UA-29881888-1

Avertir le modérateur

20/10/2008

Chat noir, chat blanc

Winter Le 20 octobre 2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

Chat noir, Chat blanc, d’Emir KUSTURICA - Yougoslavie/France 1998  avec Bajram Severdzan, Srdan Todorovic, Branka Katic, Forijan Ajdini, Ljubica Adzovic, Zabit Memedov, Sabri Sulejmani, Jasar Destani... Scénario de Gordan MIHIC.

« un film indispensable »

Je ne connaissais rien de KUSTURICA

J’ai découvert ce film déjà ancien, 1998, un véritable  bijou, totalement indispensable, et à voir absolument, inconditionnellement et sans aucune réserve.

L’histoire se passe chez les gitans. Matko vit de combines foireuses avec les Russes, sur le bord du Danube, et il se fait en général rouler.

Son fils Zare en a un peu marre de ces plans qui se terminent mal, mais un jour, Matko a l’idée géniale, l’idée du siècle, celle qui va enfin le rendre pété de fric : il s’agit de détourner un train rempli d’essence entre la frontière turco-bulgare.

Le plan nécessite des moyens financiers que Matko n’a pas, et s’en va trouver Grga Pitic, un ami de son père et un caid du milieu des gitans, afin d’obtenir la mise de fond.

Bien évidemment, le plan foire, et Matkjo se fait doubler par Dadan, un bandit qui tourne à la coke, auprès duquel il se retrouve in fine avec une ardoise difficilement réglable.

Pour solder le compte, Dadan propose – impose – que le fils de Matko, un joli petit jeune homme de 17 ans, épouse sa sœur, ce qui permettra au gangster d’accomplir le dernier vœux qu’il a promis à son père. Le seul soucis, c’est que Ladybird, la sœur de Dadan, que la nature a doté d’une taille minuscule qui lui fait de voir affecter dans son dos le délicat sobriquet de « gnomette » ne rêve que de l’homme de sa vie, qu’elle imagine dans ses rêves comme étant un gaillard costaud de deux mètres de haut.

Dadan ne veut pas négocier et impose le mariage

La suite est totalement sur-réaliste.

C’est du grand cinéma. Il fallait les trouver les gueules, les lieux, l’ambiance, les poules, les canards et les jars et également ce scénario complétèment loufoque.

On se retrouve projeté dans un univers totalement décalé, pétillant  de vie.

Un grand bol d’air en ces temps de morosité omniprésente.

20:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kusturica, gitan, danube, yougoslavie, cinéma | | |  Facebook

18/05/2008

Mongol

Winter le 18 Mai 2008 http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

Mongol

Sorti en France le 9 avril 2008
Réalisé par Sergei Bodrov
Avec Tadanobu Asano, Honglei Sun, Khulan Chuluun
Film kazakh, allemand, russe, mongol.
Durée : 2h 4min.
Année de production : 2007

Il s’agit du premier volet d’une trilogie sur Genghis Khan, ou l’on découvre comment l’enfance du petit Termudgin, mongol sans cheval - autant dire rien - va générer ce grand Khan que chacun connait plus ou moins , mais dont peu savent qu'il aura à lui tout seul unifié le plus grand empire de la planète pour une période de presque 150 ans.
Ça permet aussi de relativiser les problèmes d’actualité s’ils en sont entre la Chine et le Tibet, en rappelant que l’empire du milieu a passé son temps à envahir ses voisins, pas juste les tibétains, que cela a toujours été ainsi et continue aujourdhui.
Du cinéma comme on l’aime. Même s’il y a parfois des longueurs, c’est simplement extraordinaire du début à la fin. Les paysages sont incroyables, la musique est terrible, les personnages hors pairs et l’interprétation époustouflante : Quand la lumière se rallume, on se secoue les vertèbres pour voir si on est toujours là...
On attend la suite avec impatience.

 

11:37 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mongolie, bodrov, cinema, chine, kazakhstan, russie, allemagne | | |  Facebook

06/03/2008

Au nord, c'est le nord.

Bienvenue chez les ch'tis 

De l'humour intelligent sans être fatiguant, c'est très rare, de l'humour qui sait être populaire sans être beauf, cela fait des années qu'on n'en avait vu trace.

Ce film est une petite perle, avec certes un petit côté tract pour le Nord. Pas une once de vulgarité, beaucoup de sentiments et de morale. Des éclairages qui démarre très fort avec une mise en scène de Galabru totalement innatendue : Du grand cinéma, qui en plus vous permet de rire du début à la fin ; J'ai été emballé et je vais le revoir.

Merci à Monsieur Boon !

 

01:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Bienvenue chez les ch'tis, cinema, box office, chti, boon | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu