UA-29881888-1

Avertir le modérateur

01/02/2017

Le Rouleau Compresseur Macron, pendant que Fillon déprime...

Marcel Renard

Le 01 Fevrier 2017

« Une bouffée d’air»

Hier, je suis allé à une réunion à Cergy : le maire de Lyon, Gérard Collomb, venait porter la bonne parole d’Emmanuel Macron.

Premier étonnement : les 300 places que contient la salle sont toutes prises. Pour qui a déjà fait une campagne, remplir une salle, en pleine semaine, aussi loin d’une élection puisque nous sommes encore à cinq mois des présidentielles relève de l’exploit ;

Deuxième étonnement : le public est particulièrement diverse : peu de têtes blanches ainsi qu’il est usuel de le voir dans ce type de meeting ; j’essaie de compter, mais en fait, il est impossible de faire une cartographie des gens présents : Il y a de tout, des jeunes, des moins jeunes, des vieux, mais si j’en crois mon jugement, peu de gens au-dessus des 65 ans.

Troisième étonnement : le public participe. Les propositions, anecdotes, points forts sont ponctués de salves d’applaudissement et qui de toute évidence ne sont pas lancées par des militants mais spontanées. Il est étonnant également de constater que les propositions les plus applaudies, ou applaudies de manière plus spontanée, sont des propositions que l’on aura placé à gauche : De toutes évidence, Macron récupère tout un ensemble de centre gauche mais aussi de gauche plus ou moins dure ;

Quatrième étonnement : le format de la réunion est parfaitement rôdé, mais avec des imperfections qui traduisent la construction d’une méthode : par exemple, en fin de réunion, il n’y a pas de projection d’une adresse, d’un site, d’un point de repère où s’adresser pour en savoir plus. En principe, c’est toujours la conclusion d’un meeting. Pas là. Seraient ils à ce point sur de leur coup, les militants de « En Marche ! » ? C’est étonnant ;

Cinquième étonnement : A l’issue d’une courte réunion (environ une heure trente), un buffet est proposé. Et là, alors qu’il y a ce même soir un conseil d’agglomération, on retrouve tout un tas de sommités locales, du PS du Modem, de l’UDI, des LR ou de l’UMP, et de bien d’autres mouvements encore, qui, sans rire, lorsqu’on les écoute, viennent voir comment récupérer, qui un siège de député, qui un siège de maire, qui un siège d’adjoint. Tout cela a un côté assez pathétique, mais la politique est ainsi : ceux qui n’ont jamais travaillé de leur vie, et qui vont perdre leurs revenus en mai 2017 ont de sérieuses raisons de s’inquiéter.

Sur le fond du débat : Gérard Collomb porte des idées qui sont simplement des idées progressistes : Rétablir une mixité qui ne se contente pas de dire 30% de logements sociaux, mais qui soit réfléchie dans un vrai brassage social ; Etre intraitable sur le principe de la laïcité ; Revaloriser le travail ; Réaffirmer la place de la France au sein de l’Union Européenne, et celle de l’UE au sein du concert des nations ; Réaffirmer le principe du service de l’état par le respect de la fonction publique ; Et parce que nos enfants sont notre avenir, redonner une position, des ambitions et des moyens à la petite école.

Qui ne serait d’accord avec cela ? C’est la raison pour laquelle ce mouvement remporte un succès dont on peut attendre qu’il va balayer comme un rouleau compresseur les vieux politicards cumulards et rentiers. Et c’est aussi la raison pour laquelle on a pu assister à ce bal des faux culs lors du buffet.

A l’évidence, Emmanuel Macron - qui porte pourtant une part de responsabilité dans le bilan de l’exécutif actuel - va mettre au rang des oubliettes un certain nombre de partis, car c’est une véritable machine de guerre qu’il a mise en route, qui aujourd’hui peut certainement fonctionner sans lui, et qui sans doute le dépasse.

Dans les rangs adverses, les casseroles qui s’empilent sur la famille Fillon vont en toute logique conduire Les Républicains – pour peu qu’ils soient raisonnables - à devoir se trouver un autre héraut de rechange. Ils seront obligés de le faire vite, car si l’on est encore à cinq mois de la présidentielle, chaque semaine perdue dans de telles circonstances est dramatique pour imposer une nouvelle image. On peut même penser qu’à droite, le seul candidat encore capable de damer le pion à Macron est Sarkozy,

Aujourd’hui, voir Macron au deuxième tour ne relève plus de l’hypothèse.

11:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : macron, macron2017, enmarche, ps, mai2017, fillon, lrem, ernst, pontoise, gastony, longange | | |  Facebook

13/12/2016

Pour la bonne compréhension, faites l'effort de lire jusqu'à la fin, si jamais il y a une fin... Merci

Marcel Renard en gare de Pontoise le 13 Décembre 2016

(sur un article du 10 mars 2012, 18 Avril 2015, 28  décembre 2015.)  

«Elections et service public : Les électeurs vous remercient de votre compréhension»

 En 2008, Marcel Renard avait écrit un petit article sur la gare de Pontoise sur le thème :  Le coupon du passe Navigo augmente tous les mois, mais les investissements, eux,  sont en berne.

 C'est un rpontoise, houillon, gare, umpoman Photo… au fil des années, et la SNCF qui toujours vous remercie de votre compréhension. La société est ainsi faite, aujourd’hui : Vous pouvez toujours emmerder tout le monde et en permanence pour peu que vous lui demandiez de la compréhension.

 Cette photo, c'est fin 2007 : Cela faisait tellement d'années que ces cinq escalators de la gare de Pontoise ne fonctionnaient plus qu'il devenait irritant que, de surcroit,  la SNCF nous demande toujours de la compréhension.

pontoise , houillon, région, sncf,

C'est-à-dire qu'en 2006, on nous avait déjà promis un remplacement des installations pour 2007, et que, bien sûr, on n'avait rien vu...

Et puis voici que l'année 2008 s'avance. Sur le même petit panonceau qui date déjà un peu, la SNCF s'excuse des escalators en panne et nous promet un remplacement pour 2009. En nous remerciant toujours de notre compréhension. A ce stade, on comprend bien, même si on est un peu énervé. Mais on est brave. On acquiesce. "Gentiment, gentiment", disait Feu-Coluche...

Puis le mois de Mars 2008 arrive, et finalement, on se dit que ces escalators ne seront jamais remplacés. Sans doute mettra-t-on des cordes à noeud à la place ? Pas evident pour les handicapés, mais bon, grosse crise, petit budget.

On comprend. On est toujours très brave....

pontoise, houillon, gare, ump

Le temps passe et la compréhension avec.

Et puis un beau jour, miracle ! un nouvel escalator est arrivé : Beau comme un verre de blanc en été sous le soleil de provence. On ne met pas la photo, cela pourrait calmer l'ardeur de la SNCF...

Car il en reste encore quatre à changer. Mais bon, lorsque l'on a attendu douze ans pour changer un escalator, on peut avoir suffisamment de compréhension pour attendre encore 48 ans de plus pour changer les quatre restants.....pontoise , houillon, région, sncf,

Et la SNCF, elle, continue à nous remercier pour notre compréhension. Là, cette photo est prise en Mars 2012, toujours au même endroit. En Mars 2012, voici déjà bientôt douze ans que, avec sa façade policée, la SNCF nous remercie de notre compréhension. Ce qui est étonnant, c'est que les "usagers" sont devenus des "clients", mais qu'on les prend toujours autant pour des cons. Simplement, on est d'avantage polis avec eux...

Car il faut lui reconnaitre une qualité, à la SNCF. Elle est polie, et cela c'est formidable. Cela va dans le sens du discours de Sarkozy sur la République : La République, c'est le respect des autres : Tu peux emmerder la terre entière, dire d'un côté que tu as une politique d'accessibilité  - c'est pour le respect de la différence, tu comprends ? - mais de l'autre de strictement ne rien faire. C'est possible. Tu peux ne rien faire, mais, attention, il faut toujours ne rien faire poliment...

Allez, encore une petite dernière pour la route, prise en Mars 2012 : Sur cette photo, les escalators sont tellement plein de compréhension à l'égard des choses de la nature qu'ils acceptent de se laisser pousser de la mousse dessus... Etonnant, non ?

pontoise , houillon, région, sncf,

... Les années passent. Les élections passent. A Pontoise comme à la SNCF, l'immobilisme s'installe en méthode de gouvernement. Comme disait je ne sais plus qui, en tapant toujours sur les mêmes, tu limites arithmétiquement le nombre de mécontents. Donc là, on tape sur les handicapés, c'est facile, il n'y en a pas beaucoup...

Et puis voici que d'un seul coup d'un seul, un sursaut, un frémissement, une sorte d'excitation : las !  Force est de constater que c'est juste la pancarte qui se réveille !

Ici, c'est en 2013. Nous sommes au même endroit, mais on sent que ça frémis, que ça bouge.

CARF, FRET, pontoise,houillon,huchon,région il de france,stif,navigo,sncf,casse des services publics,sondage,élections présidentielle,mai 2012,calendrier,ump,victoire de,sarkozy,hollande,mélenchonEn effet, exceptionnellement, cette année, les travaux sont prévus pour la rentrée 2013 ! C'est tellement merveilleux. On en pleurerait presque. Un conte de fée !

Malheureusement, à la rentrée 2013, rien ne s'est passé : Les fées, c'était une fausse alerte, sans doute une erreur, un dérapage de marqueur. Vous savez, cela peut arriver. Mais, nous autres, petites gens, savons faire preuve de compréhension, nous laissons nos élus dans leurs voitures de fonction et prenons nos escalators qui fonctionnent toujours en mode manuel...

Aussi, lorsque en fin 2013, on nous annonce que finalement les travaux seront reportés pour 2014, on finit pas se dire que ça doit être normal, que c'est le mode de fonctionnement standard du Service Public lorsque l'usager se transforme en client, que c'est une forme d'abâtardissement du capitalisme, mais que aux prochaines élections, cela ira mieux...

...Normal....

Mais on est content quand même. Car on a un petit panonceau qui vient illuminer notre quotidien terne de banlieusard, un petit panonceau qui annonce des réparations pour le 31 Janvier 2014. C'est super ! Janvier ! Et on a non seulement le mois, mais aussi le quantième ! le 31 ! De la planification fine, en somme, rarement vu à la SNCF !

pontoise,houillon,huchon,région il de france,stif,navigo,sncf,casse des services publics,sondage,élections présidentielle,mai 2012,calendrier,ump,victoire de,sarkozy,hollande,mélenchonHélas ! On avait mal lu. Il s'agissait juste de la réparation des machines à payer. Celles-ci, il est vrai qu'elles ne restent pas longtemps en panne ; rapport à l'usager qui, libéralisme oblige, s'est transformé en client...

Et puis on arrive vers Septembre 2013, et rien ne s'est toujours passé...

Octobre pousse Septembre, puis Novembre pousse Octobre et Décembre pointe son nez avec ses marches glissantes et ses rampes verglacées....

Et puis Janvier 2014.

Et là, le miracle de Noël se reproduit en gare de Pontoise : A ce stade, l'on doit remercier Bénédicte Tilloy, qui, d'une main de fer, gère le réseau Transilien :

pontoise,houillon,huchon,région il de france,stif,navigo,sncf,casse des services publics,sondage,élections présidentielle,mai 2012,calendrier,ump,victoire de,sarkozy,hollande,mélenchonEn effet, l'on sent que cela frémit. Il va se passer quelque chose. Il y a déjà eu un escalator de réparé. C'est un bon signe, un bon oracle....

Voici le temps de la fin de l'année 2014. Les travaux sont proches.

Quel plaisir, quelle satisfaction, quel bonheur de voir que la SNCF s'est occupé des handicapés, de ceux qui ont mal aux jambes, pour lesquels il est difficile de monter les escaliers.

Que l'on eu juge : alors que l'on fête la galette des rois 2015  c'est maintenant pour le 31/12/2015 que sont planifiés les travaux.

C'est vraiment formidable !

pontoise,carf,fret,gisors,serqueux,rff,argenteuil

Toute l'année 2015 passe, avec tous les événements tragiques que l'on sait. Chacun s'occupe à être "Charlie" un peu partout. Et puis .....

.... Et puis voici qu'arrive le 28 Décembre 2015, et Marcel Renard reprend sa plume, interrompue par cette année 2015 compliquée et où la seule bonne nouvelle du point de vue déplacements en Ile de France fût la chute du prix du pass Navigo pour les banlieusards des zones éloignées. Badinter avait supprimé la peine de mort, Jean-Paul Huchon aura instauré le passe navigo à 70 balles, ce qui reste surtout un cadeau pour les entreprises plus que les usagers qui eux le repaieront dans leurs impôts... petites ambitions, petits bricolages...C'est la politique du 21ème siècle...

A la rentrée 2015, après les élections régionales qui ont vu le pouvoir local basculer à droite, sur les escalators en rade, la petite pancarte était toujours là, augurant de réparations pour le 31 Décembre 2015.

Alors forcément, on attend la Saint Sylvestre avec impatience, en se disant que Valérie Pécresse (droite) , elle, elle va faire mieux et plus vite que Jean-Paul Huchon (gauche), un démarrage sur les chapeaux de roue ....Noël 2015 arrive... Les travaux sont toujours planifiés pour la fin de l'année....Dans quatre jours... il va falloir faire vite....Mais on sait de quoi l'ex-UMP est capable.  

L'œil attentif remarquera sur la photo les traces de scotch marron qui se sont empilées pendant ces deux dernières décennies, tout autour du panonceau. C'est que lorsqu'on n'a pas pas la moindre volonté politique  de réparer, on a encore moins celle de nettoyer, et c'est bien compréhensible : Tous les professionnels de la pancarte qui vous remercient de votre compréhension vous le diront : Le scotch marron, c'est ce qu'il y a de pire à enlever. Il faut frotter avec le l'acétone, et c'est pas évident. C'est un projet à part entière que d'enlever les traces de scotch marron. Il faudrait en discuter en commission, de l'opportunité de faire un projet pour enlever les traces de scotch marron.

Mais il nous reste encore 3 ou 4  jours avant le miracle de Noël pontoise,carf,fret,gisors,serqueux,rff,argenteuil,transilien,ligne_h,ligne_j,sncfne se réïtère en gare de Pontoise, et comme il n'est de pire homme que celui qui ne veut croire, nous veillons avec la foi du charbonnier ancrée au plus profond de notre âme.

De son côté, l'escalator qui avait été échangé, quai n°12, affiche une petite mine : "Remise en service prévue le 30 Décembre 2015". Et pourtant, il est flambant neuf comme un camion de pompier.

A ce point, Marcel Renard ouvre une petite parenthèse : Nous sommes le 11 Février 2016, notre escalator du quai n°12 à toujours des petits soucis, mais, pas de problème : A chaque soucis, la SNCF a toujours une pancarte...là réparation est annoncée pour le 12 Février 2016 : Planification fine s'il en est...C'est hallucinant : on parle d'une installation neuve, qui coûte un bras au contribuable, et qui ne respecte pas non plus ses jambes...Toujours en panne...Serait-ce à cause des vandales ? Même pas ! L'explication officielle, c'est parce que ces escalators supportent mal d'être dehors. C'est sur qu'un escalator à l'intérieur, ça marche mieux.... Et même lorsqu'il n'y a pas d'étage à monter, c'est encore plus fiable...

Et puis voilà, une nouvelle année : 2016 . Une nouvelle fois, le Miracle de Noël se reproduit en gare #Transilien de Pontoise. Regardez jeunes gens, jeunes filles : c'est toujours magique : A l'heure où le carrosse de Cendrillon se transforme en citrouille, pof.... la pancarte des escalators fait + 1 sur l'année prévue de réparation....Renard le savait avant tout le monde; avec dans la voix l'accent d'un Rocco Siffredi qui aurait fini d'un seul coup tout son stock de bromure, l'agent SNCF l'avait prévenu : "Qu'il ne s'inquiéte pas, ma pancarte est déjà prête pour l'année prochaine"... Pour la planification des travaux, on est maintenant en Décembre 2016....

Alors, on prend rapidement une petite photo. On envoie un petit mail à la patronne de Transilien pour lui rappeler combien ses ouailles se foutent de la gueule du monde, un petit mail à son député qui prétend influer sur des projets d'intérêt nationaux (le Fret entre le Havre et Valenton) alors qu'il n'arrive même pas à faire quelque chose pour ses cinq escalators escalators en rade depuis 16 ans, ni même maintenir de la lumière sur la passerelle SNCF....

 

pontoise,carf,fret,gisors,serqueux,rff,argenteuil

Alors forcément, il arrive un moment où, à force de remplacer l'action publique par la stigmatisation de l'impolitesse, les gens finissent pas devenir méchants, parfois très méchants.

C'est précisément pour cela que la claque de Mai 2012 fût terrible pour Sarkozy. C'était prévu mais lui ne la voyait pas venir, sans doute un peu à cause du conte sur les habits de l'empereur. Vous savez, l'empereur était nu, un malin lui avait vendu une robe d'un tissu mystérieux que seul les sots voyaient aussi sa cour faignait la cécité. Et bien pour Mai 2012, il n'y avait vraiment aucun mystère.

 

Comme dans la démocratie grecque, où les représentants étaient tirés au sort, on attendait beaucoup de Hollande, élu Président par hasard. Mais l'on est bien obligé de s'apercevoir que rien n'a changé, à ce détail petit détail troublant : tout semble encore plus dur qu'avant pour les plus faibles : Et même avec beaucoup de compréhension, les mots ne suffisent désormais plus pour le petit peuple qui, désemparé, se tourne désormais pour notre plus grand malheur à tous vers ce diable de Front National.

C'est ce que prédit cet article depuis 7 ans.  La situation économique n'a pas grand chose à voir avec tout ceci. Ce n'est pas de la divination : Il suffit de regarder autour de soi et de s'intéresser à l'Histoire de France.

Cette catastrophe annoncée est simplement inscrite dans la logique de nos politiques publiques. Seule l'inaction de nos hommes politiques dopée par une vision qui dépasse rarement le terme du mi-mandat est la cause de l'effondrement de notre pays ; Lorsque les hommes en responsabilité n'ont que cure de bâtir une offre idéologique, alors le petit peuple se la crée lui-même... parfois pour le meilleur mais souvent pour le pire... Il est urgent de se ressaisir.

Et nous voilà repartis....

Effectivement, nous sommes maintenant le 29 Février 2016. La  droite est désormais bien installée au pouvoir de la Région, laquelle a dans ses prérogatives Transports et Accessibilité, faut il le rappeler ?

Cela fait maintenant bientôt 17 ans que nos escalators sont en rade en gare de Pontoise, et que la Région nous promet d'année en année une remise en service pour l'année suivante. On avait finit par apprendre les pancartes par cœur, à en guetter leur évolution à la Saint Sylvestre. Mais voilà, il y a du changement : Une nouvelle forme de pancarte voit le jour.

Je vous la laisse découvrir : On touche vraiment le fond... Au début, ce soir-là, lorsque je l'aperçue, je crus vraiment cru que c'était l'œuvre d'un plaisantin, un gag, en quelques sortes. A priori non : Les esprits qui ont eu cette brillante idée pensent que cela peut passer.

Et là, je me tourne un peu apeuré vers les politiques : Là, franchement, mes amis, vous déconnez sérieusement. Je ne veux pas être un cassandre, mais si vous ne réagissez pas, je crains que cela se termine assez mal pour vos mandats respectifs, et pour l'avenir de nos enfants....

 

pontoise,carf,fret,gisors,serqueux,rff,argenteuil,transilien,ligne_h,ligne_j,sncf

 

On comprend la planification : Ce placard a été affiché un 29 février 2016. Mais, un 29 Février, cela n'arrive qu'une fois tous quatre ans. Du coup, ça fout tout le grand programme de la planification des travaux en l'air... Alors forcément, on ne sait plus si les travaux démarreront en 2018 ou en 2019...

Mais nous voilà rassuré : dans le cadre de l'aménagement du quartier de la gare, à la mairie, on nous a assuré que la rénovation de la passerelle était prévue pour 2018. La rénovation inclut bien sûr les escalators, et les conditions d'accès aux personnes à mobilité réduite.

Mais comme on arrive en fin d'année 2016, les étiquettes vont bientôt changé sur les escalators. Alors, vite, c'est bientôt les législatives ; on prend un petit témoignage de cette incurie : Valérie Pécresse nous avait inventé le coup de l'audit de sécurité  pour justifier son inaction et paf, vlà-t-y pas qu'ils recommencent. Inutile de préciser que la photo qui prévoit les travaux pour le 13/12/2016 a été prise.... à la date indiquée sur le pannonceau...pontoise,carf,fret,gisors,serqueux,rff,argenteuil,transilien,ligne_h,ligne_j,sncf

Et ne concerne qu'un seul escalator... Au final, depuis 17 ans, seul 40% du matériel a été réparé...

Autant dire que ce sont des rapides, à SNCF Réseaux (Oui, parce que, depuis le début de cette note, il y a bientôt huit ans, la SNCF a eu le temps de changer de raison sociale....

Merci de votre compréhension...

 

14:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pontoise, carf, fret, gisors, serqueux, rff, argenteuil, transilien, ligne_h, ligne_j, sncf | | |  Facebook

01/02/2016

Le digital selon Jean-Marie Leguen

Marcel Renard

Le 01 Fev 2016

«Digital : juste un doigt»

Ce matin, sur France info, vers 7h30 un échange avec Jean-Marie Leguen, Secrétaire d’état des relations avec le Parlement. On parle de la différence entre comprendre et excuser. On parle de la position de Taubira, récemment garde des sceaux démissionnaire. On parle de ce côté insupportable pour M. Leguen de cette aspect du Gauchiste qui consiste à reporter systématiquement tous les travers du monde sur l’organisation sociale au dépens du libre arbitre de l’individu.

Et, là, pour justifier les récentes positions prises par le gouvernement et que beaucoup à gauche mais pas seulement trouvent en rupture avec une certaine vision progressiste (déchéance de nationalité, prolongation de l’état d’urgence), M. Leguen lance cette petite phrase – je cite de mémoire : « il ne vous aura pas échappé que depuis 2012, le monde a profondément changé, avec la numérisation de l’économie et le terrorisme ».

Cette petite phrase, lancée trop naturellement pour ne pas être le profond reflet de ce que pensent beaucoup d’hommes politiques, est terrible : elle montre à quel point la classe politique est totalement déconnectée de la réalité. Elle suscite tellement de remarques qu’on ne sait trop par où commencer

Bien évidemment, ni le digital ni les terroristes n’ont attendu François Hollande pour débarquer.

Marcel Renard sera bientôt à la retraite, et Marcel Renard aura fait toute sa carrière dans le monde du numérique, à commencer par celui de l’informatique pour les agriculteurs, secteur précurseur dans bien des domaines : informatisation du conseil en reproduction, interconnexion des systèmes de formules de recette du bétail avec les cours des matières premières, premières commandes sur internet, etc etc …. et ceci dès les années 1980….

Il faut rappeler à M. Jean Marie Leguen que Xavier Niel et son minitel rose, c’était déjà de l’économie digitale, que en 1997, Microsoft créait dans quelques écoles primaires le programme « Graine de Multimédia » et j’en passe.

Bref, M. Leguen a besoin d’être débriffé sur l’état réel du pays en matière de numérique et confond sans doutes économie digitale avec informatisation des formulaires administratifs.

Il n’est pas le seul : la plupart des hommes politiques ne comprennent rien à ce qui se passe depuis les années 1981 et le lancement du premier PC d’IBM, suivi quelques années plus tard des premiers réseaux. La classe politique – sans doute mis à part le front national – ne comprend rien à la communication digitale, il suffit pour s’en convaincre de voir comment ils utilisent les réseaux sociaux.

On imagine que si le responsable des relations avec le parlement à cette méconnaissance du monde réel, qu’est ce que cela doit être pour les autres….On peut se gausser de M. Leguen mais ce n’est pas très constructif : il faut plutôt lui souhaiter de chercher des conseillers un peu plus aguerris dans ce domaine.

19/01/2016

Chercheur en Emploi : Naissance d'un nouveau métier

Marcel Renard, le 19 Janvier 2015

«Courbe du chômage : Les maux des mots.»

Comme les plumes au Moulin Rouge, les mots servent parfois non seulement à travestir la réalité, mais aussi à la transformer.

Plus que tous autres, les hommes politiques le savent, car ce sont des mots qu’ils vendent, et c’est pourquoi l’on retrouve nombre de baveux dans les rangs des parlementaires.

Venons-en au fait. Normalement, le mot « commun » renvoie vers communauté, bien commun… Mais dans les années 1970, au moment où le programme commun de la gauche pouvait être une menace pour les forces libérales, il fallait impérativement associer au terme « commun » des éléments de langage négatifs. C’est ainsi que l’on pu observer un glissement insidieux du mot « commun » : l’automobile représentait la liberté ? Les transports publics représenteraient l’asservissement. On appellerait cela les « transports en commun ». Ne croyez pas que cette appellation se soit imposée en remplacement des «transports urbains » ou « transports parisiens » par hasard.inversion courbe.gif

De la même manière, dans les années 2000, sous les coups de boutoir du libéralisme pan européen, on assista à volonté de transformer à tous crins le rapport du contribuable au service public. Il s’agissait de livrer au secteur marchand tout de qui faisait auparavant le secteur public. Ainsi, presque un peu partout, le terme « usager », « contribuable » ou « administré » disparu au profit de celui de « client ». Aujourd’hui, vous êtes non plus usager, mais « client » à la SNCF, non plus patient, mais « client » à la clinique. Normalement, un client, c’est lorsque vous avez le choix. Le banlieusard qui doit prendre son transport en commun tous les matins n’a pas vraiment le choix, pas plus que le malade qui ne trouve plus de place à l’hôpital. Aussi, il est clair que la volonté de les assimiler à des clients relève bien d’un choix idéologique, ne croyez pas que le choix de ces termes doive au hasard.

En 2012, François Hollande, Président a contrario par hasard,  a misé la reconduction de son mandat sur un pari techniquement impossible à tenir : « l’inversion de la courbe du chômage ». En effet, d’une part sauf à réécrire toutes les mathématiques, inverser une courbe, cela ne veut rien dire, car si l’on peut inverser une tendance, inverser une courbe est un exercice assez …compliqué… d’autre part, le taux de chômage étant le thermomètre de la croissance, tant que celle-ci est en berne, la seule manière d’endiguer le chômage reste la politique des grands travaux, ce qui – au passage – permet de redistribuer de la richesse sur le contribuable en augmentant la qualité des services publics offerts.

Alors, on a trouvé en haut lieu il y a quelques jours une astuce. Mesdames Messieurs, soyez attentifs aux médias : car le mot est en train de s’instiller dans la société française : Dans les années soixante dix, lorsqu’on n'avait pas de travail, on était « chômeur ». Environ ving ans plus tard, cette appellation fût convertie en « demandeur d’emploi ». Cette mutation permettait, à défaut de donner une dynamique à l’emploi, d’en donner une au chômeur qui, de passif, devait acteur de sa propre misère. Elle permettait donc de déresponsabiliser le système afin de « responsabiliser » l’individu : vous le constatez, nous restons toujours dans la même doctrine néo-libérale.

Et puis voici que, il y a environ trois jours, un ministre sans doute conseillé par un fort des halles a produit le terme merveilleux de « Chercheur d’emploi » ou « Chercheur en emploi », je ne suis pas certain d'avoir bien compris . L’expression est unique ! Refaisons au ralenti le glissement sémantique :

Le «Chômeur » devient «Demandeur d’emploi» puis de demandeur il devient «Chercheur d’emploi».

Vous qui lisez ces lignes et êtes gens de bon sens, vous comprenez immédiatement le ridicule de ces appellations, car, vous savez bien qu'au final, ce que cherchent la plupart des gens au chômage, ce n’est même pas un emploi – souvent ils s’en fichent - mais simplement de quoi nourrir leur famille.

On peut sans trop de risque prendre le pari que, bientôt, sur les formulaires de l’administration et dans la littérature, le terme de « chercheur d’emploi » deviendra la norme.

Allons plus loin, et posons nous la question : que sous-entend ce glissement sémantique : Quelle idée y a-t-il pour inverser la courbe du chômage à vouloir renommer les chômeurs ? Il n’y a pas à réfléchir une heure, c’est assez simple. Les chercheurs sont des gens qui cherchent plus qu’ils ne trouvent. Par ailleurs, ce qu'ils cherchent se mérite. C’est donc que l’on veut ancrer dans l’esprit des français que le travail est une denrée rare, car qui irait chercher quelque chose dont il dispose pas à ses pieds ? Tout ce qui est rare étant cher, cela justifie le fait de déréguler complètement le marché du travail, de faire des salaires au ras des pâquerettes et tout en maintenant un niveau acceptable de chômeurs.

C’est bien la logique ultra libérale qui se cache une nouvelle fois derrière ce nouveau glissement sémantique, merveille de la nov langue que  que l’on doit à un gouvernement de gauche.

Arrêtons avec ces emballages qui ne veulent rien dire à ceux qui n’ont pas l'esprit disponible à la reflexion tant l'estomac crie la faim... Appelons un chat un chat, un chômeur un chômeur, et un pauvre un pauvre. Cela nous permettra d’appeler un salaud un salaud. Car lorsque l’on trahit à ce point les intérêts du petit peuple, existe-t-il vraiment d’autres termes à employer ?

06/08/2015

Haro sur Taubira

Marcel Renard

Le 06/08/2015

« Taubira la débile»

Taubira propose une loi dépénalisant la conduite sans permis. A première lecture, et même à seconde lecture, l’idée parait complètement farfelue, et des hordes de boucliers se lèvent contre cette personne dont on peut dire beaucoup de choses désagréables mais qui a le mérite de réfléchir.

permis taubiraAlors, si, à notre tour, nous essayions aussi de réfléchir ?

Tout d’abord, de quoi s’agit-il

Aujourd’hui, la conduite sans permis est passible d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende. Madame Taubira propose que, lorsque les faits «seront constatés pour la première fois » et à l’exception « de certaines circonstances » (alcoolémie, pas de ceinture...), l’automobiliste ne devra plus s’acquitter que d’une amende de 500 euros, et il y a dépénalisation de la chose.

L’argument de Taubira est le suivant : Aujourd’hui, de toutes façons, les tribunaux ne prononcent jamais de prison et prononcent en moyenne 450 euros d’amende. C’est donc une manière simple de désengorger les tribunaux, tout en gagnant au passage un petit billet…

Donc, on peut valablement se demander pourquoi cette loi, que l’on peut taxer rapidement de stupide provoque un tel tollé ?

On pourrait dire à Taubira qu’en renforçant correctement les effectifs de justice, on pourrait appliquer plus sereinement la loi, mais par les temps de restrictions tous azimut, cela risque de rester un vœu pieu. Donc il convient de rester pragmatique.

La vraie réponse au pourquoi de ce tollé général ne se trouverait pas ailleurs que dans la logique, par exemple dans quelque chose que l'on retrouve dans les concours d’entrée aux grandes écoles, les bizutages et autres formes de sélection : L’heureux élu, celui qui a payé 3000 euros pour avoir son permis – une somme totalement déraisonnable au regard du but à atteindre - , ne se dirait il pas inconsciemment que puisque lui a payé le prix fort, il n’y a pas de raison pour que des rigolos puissent rouler avec seulement un risque de 500 euros : Celui qui a été bizuté bizute les autres, c’est bien connu…

Mais pour tous les amoureux de la vraie justice, comme ces parents malheureux d’enfants tués par des chauffards, ou d'autres victimes de la violence routière, dans le fond, ne devraient pas plutôt se réjouir que la justice se décide à consacrer son temps à traiter  réellement leur problème , et non à des tâches administratives ridicules qui après des mois de procédure, consistent à finalement appliquer une amende misérable ?

Et n'est ce pas finalement ce que Taubira propose avec cette loi décriée ?

La vraie justice, en tant que chose partagée par les citoyens,  n’est-elle pas que le temps du justiciable soit employé pour des choses qui en valent la peine ?

Alors, elle est vraiment aussi débile que cela, Taubira, ou ne serait-ce pas plutôt nous qui serions juste un peu limités dans nos analyses, avec cette incapacité de réflexion qui caractérise le jouet de ceux qui aiment à crier au loup ?

19:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : taubira, permis, chauffard, justice, police | | |  Facebook

12/12/2013

Pontoise 2014 : Elections municipales. Houillon, Bourdou, Brami et les autres .Voter ? Pas Voter ?

Votez à Pontoise en 2014

Lire la suite

15:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carf, pontoise, fret, sncf, serqueux, gisors | | |  Facebook

09/05/2012

Hollande, victoire, le reste reste à venir...

 http://www.mai2012.fr/.

 Winter, le 8 mai 2012

  «Histoire d’une histoire, à lire jusqu'au bout...».

 882553.jpgEn 2007, je démarrais ce petit blog avec pour objectif de voir comment les partis politiques gèrent leur image sur internet. Il s'agissait d'une expérience personnelle, sans autre intérêt que cela...

J’étais déjà étonné de voir comment les sites des partis politiques, qu’ils soient de gauche ou de droite, utilisent internet : Sans les connaitre, je fais le pari que les responsables des sites des partis sont souvent des petits loups, rôdés à toutes les nouvelles technologies, mais sans recul sur un modèle économique : Sensibles aux moindres nouveautés, twitter, facebook, ils en oublient les fondamentaux: Une stratégie de communication n’est efficace que si sa cible est clairement identifiée. C’est pour cette raison que Damart cartonne avec ses publicités « has been ». Pour l’UMP, être sur twitter, c’est bien, mais les électeurs à conquérir utilisent-ils twitter ? être sur facebook c’est bien, mais les réservoirs d’électeurs utilisent-ils facebook ?

 De mon côté, je partais du raisonnement que, si l’on veut vendre une idée au plus grand nombre, il faut faire comme au supermarché, et la mettre impérativement en tête de gondole.

 J’étais étonné que, malgré les sommes énormes mobilisées par tous les partis politiques, à l’exception notable de un ou deux partis (l’extrême gauche et l’extrême droite), la plupart des organisations politiques ne comprend pas cette logique : Depuis toujours, la communication est le nerf de toute conquête; il suffit de relire « l’art de la guerre » pour s’en convaincre.

 Aujourd’hui, en Mai 2012, sauf à ce que ce fût soigneusement orchestré, alors que la catastrophe de Fukushima offrait aux écologistes un tremplin inespéré, comment comprendre autrement le rayonnant échec d’Eva Joly ? Le chaland a besoin de constance : changer en permanence la couleur de ses lunettes est une erreur stratégique majeure.

 En 2007, exaspéré par l’attitude dédaigneuse de Notre Bon Suzerain, je me lançais dans l’expérience suivante : Avec comme moyen un abonnement internet et un investissement journalier de 15 minutes pris sur mon temps de trajet dans mon train de banlieue, je me fis le pari qu’il était possible de voler à l’UMP la première place qui lui revenait de droit dans le moteur de recherche de Google.200803261225400.ca-va-mal-finir.jpg

 Lorsqu’on l’on part à la quête du pouvoir, le premier mot clef est « Victoire ». Ensuite, si l’on se présente sous le nom de Sarkozy, le deuxième mot clef est « Sarkozy », lorsqu’on utilise un appareil politique pour aller à la victoire, le troisième mot clef le nom de cet appareil : « UMP ». Enfin, dans la résistible ascension, le calendrier est essentiel. Ainsi, mon dernier mot clef sera « Mai 2012 ». Sans aucun moyen financier et sans connaissance - ni volonté d’en acquérir - du concept de « page ranking» et autres subtilité des moteurs de recherche,  je décidais d’être sur la première ligne de google sur ces quatre concepts clef : un objectif, une personne, un appareil, un calendrier.

 A ma grande surprise, cela a fonctionné. Comme aurait dit Desproge, et comme il l'avait écrit lui même sur sa tombe (sic) au Père Lachaise : « Etonnant, non »

 Ainsi, si vous tapez

 « mai 2012 ump », ce blog est sur la première page depuis des années

 « Victoire sarkozy ump » ce blog insignifiant apparait sur les toutes premières lignes

 « Mai 2012 sarkozy victoire », ce blog était sur la première ligne jusqu’à trois jours avant les élections. Sursaut chez les bleus marine ?

 Et en règle générale, sur toutes les combinaisons commençant par « Mai 2012 », ce blog a maintenu sa 1er ligne sur google jusqu’aux 19 Avril 2012 .

 Le plus drôle c’est sur la combinaison suivante : « Mai 2012 victoire Sarkozy UMP», ce  blog a conservé toutes les 3 à 5 premières lignes de Google tout le temps…

 Cela me permit de me conforter dans l’idée que dans le clan de l’UMP, personne ne croyait vraiment en la victoire. Comment, autrement expliquer un tel amateurisme ? C’était d’autant plus vrai que je vis que le site « Cope2017 » avait été déposé en juin 2011, visiblement par un petit malin, ce qui corroborait la thèse que le site « jfc2017 » , déposé dès le lendemain de l’élection de Nicolas Sarkozy en écho au ns2012.fr , l'avait été effectivement par Copé lui-même...  « Tu quoque fili ! » (1)

 Loin des buzz d’un jour, dans une constance régulière, ce blog, pour autant insignifiant qu’il fût, a reçu, depuis 2007 un demi million de visiteurs uniques, des millions de pages ont été téléchargées. Après avoir en Février 2008 digéré le pamphlet de Léotard « ça va mal finir », et convaincu qu’il nous entrainait vers une pente glauque, ce que la fin de la campagne a confirmé, en investissant a peine ¼ d’heure de mon temps par jour, j’ai participé à mon niveau, tout seul et sans aucun moyen, à l’échec de Notre Bon Suzerain.

 Une nouvelle aventure maintenant commence : Il nous faut éviter une cohabitation. Nous avions reçu une aide précieuse de Fillon, dans son appel a donner une majorité forte à notre président...

 Mais pour la suite, c’est une toute autre histoire…

 (1) l'assassinat de César par son fils Brutus

08/05/2012

Mourir pour des idées

 Mourir  pour des idees

Les urbanitasmagories de Winter le 27 février 2010

 mai2012

«Mourir pour des idées, d’accord mais de mort lente»

Vous connaissez tous ces quelques vers de Brassens qui conclut « moi j’ai failli mourir de n’en avoir point-z-eues »

Je me suis livré à un exercice sans doute inédit sur l'offre politique actuelle : J’ai examiné une vingtaine de sites officiels de divers partis et, puisqu'il faut bien un critère pour choisir,  j’ai regardé comment était structurés les onglets de la page d’accueil, du premier au dernier, avec dans l'idée qu'en principe on met en premier les choses les plus importantes.

J’ai tout mis dans un tableau excel, (lien ici) j’ai bu une bonne bière et j’ai rigolé, car en commençant cet article, je ne m'attendais absolument pas à ce résulat : Tous ces gens sont sans doute conseillés par des imbéciles. Jugez plutôt :

Premier constat : Aucun ne met sur le premier onglet « nos idées », « nos convictions », ou quelque chose de similaire…. Voilà. Du point de vue idéologique, on est assez mal parti. C'est un peu comme si, à l'entrée du mac do, au lieu du menu, on mettait la fiche suiveuse du nettoyage des toilettes. Bon, mais chacun sa logique...

Et puis un petit constat générique : A quelques exceptions près, pour adhérer, c’est toujours à la fin. On dirait que tous ont peur de solliciter de nouveaux membres.

Enfin, on a le sentiment qu'aucun parti n'a vraiment réfléchi sur son "business model", c'est à dire son offre, comment il adresse ses militants actuels ou futurs, et que les sites ont été réalisés par des p'tits jeunes très doués en PHP ou HTML, mais auquels il manque un peu de bouteille. Pourtant, quand on regarde les budgets, qui ne ressemblent pas à des indemnités de stagaires, (je pense au site de l'UMP) on est en droit de se poser des questions.

Suivent ici en vrac quelques remarques, mais si le sujet vous intéresse, prenez le temps d'aller télécharger ici mon tableau, vous pourrez en faire de pires :

Les sites du  PS et du FN sont les seuls à avoir placé « idées » dans les 3 premiers onglets. Mais en troisième position seulement : il faudrait pas exagérer. Détail amusant, l’un et l’autre ont placé en deuxième position la présentation des équipes. On espère que cela portera plus chance au PS que ça n’en a porté au FN.

La palme du site pourri revient sans conteste à Europe Ecologie, avec toute la sympathie que j’ai pour ce mouvement, c’est absolument n’importe quoi : il s’agit juste d’un trombinoscope style « copains d’avant ». Là je pense qu’il doit y avoir une grossière erreur de message, on n’y comprend rien.

Le site du Front National est pas mal non plus : Ils ont du prendre un fournisseur d’accès en dépôt de bilan car il faut être très patient pour y accéder.

Le site de l’UMP est à regarder de près, compte tenu de la position de ce parti en France : l’UMP, c’est avant tout l’action : ils mettent donc l’action en deuxième quand le PS les met en quatrième.

Mais bon, ils mettent les enjeux après l’action. Ce doit être le mot d’ordre : On gigotte, on s'agite, on fait, et pis on voit après.

Le site du Modem est sympa aussi. Ne cherchez pas ici de logique racoleuse : l’onglet le plus intéressant s’appelle « Modem ». Comme cela, c’est bien, on sait qu’on est sur leur site, pas sur celui de la Redoute.

A noter le site du Parti Chrétien Démocrate  qui met dans son 9eme onglet, « Agir », tandis que dans une sympatique  tentative pour capter une jeunesse qui n’en a sans doute rien à faire de la messe, ils mettent en 7eme un onglet « facebook ». Finement joué, les cathos, ce sont vraiment des gros malins !

Le site de génération écologie est sympa aussi : ils nous ont fait un petit pot pourri de tout de qui se fait, avec onze onglets (c'est juste un peu trop). Mais quantité n’étant pas qualité, n’y cherchez pas les « idées » plus qu’ailleurs, ils ont oublié le concept. Ils sont forts, ces écolos !

Un p’tit mot sur le facteur de Neuilly,  qui a mis l’onglet « c’est possible » en quatrième position. On sent le mec qui y croit !

J’suis allé faire également un tour sur le (nouveau) site de désir d’avenir. Là, c’est gaguesque à pleurer : « Idées » : 8ème position . 1ère position « Ségolène Royal ». Elle a fait encore plus fort que Le Pen qui ne se met qu’en deuxième. On marche sur la tête. Moi qui croyait être de gauche…

Allez faire un tour chez les autres, c'est tout aussi grotesque : Cap 21, Le rassemblement pour la Francele truc de Melenchon,  les verts  (Décidemment, les écolos ont un vrai problème avec Internet)  sans oublier le Vicomte de Vendée, et j'en passe des meilleurs. Le PCF et Lutte ouvrière sont sans doute les sites les moins pires (et encore)  car ils ont le mérite de faire passer un message simple.

Voilà. Loin de moi l'idée d'avoir écrit un thèse, mais la matière est sans doute là ! Moi, je crois que si je voulais faire passer mes idées sur le net, je pense que je m’y prendrais autrement. Mais je ne suis pas le conseiller spécial en communication internet de ces partis.

A moins que tous ces gens ne souhaitent pas qu’on sache qu’ils n’ont pas d’idées.

 

12:27 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fret, transilien, pontoise, sncf, carf, train, marchandises, serqueux, gisors | | |  Facebook

05/05/2012

Le vrai bilan de Sarkozy

Mai 2012.

Winter le 5 Mai 2012

«La VRAIE action de la droite sur l’économie»

Le problème des chiffres, c’est qu’on leur fait dire un peu ce que l’on veut. Pour certains, Nicolas Sarkozy s’en est bien tiré, dans un contexte économique mondial fortement perturbé, pour d’autre, c’est la Berezina.

J’ai pris dans ce tableau les chiffres de la commission européenne (Eurostat). J’ai calculé la le taux de croissance de PIB d’une année sur l’autre (chiffres officiels de la commission), par pays.

Puis, j’en ai déduit, par année le pays le plus performant, en le classant de 1 à 29 (il y a la croatie et la suisse également dans ce classement)

Le tableau est présenté par performance décroissante, c’est-à-dire capacité à faire croitre plus qu’un autre pays son PIB….

Comme on peut le voir, pour ceux qui croiraient encore au savoir faire de Sarkozy, la France arrive derrière la Grèce. L'alignement sur le modèle allemand est tout simplement ridicule...

Pour comprendre ce tableau, il faut le lire de la manière suivante :

La slovaquie en 2005 est le pays qui a le plus progressé en % de PIB par rapport à 2004., en 2006, c'est la Roumanie par rapport à 2005., en 2007, c'est la lettonie par rapport à 2006 etc... La tendance est la pente de la courbe : Supérieure à Zéro, elle indique une dégradation, inférieure à zéro, elle indique une amélioration des conditions économiques. La moyenne, c'est la moyenne du rang, de 2005 à 2012... On peut admirer le résultat des 6 pays de queue...

 

elections présidentielles,résultats,2eme tour,eurostat. le bilan de sarkozy. ump. victoire de sarkozy,les vrais chiffres de la croissance.

 

En revanche, si l'on analyse ce tableau en terme de tendance, on s'apperçoit que effectivement, la France est en en progression : Il y a 12 pays pour lesquel la situation s'améliore (tendance <0)

Pays / Rang Classement
Autriche 1
Malte 2
Danemark 3
Allemagne 4
Suède 5
Suisse 6
France 7
Finlande 8
Royaume-Uni 9
Belgique 10
Italie 11
Norvège 12

 

et les autres pays, la situation se dégrade en suivant cet ordre de classement :

 

Pays / Rang Classement
Portugal 13
Hongrie 14
République tchèque 15
Lituanie 16
Estonie 17
Lettonie 18
Pologne 19
Roumanie 20
Slovénie 21
Irlande 22
Grèce 23
Bulgarie 24
Slovaquie 25
Croatie 26
Pays-Bas 27
Luxembourg 28
Espagne 29

 

 

 

 

La vraie performance de Sarkozy sur le chômage.

Mai 2012.

Winter le 5 Mai 2012

«.La VRAIE action de la droite sur le chômage… »

Le problème des chiffres, c’est qu’on leur fait dire un peu ce que l’on veut. Pour certains, Nicolas Sarkozy s’en est bien tiré, dans un contexte économique mondial fortement perturbé, pour d’autre, c’est la Berezina.

Puisque ce qui affecte le jugement est mondial, il est plus juste de prendre les chiffres de l’Europe plutôt que ceux de la France.

La base de données EUROSTAT, la commission statistique de l’Europe, est riche d’enseignements.

On peut discuter de la manière dont sont construits les indicateurs européens. Ce que l’on ne peut discuter, c’est qu’ils s’appliquent de la même manière pour les 27 pays de l’Europe. On ne peut par ailleurs pas dire que la crise s’applique et France et pas ailleurs…

Prenons un indicateur, par exemple le taux de chômage, selon la définition de l’Europe, qui est ce qu’elle est, mais qui permet de comparer la performance de chaque pays au sein des 27 sur une base commune.

J’ai mis dans ce graphique, non pas la valeur de l’indicateur, mais le rang de 1 à 27 selon que le pays est celui qui a le moins de chômage (1) ou est en peloton de queue (27), pour quelques pays… Cela représente donc la performance de la France par rapport à quelques pays...

Ce graphique mériterait des heures de commentaire. Il montre que l'alignement de la politique française sur celle de l'allemagne est une catastrophe. Il montre également que la politique de la france dans le domaine du chomage n'apparait que meilleur que parcequ'il y a des nouveaux entrants avec des résultats plus mauvais qu'en france. Il montre en définitive que depuis 1996, l'association Chirac / Sarkozy a été catastrophique pour le chomage en France...

note technique : Pour chaque année A, on prend la moyenne mobile sur A-1 et A+1. Ce graphique est donc parfaitement représentatif de l'incurie de la classe politique franco-allemande...

 

chomage europe.jpg

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu