UA-29881888-1

Avertir le modérateur

04/09/2008

Panique au Padduc

Winter Le 02 Septembre 2008

 

 

« Panique au Padduc»

Rappel des faits : afin de dénoncer le plan d’aménagement et de développement durable de la corse. (Padduc), des individus plus ou moins autonomisant ont pacifiquement envahi le jardin de Christian Clavier - un comédien qui nous faisait rire autrefois et qui se présente aujourd’hui comme intime de Notre Bon Suzerain - qui tient alors villégiature dans un enclos pour fortunés construit à Porto Vecchio, Corse du Sud  par Camille de Rocca Serra , député UMP , président de l’assemblée Corse, soutien inconditionnel du Padduc et également proche de Clavier.

Dans sa soif inextingible d’action, Notre Bon Suzerain réagit illico :  Le responsable de la sécurité, Dominique Rossi, en guise de sanction pour avoir laisser se perpétrer un acte sans aucune conséquence mais dont il avait été averti, est muté à l’Inspection Générale des Services, c'est-à-dire le service qui est chargé de surveiller les policiers qui ne font pas bien leur travail.

Voila.

Que peut on dire sur cette affaire lamentable ? Rien, strictement rien. Elle fournira à nos collègue européeens une occasion supplémentaire de se foutre de notre gueule lors de nos voyages à l’étranger.

Cela se passerait en Russie, au royaume de la Mafia, on n’en serait pas étonné.

Malheureusement, cela se passe chez nous (même si la Corse, c’est pas tout à fait chez nous)

Cela est il vraiment étonnant ?

Lorsqu’au pays des Lumières, on choisit Jean Marie Bigard comme émissaire de la culture française auprès du Pape  Benoit XVI,  lorsqu’ on ose pour le vol de scooter de son fiston mettre en branle une machine judiciaire incroyable,  lorsque simultanément l’on est capable de soutenir que les 35 heures sont une avancée sociale et qu’il faut y mettre un terme, lorsqu’on annonce qu’on boycottera la cérémonie des jeux d’ouverture de Pékin et le contraire quelques jours plus tard, bref lorsqu’on est capable de toutes ces incongruités et incohérences , qu’y a-t-il de choquant à placer à l’IGS un policier pour le sanctionner ?

On sait qu’avec  Notre Bon Suzerain, on est dans le domaine du n’importe quoi sur à peu près tous les sujets.

C’est à peu près toutes les semaines qu’on peut découvrir dans l’actualité politique un sujet de film pour les Marx Brothers dont Notre Bon Suzerain pourrait être le héro.

Le côté sympatique de cette nouvelle conception de la politique, c’est que l’on n’a plus besoin d’attendre Bigard ou les Bronzés XVI  pour voir des grosses histoires bien connes, bien grasses et bien vulgaires, il suffit de regarder le journal télévisé.

Et ça, c’est formidable.

20:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : clavier, corse, rossi, sarkozy, affaire clavier | | |  Facebook

15/12/2007

J'incrimine, tu discrimines...

Winter le 15 Décembre 2007 http://urbanitasmagories.20minutes-blogs.fr/

Un de mes gamins cherche du travail pour les vacances de 2008 . Je l’ai aidé à faire son CV . Il voulait y mettre sa photo . Aujourd’hui, à l’heure du CV anonyme, la photo n’est plus forcément très bien vue . Je l’en ai donc dissuadé .

Maintenant comme avant, mais plutôt maintenant qu’avant, est un âne celui qui ne comprend pas que tout ne se passe que par relation, et c’est une banalité de dire que la différence de traitement entre deux voleurs est qu’il y a celui qui connaît la loi et celui qui connaît le juge . Il en va de même de l’emploi : il y a celui qui connaît le travail et celui qui connaît l’employeur .

L ’occasion faisant le larron, mon épouse profite d’une rencontre avec une de nos relations, maire d’un petit village, pour solliciter de sa recommandation l’opportunité de travailler en préfecture pour mon gamin .

La réponse ne tarde pas : Il n’est plus possible aujourd’hui de sponsoriser en préfecture, en police ou même à France-télécom des amis . Pour ce qui concerne les jeunes des familles de fonctionnaires, ils ne sont plus prioritaires sur les listes de job d’été .

La raison donnée en est la suivante :

La priorité est donnée aux jeunes beurs des banlieues .

Voila comment on règle le problème des banlieues  : avec des job de fonctionnaires. Elle est pas belle, la vie ?

L ’idée est assez séduisante pour tous ces jeunes qui rencontrent effectivement les pires difficultés pour trouver un job tout court… alors un job d’été, n’en parlons même pas .

Il faut savoir s’adapter : J’ai demandé à mon fils de remettre sa photo sur son CV mais prise avec une casquette sur le chef, et de substituer sur son CV à son prénom par trop français celui d’Ahmed, en me faisant la remarque amère que ma chronique mal lue pourrait me faire passer pour gibier d’extrême droite .

Il faut néanmoins rester positif et faire preuve de discernement : c’est ce qu’on appelle la discrimination positive .

Il y a des choses plus graves en France . Pendant que Notre Bon Suzerain plonge dans les fillettes de la République  Yvan Colonna, il reçoit en grandes pompes le Guide de la grande révolution de la Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, Mouammar Kadhafi .

A propos de Colonna, le berger de Cargèse, il y a un truc que j’ai du mal à comprendre : comment il est possible qu’on ait cherché si longtemps cette personne, présumé tueur d’un des pontes de la république, qui se planquait à Vico  Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la géographie, Cargèse est situé à 26 kilomètres de Vico, soit environ ½ journée de marche à pied pour un Corse à pied, et 20 minutes en Opel Corsa . Vico est un petit village sympatique, dont le maire est François Colonna . Pas de problème de santé là-bas: a la pharmacie, même en basse saison, on trouve de tout . D’ailleurs Notre Bon Suzerain n’y a-t-il pas trouvé sa première femme, Marie- Dominique Culioli de laquelle il a eu deux enfants, Pierre et Jean ?  Pas étonnant qu’on retrouve dans le comité de soutien à Yvan Colonna toute la famille Culioli, enfin, me direz vous, des Culioli il y en au moins autant que les Colonna en Corse .

Bref, a Cargèse, quand on recherche un supposé criminel d’état, on rend hommage à Alexander Calder et on dépêche les gardes mobiles ; l’intention s’arrête à l’esthétique . Car en vérité rechercher un berger dans ces conditions est aussi difficile que chercher la paille dans un fromage de chèvre de Sainte Maure : il suffit juste d’y mettre les doigts .

Mais c’est aussi sans doute ce qui s’appelle la discrimination positive .

Bon courage pour les démocrates .

Pendant ce temps, mon fils cherche toujours du travail pour cet été. S'il trouve un travail à Cargèse, je pense qu'il sera preneur.

15:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Colonna, Discrimination positive, job d'été, Corse, Sarkozy, Yvan | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu