UA-29881888-1

Avertir le modérateur

09/09/2011

le djihad islamique a plus d'une tour dans son sac

 

http://www.mai2012.fr/

Winter, le 10 Septembre 2011

 «11 septembre : le djihad a plus d’une tour dans son sac»

Dimanche, cela fera 10 ans que deux avions détournés par des terroristes s’écrasaient sur les twin towers de New York.

S’en suivait un passage en boucle sur toutes les chaines de télévision du monde entier de ces images inimaginables dans le pire des films-catastrophe : Un avion s’encastrant dans une tour, puis un autre dix huit minutes plus tard, dans la tour d’a côté.

anniversaire du , 11 septembre, reconstruction de groud zero, djihad, ben laden, attentas, UMP mai 2012 Sarkozy, élections, twin towersCet événement a profondément marqué notre imaginaire.

Un signe ne trompe pas : vous ne savez pas ce que vous avez mangé il y a un mois, mais si vous vous posez la question de savoir ce que vous faisiez et où vous étiez le 11 septembre 2001 à l’heure des attentats, vous vous en rappellerez de manière très précise.

Toutefois, cet événement, en terme de couts humains, n’est pas aussi catastrophique qu’il y parait puisqu’il n’y a eu « que » 3141 morts. A titre de comparaison, si l’on peu comparer l’action humaine avec celle de la nature, en Haiti, en 2010, le tremblement de terre a fait plus de 200 000 morts : on n’en parle plus ; le Tsunami asiatique, lui, a fait, en 2004, pas loin de 300 000 morts ou disparus. Ce n’est plus qu’un souvenir lointain ;  Sur le plan économique, le coût de l’attentat est estimé à 24 milliards de dollars. A titre de comparaison, la charge de la dette française est, pour l’année 2011, d’environ 63 milliards de dollars. Ces chiffres permettent de relativiser.

Ce qui est important, c’est que cet événement a été érigé comme symbole du djihad islamique sur le monde chrétien. C’est sans doute très exactement ce que voulaient les auteurs, mais également les victimes.

Car les Etats Unis sont un pays tout neuf. Son histoire commence en novembre 1621 avec la première colonie britannique. En 1776, les colons s’affranchissent de la tutelle britannique et créent les Etats Unis d’Amérique.  Vu de notre  vieux continent, tout ceci est extrêmement récent. Pour beaucoup d’Américains, le simple domicile de beaucoup de nos concitoyens apparait comme un véritable monument historique.

Les peuples ont besoin de racines. Les américains n’échappent pas au genre et se créent des histoires. Ils ont inventé le western, censé rendre compte de la conquête de l’ouest. Ils apprécient faire des reconstitutions historiques, sur la guerre de sécession, ou tout autre événement de leur passé récent, à la façon du « spectacle du puit du fou », où le théâtre l’emporte souvent sur la réalité historique.

Aujourd’hui, la tragédie du 11 septembre 2001 est intégrée à part entière comme une page de leur histoire.

Beaucoup de zones d’ombre subsistent sur ces événements. Sans vouloir développer une improbable théorie du complot, on a du mal à ne pas s’interroger sur l’aspect trouble de certains éléments présentés comme des « faits ». La liste en est si longue que des livres entiers sont consacrés y sont consacrés.

Il reste certaines choses qui sont absolument indiscutables.

1)    Les images très traumatisantes que l’on a vues en boucle sont profondément ancrées dans notre mémoire collective mondiale ;

2)    Cet événement a mis en évidence des disfonctionnements majeurs entre les différents organes de sécurité du pays supposé le plus puissant de la planète ;

3)    Après la guerre froide, cet événement a été le point de départ d’une nouvelle opération de scission du monde (« l’axe du mal ») entre « bons » et les « méchants », concept particulièrement américain s’il en est.

Ce qu’il reste aujourd’hui aux Etats Unis du 11 septembre, c’est une page d’une histoire dont l’encre n’est pas vraiment sèche.

05/05/2011

10 ans pour trouver Ben Laden

Winter, le 5 mai 2011

www.mai2012.fr

« geronimo le maudit (suite)»

Les américains sont vraiment très déconcertants. Sur google earth, on avait déjà vu qu'il y avait un tag « Villa Ben Laden », a Abbottabad, Pakistan.

Ce matin 5 mai 2011, alors que Ben Laden a été exécuté le 3 mai, il y a encore mieux : A côté de la Villa Ben Laden, il y a une photo d'une Google Car, la fameuse voiture qui, en prenant des photos un peu partout, permet de basculer du mode « earth » au mode « street view » sur Google Earth...

Mais toujours pas de photo du défunt...

 

 

google.jpg

10:34 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pakistan, geronimo, ben laden, terrorisme, google, street, view, abbottabad | | |  Facebook

Ben Laden, dernier indien ?

 

Winter, le 5 mai 2011

www.mai2012.fr

« geronimo le maudit »

Les américains sont des gens déconcertants. Il y a onze ans, un fou furieux leur casse leur tours jumelles et depuis, une traque sans faille a lieu.

Geronimo_IV[1].pngSur le vol Rio Paris AF447 , la France met deux ans à retrouver deux boites noires perdues dans un océan immense... et profond... autant chercher un grain de sable dans le désert...Et pourtant.... Onze ans... Deux ans...

On a du mal à comprendre qu'il soit si compliqué de retrouver une personne qui vit, rencontre des gens, donne des ordres, communique, a une fortune à gérer, des ennemis, des amis, une famille richissime, des enfants ... et habite dans une des zones les plus scrutées de la planète en cette période d'après septembre 2001.

Dans un autre genre, quelle idée est donc passée par la tête de nos amis d'outre atlantique d'appeler l'opération d'élimination de Ben Laden « Géronimo ».

Peut-être à cause de la chanson de Renaud, « geronimo le maudit », le nom de Geronimo (leader apache rebel et fin tacticien) est associé chez nous au massacre de Wounded Knee :  En 1890, les états unis décident d'une opération de grande envergure qui aura pour but - de leur aveu même - de plier les derniers indiens sioux au mode de vie américain. Au bout de soixante et onze jours de siège, les forces américaines donnent l'assaut et massacrent près de 150 sioux, mettant ainsi fin à une lutte qui aura duré 400 ans.

155160-oussama-ben-laden[1].jpgGeronimo, de son côté, instigateur de la lutte appaches, se rendra finalement dans des conditions occultes, puis se convertit au christianisme et meurt en 1909.

Quand à sa tombe, on dit que Prescott Bush le grand-père de l'ancien président George Bush lui-même aurait participé à sa profanation vers 1918 afin de récupérer de crâne pour son club universitaire à Yale. Sur la photo ci-dessous, ou voit le petit fils, george w bush (au premier rang à gauche) poser à côté de ce qui est censé être le crâne de geronimo supposément volé par le grand père.

(image prise sur le site : http://www.topinambours.net/article-22985640.html)

 

90 ans plus tard, les apaches se battent toujours pour tenter de récupérer le supposé crâne de Geronimo qui est la mascotte du très élitiste club de l'université de Yale, Skul & Bones

Pas très heureux, tout cela..

skullbush[1].jpg

 

 


 

09:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : skule, bones, yale, bush, ben laden, taliban, abbottabad, geronimo, pakistan, obama, fbi, cia | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu