UA-29881888-1

Avertir le modérateur

10/12/2010

Blanche Neige et ses nains

WWW.MAI2012.FR

Winter le 09/12/2010

"L'étoffe si précieuse dont est confectionné votre pourpoint, Votre Altesse, seuls les imbéciles ne la voient pas"

Le 7 décembre au soir, des précipitations neigeuses ont plongé la région parisienne dans la pagaille en bloquant qui dans sa voiture, qui dans son camion, qui dans un gymnase ou un supermarché des milliers de personnes.

Brice Hortefeux, le faciès couperosé de près par le froid vif, répétait en boucle avec la conviction d’un bateleur de foire qu’il n’y avait pas de pagaille.

Lorsqu’il fût enfin convaincu de la désorganisation du territoire, notre jovial ministre de l’intérieur fit une explication de texte : Ce sont les routes en pente  qui posent problème. Fore les descentes, point n'est de soucis ! C’est normal, c’est un homme de terrain, les montées et les descentes, il sait ce que s’est.

XY240.jpgDeux personnalités, deux points de vus différents… Fillon vient sauver le soldat Hortefeux qui s’enterre dans des communiqués laissant à douter de sa réelle intelligibilité du monde extérieur, à ce moment précis.

Le premier ministre est un homme d’état, avec le sens de la fonction : Il lui faut donc trouver un coupable pour épargner son petit soldat ; ce sera Météo France, accusé d’avoir mal estimé l’épaisseur de la couche de neige.

Si tant est que ce fût le cas, si tant est que cette accusation ait un sens, si l'on devait taper sur ce gouvernement  dès qu'il se trompe dans ses prévisions, les bois de Tronçais ne fourniraient pas assez de batons.

Ne sommes nous pas nombreux à avoir ce sentiment diffus que pour faire partie du cercle des élus, autour de Notre Bon Suzerain, la condition première est d’arborer une servilité proche de la sénilité ?

Bientôt ils nous affirmeront que Pétrucciani mesurait un mètre quatre vingt et qu’il était violoncelliste.

 

11:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : habits, empereur, chute, neige, météo, paris, n118, a1, hortefeux, fillion, pagaille, pente | | |  Facebook

27/08/2010

ROM, pas seulement une affaire de mémoire

Les urbanitasmagories de Winter le 27 Aout  2010

www.mai2012.fr

« pas seulement un affaire de mémoire»

Le 25 Aout, M. Alain Minc, conseiller de fait de M. Sarkozy a réagi sur les positions prises par le Pape Benoit XVI concernant la politique d'expulsion des Roms en situation irrégulière menée actuellement par le France.

Selon lui (1) , le fait que Monseigneur Ratzinger soit héritier de l'histoire allemande le disqualifie pour parler sur la politique menée par la France envers les Rom.

Il est curieux qu'un homme brillant comme notre bon suzerain s'entoure de conseillers aussi stupides.

Car en effet, que nous dit M. Minc, dans son français de cuisine ?  Il nous explique que si le pape n'est pas autorisé à parler comme il l'a parlé sur l'affaire des Roms, c'est qu'il traine en tant qu'allemand la culpabilité de l'histoire (sous entendu de la deuxième guerre mondiale)

Ainsi, nous dit  M. Minc, « on peut discuter ce que l'on veut sur l'affaire des Roms, mais pas un pape allemand. »  Alors, on peut poser la question à M. Minc : Mais pourquoi, parce qu'on est allemand, on n'aurait pas le droit de s'exprimer sur l'affaire des Roms ? Le Polonais (jean paul II) peut s'exprimer sur l'affaire des Roms  nous dit M. Minc, mais pas l'Allemand. Et si le pape avait été alsacien, aurait il eut voix au chapître ?

La seule explication qu'on peut trouver dans les propos de notre intellectuel à deux balles c'est qu'il reconnait implicitement que les méthodes employées dans l'affaire des Roms sont les mêmes que celles employées durant le troisième Reich.

Monsieur Minc nous invite donc à penser qu'il n'est pas infondé de comparer les méthodes de notre gouvernement avec celles du troisième reich.

Comme M. Minc est proche de M. Sarkozy, qu'il le connait bien et qu'il est quelque part son nègre, on peut penser qu'il est bien informé et que sa parole traduit celle de son mentor.

S'entourer de moins brillants que soi est très en vogue et certes rassurant pour son ego, mais tant que notre bon président aura des conseillers de cette valeur, il aura quelques soucis à se faire.

­­­---------------------------------------------------------------------------------------------------

(1) Le texte complet de la réaction sur France inter le 25 Aout 2010

« Ecoutez, si vous me permettez de faire un petit hold-up d'antenne, puisque vous êtes le premier micro qui passe à ma portée depuis la déclaration du pape de dimanche dernier... J'ai envie d'exploser un peu. Ce pape allemand ? Parler comme il a parlé, en français ? Son insensibilité, qu'on a mesurée quand il a réinstallé un évêque révisionniste, son insensibilité à l'histoire dont il est comme tous les allemands un héritier, non pas un coupable, mais un héritier, et qui emploie des mots comme il les a employés, même si en langage vaticanesque c'était un peu fort, le fait de parler en français. On peut discuter ce que l'on veut sur l'affaire des Roms, mais pas un pape allemand. Jean-Paul II peut-être, pas lui. Et j'aurais bien aimé quand même entendre ce que je viens de dire depuis deux jours. Quand je vois les exégètes de la presse de gauche -pas milliardaire- lever leur chapeau en approbation aux propos du pape le plus réactionnaire qu'on ait connu, quand ça les arrange, ça me trouble un peu. Voilà. Alors pas lui, et le lui vise le pape, pas ça, pas comme ça. Un autre, oui. Mais pas lui».»

 

 

15:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roms, ump, shoa, minc, hortefeux, advog, benoit, xvi, 16, catholiques | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu