain aurait déclaré en avoir appris plus sur la situation en Tunisie par la moitié d'Eric Besson, qui est d'origine tunisienne, que par notre ambassadeur. Comme quoi, pour un vieux briscard de la politique, marier une jeunette, cela peut permettre d'avoir des avis de jeunettes, et dans un monde vieillissant, où les vieux ont plus que jamais besoin des jeunes, ne peut-on pas peut oser prétendre que les mariages inter-générationnels devraient être une figure imposée en politique ?

Michèle Alliot Marie devrait logiquement subir le même sort que notre ambassadeur, car elle était aussi aux fraises que lui. Toutefois, quelle que soit la puissance de la Vox Imperialis, de tels égarements ne sont possibles qu'avec un service de renseignement totalement défectueux : on peine à croire que l'Elysée s'appuie sur les dires d'une ou deux personnes pour prendre la température de ce qui se passe dans le monde, et surtout dans ce point-là du monde, à ce moment là, quand cela fait trois ans que les jeunes manifestent de manière récurrente...

Mais après tout, c'est peut être un peu comme avec de Villepin et son CPE, et notre bon suzerain avec sa réforme des retraites : Sourds et aveugles, ils ne sentent rien. Si j'avais été à la place de Notre Bon Suzerain,  au lieu d'un « casse toi pov'con », j'aurais invité mon invectiveur en privé pour obtenir  - gratuitement - la température du terrain. Chacun ses méthodes.

 

12:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pierre, menat, dgse, ambassade, de, france, en, tunisie, tunis, mam | | |  Facebook

20/01/2011

Le tunisien et le français

Winter, le 20/01/2011

www.mai2012.fr

« Les fuites tunisiennes inondent l’Elysée»

Surprise d’entendre la radio en revenant à la maison le 14 Janvier au soir… Ben Ali en fuite…Dans un pays arabe…Arabie Saoudite… Emirats Arabes Unis… Qatar probablement…La France ne l’accueillera pas.

La Tunisie se débarrasse de son dictateur. Car on découvre que la Tunisie est une dictature. Que ce n’est pas juste une plage pour des vacances pas chères, et qu’il y a des gens… des jeunes… des moins jeunes…qui habitent dans ce pays, et pas seulement pendant les vacances…

Les tunisiens, souvent assez mal considérés par les algériens et les marocains, qui leur attribuent souvent le travers d’avoir un caractère trop docile, leur dament ainsi le pion…

Les puissances occidentales apprennent ainsi qu’on ne peut pas soutenir indéfiniment des régimes corrompus sans avoir à l’esprit que cette corruption s’exerce dans des lieux où des gens vivent, des gens ordinaires, comme vous et moi, et qui en ont raz le bol de faire les frais de la tonte du mouton.

Tremblez, vous gens des Etats Unis, que la révolte ne gagne l’Egypte… Tremblez français qu’elle ne gagne l’Algérie ou le Maroc !

Car à l’heure d’internet les frontières ne veulent plus dire grand-chose.

Justement… Un tour sur internet…Page de l’ambassade de Tunisie a Paris. Là, on y apprend que

La Tunisie est à la deuxième place dans la gestion des deniers publics en 2008, selon le rapport du forum Davos 2008-2009.

La Tunisie est parmi les dix meilleurs pays qui ont résisté à la crise, selon le « Bespoke investment » parmi 82 pays.

La Tunisie est parmi les pays les plus heureux de la planète selon le groupe de réflexion britannique, the new economics fondation (NEF)

Rendez vous sur le site de l’ambassade de Tunisie en France, vous en apprendrez beaucoup sur la pertinence des experts internationaux de l’ONU ou autres…

Pendant ce temps, l’ancien premier ministre tunisien devient président par intérim et se fait un gouvernement avec ses anciens amis.

Tout le monde regarde ce qui se passe… Les tunisiens sont peut être en train de donner une leçon à tout le Maghreb et le Moyen-Orient…

Petit retour en arrière : Le 11 janvier, 3 jours avant les événements, Michèle Alliot Marie avait proposé à la Tunisie le « savoir faire de la France » pour « régler les situations sécuritaires », novlangue qu’on pourrait traduire par « envoyer nos flics français mater vos jeunes tunisiens», comme si la Tunisie, finalement, c'était un peu comme la Seine St Denis. N'y a t il pas dans le fond l'idée qu'ils ont la même couleur la-bas qu'ici, et que ce qui marche ici devrait marcher là-bas ?

On croit rêver mais on est bien dans la réalité.

Mais la réalité qui devrait interpeler n’est pas celle dont on parle à la télévision.

Car finalement, ce que Michèle Alliot Marie a fait, n’importe quel autre ministre de n’importe quel autre gouvernement aurait pu le faire, et il n’y a pas forcément lieu de la blâmer pour cela.

Mais revenons aux sources de la démocratie : Si le peuple choisit et paie grassement un seigneur, une cour, un président, des ministres, c’est avant tout pour qu’en cas de guerre ou de coup dur, il puisse se réfugier dans le château. La fonction de protection de l’état s’est étendue à bien des domaines au fil du temps, mais elle reste la justification ultime de l’Etat. Afin d’assurer cette protection, le protecteur prend sa dime (les impôts).

sigintadvancedoriontrumpet[1].jpgPour l’exercer, l’état met en place des moyens conséquents : De la vidéo surveillance dans les bus de la RATP, des contrôles aux frontières, des policiers, des militaires, du contre-espionnage, de l’espionnage, des avions de chasse, des sous-marins, des ingénieurs informatiques qui scrutent les ondes, les fibres optiques, les serveurs internet etc … etc …

Et s’il est une personne qui est aux premières loges pour nous vendre la sécurisation de notre société, c’est bien Michèle Alliot Marie.

Hors voilà qu’il apparait évident que les services de renseignements français sont complètement aux fraises : Fraise[1].jpgSinon, comment expliquer le positionnement de notre ministrounette ? Comment imaginer qu’une personne un peu compétente, dans une organisation un peu cohérente, dans un monde où la diplomatie joue un rôle prépondérant, puisse se proposer d’apporter son soutien à un pays dont on va couper la tête dans les trois jours ?

Il n’y a qu’une explication et l’analogie est grande avec l’accident d’avion de Smolensk qui a couté la vie à une grande part du gouvernement polonais en Avril 2010 : de même que le pouvoir ne fait pas la météo, dans un pays, il n’y a pas que le pouvoir, il y a des gens, des hommes et des femmes qui vivent, qui ont des enfants et qui espèrent pour eux un monde plus juste et meilleur, et qu’on doit écouter et prendre en compte dans les choix importants, avec un état suffisamment solide pour en assurer la protection qu’ils sont en droit d’attendre : C’est cela qui justifie l’Etat et strictement rien d’autre; a cet égard, un fois encore, l'autisme semble être la marque de fabrique de notre gouvernement.

Au-delà de la confusion totale dans les genres dont Michèle Alliot Marie a fait montre, c’est bien de cette carence de l’Etat dont devrait s’inquiéter le citoyen, Etat qui pourtant ne cesse d’augmenter sa dime et ses prérogatives pour une fonction dont on voit à travers cette anecdote - car le soutien proposé par notre ministre n'est qu'une anecdote - qu’au final il peine à assurer. Et tout cela n’a rien à voir avec des griefs vrais ou supposés qu’on pourrait formuler à l’encontre de Michèle Alliot Marie.

oss_117[1].jpgCes caméras qui fleurissent partout, ces services de renseignements, ces cellules spéciales, ces oreilles électroniques et ces contre-machins-bidules ces opérations barbouzes en tous genres sont elles efficaces ?

Alors, si l’Etat n’est pas capable d’assurer ses fonctions régaliennes, a-t-on vraiment encore besoin d’un Etat ?

10:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : magreb, chebbi, mebazaa, tunisie, ben, ali, mam, alliot, marie, michèle | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu