UA-29881888-1

Avertir le modérateur

31/12/2011

2012 : L'année des méduses

 http://www.mai2012.fr/

 Winter, le 31 Décembre 2011

 «Les vœux de Notre Bon Suzerain : 2012 Bonne année !  Vos papiers ! »

 Ce soir, Notre Bon Suzerain présentera ses vœux à la nation. Quel sera son discours ? A deux heures de cette allocution, ouvrons les paris, sur quelques phrases assez probables :

 « Pour beaucoup de nos concitoyens l’année 2011 a été difficile» 

 « L’année 2012 sera placée sous le signe de l’austérité mais également de l’espoir »

 « La crise économique a frappé dur et fort, un peu partout en Europe »

 « L’état doit protéger les plus faibles d’entre nous »

 « Malgré un contexte particulièrement difficile, le gouvernement a tenu bon dans sa politique de modernisation du pays »

 « En 2012, les français devront choisir »

 « Nous devons veiller à ne pas dépenser plus que ce que nous gagnons »

 « La perte du triple A ne remet pas en cause le bienfondé de réformes courageuses »

Voilà, les paris sont ouverts...

Il n’en reste pas moins que le’exercice de ce soir sera intéressant, du point de vue littéraire : Du point de vue de la politique ou de l’économie, le pouvoir a montré ses limites… Ceci pour dire que l’on n’attend plus grand-chose de Notre Bon Suzerain : La liste des promesses non tenues est si longue qu’il est inutile de s’embarrasser à la lire.

Claude Guéant, qui travaille encore bien qu’il soit à la retraite depuis bientôt un an tant il est vrai qu’il faut travailler plus pour gagner plus, nous a dit ce matin qu’il n’avait aucun doute que Nicolas Sarkozy se représentera en 2012. Si l’UMP n’était pas suicidaire, ou à tout le moins composée de gens de responsabilités et non de laquais de Notre Bon Suzerain,  elle trouverait une tête de pont consensuelle pour sauver les meubles ; il en sont quelques uns. Une candidature de Jupé provoquerait certainement un vrai électro-choc...

Au lieu de cela, chacun se défile, attendant que l’orage passe, et se prépare pour 2017.

C’est en cela que l’UMP est proche des français ordinaires : ils font de même avec un stoïcisme qui force le respect, mais avec à la décharge que pour nos concitoyens qui souffrent, ils n'ont plus que quatre mois à tenir...

Cette élection qui se profile sera inédite : Tout devient possible : c’était une promesse de campagne, ce sera sans doute la seule qui aura été tenue :  Un contexte économique qui ne s’améliore pas, un PS qui a du mal à ressusciter de son coma strausskahnien, un front national qui monte en flèche, et une multitude de candidats qui assure une triangulaire et pourquoi pas une quadrangulaire… Tout cela sur font de défiance montante à l’endroit de la classe politique. Tous les ingrédients sont réunis pour créer une sauce fascisante pour 2012 ; l’extrême droite aurait tort de se gêner…

Notre Bon Suzerain le sait, et c’est pour cela que l’année 2012 sera sous le signe d’une tentative désespérée de radicalisation du pouvoir…

2012 : Bonne année ! Vos papiers !

 

12/09/2011

Les malettes africaines

présidentielles mai 2012

Winter, le 12 Septembre 2011

 «De Villepin et les malettes»

Une chose m’étonne : On entend beaucoup Dominique de Villepin. Il porte une parole digne, courageuse, concentrée sur des fondamentaux, sans se perdre dans des détails opérationnels, avec une élégance de voix qu’on n’avait plus l’habitude d’entendre : Liberté, Egalité, Fraternité, République ; une voix claire, réfléchie, calme, une voix propre et  intelligible qui en fait un vrai présidentiable qui pourrait vraiment faire du mal à l’UMP tant Nicolas Sarkozy nous a habitué à un français approximatif et à l’action au détriment de la réflexion.

Le problème c’est que de Villepin n’est pas présidentiable car il traine la casserole ClearStream.

Robert Bourgi,  avocat franco-libanais de son aveux-même profondément impliqué dans un système de financement occulte à partir de fonds africains, ce qu’on a appelé la « françafrique »,  a indiqué lundi sur Europe 1 que ce système de financement existait depuis la présidence de Pompidou. Il évalue comme « incalculables » les sommes remises aux hommes politiques français, dont peut être 20 millions de dollars uniquement pour Chirac et Villepin.

Robert Bourgi  travaille aujourd’hui pour Nicolas Sarkozy, à la demande de ce dernier.

Quel intérêt a-t-il à faire plonger Chirac, qui est déjà noyé dans l’affaire des emplois occultes et de Villepin qui a déjà Clearstream sur le dos, si ce n’est de faire écran entre Sarkozy et la Françafrique ? Juppé avait été en son temps le courageux petit âne de Chirac ; de Villepin pourrait il être demain la mule de Sarkozy ?


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu