UA-29881888-1

Avertir le modérateur

16/08/2012

Feu à la CAF

 Les urbanitasmagories de Winter

 le 16 Aout 2012

  «On n'est pas arrivé...».

feu a la caf,mantes,val fourré,alocataire,rsa Le 8 Aout 2012, un homme de 51 ans, au chômage de longue durée et auquel son « conseiller » demandait pour la quatrième fois des pièces complémentaires nécessaires au maintient de son RSA,  s’est  immolé devant lui.

 Le pauvre est décédé Dimanche.

 Les médias nous apprennent ce matin que la directrice de la CAF, dont l’établissement situé en zone très défavorisée, avait fermé suite aux événements, a pris des mesures importantes pour sa réouverture ce matin :

 1)   Ronde de policiers devant la CAF ;

 2)   Filtrage des personnes à l’entrée de la CAF ;

 3)   Remplacement des personnels de la CAF en arrêt de travail ;

 4)   Soutien psychologique aux équipes de la CAF.

 Deux remarques : Vous aurez sans doute noté que dans ces mesures, pas une ne concerne l’allocataire. Vous me direz : « c’est normal, il est mort »;

Et si vous additionnez le coût de ces mesures, nul besoin d’être expert pour comprendre que cela représente quelques années de RSA du feu l’allocataire…. Je ne sais pas ce que vous en pensez, vous, mais moi, je me dis qu’il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond dans cette société.

 

11:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : feu a la caf, mantes, val fourré, alocataire, rsa | | |  Facebook

24/12/2011

A paris, c'est Noel pour les noirs aussi...

 http://www.mai2012.fr/

 Winter, le 23 Décembre 2011

«Les noirs foutent le bordel»

Il est rare d’être au cœur précis d’un événement. C’était mon cas ce soir, aux alentours de 19h00, en ce vendredi 23 Décembre, au RER Nation.

La description de l’enchainement des événement est interessante.

Sur la place de la nation, il y avait force CRS. Je faisais mes emplettes de Noel, mais il devait y avoir un mouvement en faveur ou contre – je ne sais pas exactement – Laurent Désiré Kabila.

Je m’enfile dans le RER en même temps qu’une bande de Zairois qui finissaient la manifestation dans une ambiance un peu potache : On ne parle pas de jeunes fous, mais de gens d’une quarantaine d’année, bien mis de leur personne : Ils descendent les escalators en faisant un peu de Ramdam… mais pas vraiment plus et pas vraiment moins qu’après un match de foot. Ils parlent fort, gesticulent, mais encore une fois, rien d'extraordinaire : L'ambiance est plutôt bon-enfants : A Kinshasa, ont dit que ce sont des "ambianceurs"...

Arrivé sur le quai du RER A, direction Cergy , ils montent dans la rame, et commencent à faire un peu de bazar, bloquent un peu les portes  : Ils sont juste devant moi : nous ne sommes par réellement dans la grande délinquance, mais juste dans un mouvement de foule suite à une manifestation où il y a plutôt de l'allégresse africaine que de la violence et de la haine. N'empêche, cela bloque le départ du train.

Un – et un seul – individu commence à faire le couillon, un peu plus fort que les autres.

Le ton monte rapidement, mais nous restons dans le registre congolais : La fête un peu vantarde, mais sans plus.

Le train attend toujours en gare, cela commence à faire long... Les zoulous tapent un peu le long du wagon, tout cela fait un peu bordel, mais les blacks rigolent tout autour en filmant avec leurs smart phones.

Un abruti tire le signal d’alarme .

La situation se met à dégénérer, mais nous restons toujours sur le mode « grosse foire » sans agression réelle.

Le chef de la station perd son sang froid et appelle de manière un peu affolée dans le micro  les forces de polices : Elles sont à à peine une minute au dessus, à l’air libre : Elles mettront plus d’un quart d’heure pour arriver. Mais pendant ce temps, la situation commence à devenir problématique : les gens qui arrivent, voyant les portes ouvertes, continuent à monter dans les wagons.

Un premier lot de CRS arrive : Ils sont visiblement totalement désorganisés.

Quand aux voyageurs, ils seraient blancs et non pas noirs, on pourrait les qualifier également de singes : Ils font les singes dans le wagon, tapant sur les cotés des wagons, faisant du bruit et ricanant .

Le chef de station continue d'appeler les forces de police, ce qui fait rire tout le monde, puisqu'elles sont déjà là...

Depuis une demi heure, la rame est immobilisée à quai. J’attends que cela se passe : Je n’ai jamais assisté à pareille scène et je me dis qu’en 5 minutes, cela aurait du être réglé.

Mais voila.

Lorsqu’un médiateur aurait désamorcé la situation en moins de cinq minutes, l’arrivée d’une deuxième équipe de CRS, pas plus organisée que la première, sème encore plus la pagaille qu'avant sur le quai.

La situation commence à sentir le roussi : Les singes tapent des mains, et les marsupilamis commencent  à taper du bâton pour s’échauffer.

Et là, il faut reconnaitre le manège bien particulier de quelques personnes zairoises, d’environ 45 à 50 ans, bien mises de leur personne, qui se répartissent assez habilement la tache de tantôt exciter tantôt canaliser les manifestants : Dans ce bordel ambiant, assurément les policiers sont manipulés.

Pendant ce temps-là, j’attends que la rame parte pour pouvoir rentrer chez moi.

La sonnerie retentie : Le train part. Les types dans les wagons font des bras d'honneur aux CRS, mais cela reste encore assez bon enfant. Un type jette par la fenetre une canette de bière à moitié vide sur les CRS en rigolant. Le train  s’immobilise une nouvelle fois après 20 mètres  de déplacement de manière à pouvoir coincer entre deux rangées de CRS sur le quai le wagon qui est chargé de branquignolles.

Cela commence à sentir le gaz lacrymogène. A côté de moi, une mama black met tranquillement sur la bouche de ses deux enfants en bas âge un mouchoir en papier, et fait de même pour elle : elle a visiblement l'habitude des manifestations !

Après environ 45 minutes de spectacle, je décide de trouver un autre moyen pour rentrer chez moi car je me dis que là, je vais vraiment perdre mon temps... Je suppose (j'imagine) que la situation est partie en sucette juste après.

Tout cela aurait pu être réglé en 5 minutes avec une équipe de deux ou trois vrais médiateurs, des gendarmes sérieusement formés, pas des animateurs de centre de loisirs, qui font office de médiateur sur le transilien. Mais cette armée-là n'existe pas en France, car l'Etat à tout intérêt à ce qu'une certaine classe de la population apparaisse en permanence comme fauteuse de troubles.

Dans la suite logique de cet incident qui aurait du normalement être ridicule, le trafic a été totalement paralysé toute la soirée sur la ligne A du RER emmerdant quelque milliers de voyageurs qui avaient hâte de rentrer chez eux. Depuis la gare St Lazare, tous les trains en direction de cergy sont supprimés ; Les voyageurs se reportent sur la ligne Paris-Pontoise qui est totalement saturée...

Dans les hauts parleurs, quelques messages laconiques indiquent que le trafic est perturbé à cause de manifestants sur les voies : Il n’y a jamais eu le moindre manifestant sur les voies, au moins jusqu'à ce que les CRS interviennent - et les seules personnes à avoir foutu le bordel étaient une bande de zairois qui ont crus que Paris, c’était Kinshasa. 

Comme disait la chanson "tout ça à cause d'un poisson rouge"

Vraiment, notre société ne tourne vraiment pas rond.

 

30/09/2011

lorsque la région abandonne les infrastructures

 

http://www.mai2012.fr/

Winter, le 30 Septembre 2011

 «De la bonne gestion des fonds publics»

La gare de ma petite ville de Pontoise  - ville labellisée d'art et d'histoire - voit passer chaque jours des milliers de voyageurs. En effet, elle est reliée à Paris Nord, St Lazare, Creil, et au RER A.

Malgré l’augmentation inexorable du prix du coupon Navigo, elle est depuis des années dans un état de délabrement la faisant rivaliser avec certaines gares de pays du tiers monde ; la promesse affichée des réparations les plus élémentaires, initiée il a plus de dix ans et chaque année reportée à l’année suivante (Vous connaissez la musique : « la SNCF vous prie de bien vouloir l’excuser… Merci de votre compréhension ») tourne désormais au ridicule : Les escalators ne fonctionnent plus, autant pas manque d’entretien préventif que par défaut de réparation curative. Certains immeubles sont en ruine, la passerelle qui enjambe les 13 voies est dans un état de délabrement qui la rend dangereuse. L’immense parking, pour partie abandonné voit à la saison des pluies - chose particulièrement insolite - son dernier étage se transformer…en une immense mare à grenouille, peu connue des pontoisiens car soustraite à leur vue par le hasard de la configuration des lieux.

Les travaux de nettoyage les plus ordinaires ne sont plus assumés régulièrement, et il est plus confortable pour le chaland, par nature fainéant de la cervelle, de s’insurger devant la saleté de ses voisins  (forcément des sales étrangers…) que de réfléchir sur ce qu’il adviendrait  corelativement de ses propres toilettes si lui-même ne les nettoyait pas tous les jours…

Ce matin pourtant à la gare, dès potron-minet, un détail insolite captait mon attention.

Devant un panneau publicitaire, un vigoureux noir d’une société de nettoyage sous-traitante, dans une ferveur toute à son honneur, s’attachait, armé d’un balai savonneux qu’il tenait promptement en main,  à en faire briller le plexiglass.

J’attendais mon train tout en scrutant les gestes rapides et précis de cet homme au travail, mon œil mal réveillé oscillant de haut en bas, égaré par l’aspect surréaliste du contraste entre  un parterre crasseux, perclus de mégots abandonnés,  asphyxié par les herbes folles s’invitant sans vergogne dans ses lézardes goudronnées et l’éclat métallique du cadre d’aluminium maintenant rutilant du panneau de réclame.

C’est qu’il faut que cela brille, la publicité, puisqu’elle permet de participer à l’économie de la gare, tandis que laisser le quai à la proie des ordures n’empêchera pas la SNCF d’encaisser le montant des cartes d’abonnement.

Comme le disait la publicité, « le progrès ne vaut que s’il est partagé par Jean-Claude Decaux. ».

Vous êtes en bonnes mains, ne craignez point demain.

24/09/2011

«Chirac, on l’aime bien, il est brave, c’est le petit pépère du peuple»

 http://www.mai2012.fr/

Winter, le 6 Septembre 2011

 «Chirac, on l’aime bien, il est brave, c’est le pépère du peuple»

financement des partis politiques,rpr,yvonne cassetta,chirac,hlm de la ville de paris,halphen,van ruymbeke,emplois fictifs,ville de paris,procès chirac,marché truqué des lycées d'ile de francePendant des décennies, la mairie de paris a siphonné les contribuables afin d’alimenter les caisses noires du RPR. C’est le scandale des emplois fictifs. Il ne s’agit pas juste de quelques emplois déguisés dont on parle, mais d’une organisation illégale, mafieuse, érigée en système, et qui a permis au RPR de perdurer. Car sans finance, point de politique. Cela concerne sans doute des sommes dont on imagine assez mal le montant.

J’ai été personnellement témoin – que je sois maudit si je mens - d’une scène qu’on imagine toute droit sortie d’un film noir : Entrevue dans un café parisien entre une éminence parisienne et son ami de trente ans. Je suis seul, à la table voisine  ; On parle de Van Ruymbeke, ce « fouille merde ». Cela aiguise mon oreille et je suis discrètement la discussion. Il s’agit de savoir qui a "lâché le bout pour les ascenseurs" . On parle visiblement de l’affaire des HLM de la ville de Paris. " tu me connais depuis quand ? Sur la tête de mon fils - tu sais ce que cela veut dire pour moi - tu sais que ce n'est pas moi..." . La suite est sur-réaliste. Notre éminence sort du café avec son ami, et va chercher sa luxueuse voiture au parking, avant de  stationner devant le café. C'est alors qu'aux yeux et à la vue de tout le monde, à l’heure du petit déjeuner, voiture de luxe à vitre fumée entrouverte, laissant juste entrevoir le visage d’un élu qui venait de quitter son ami de trente ans, un serveur sort du café;  L’élu fait un geste du pouce en entrebâillant sa vitre. La malle arrière s’ouvre et le loufiat y dépose du bout des doigts deux bouteilles de champagne emballés, a ceci près qu'il faut être un super héro pour tenir un  bouteille entre deux doigts, sauf si on a remplacé le champagne par des billets. Tout cela devant tout la terrasse,  exactement comme dans un mauvais polar. C'est vrai qu'on approche alors des périodes de fêtes. Alors, c'est normal de s'offrir des cadeaux.

Comment une telle scène est elle possible ?

C’est que, chez ces gens-là, monsieur, le sentiment d’impunité est d’une force telle qu’on a peine à l’imaginer. Et ils auraient tort de se gêner, le peuple les laisse faire.

Aujourd’hui, Jacques Chirac est dans l’incapacité de rendre compte dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. C’est ce que disent les experts. En général, les experts ne se trompent pas. Chirac peut être membre du conseil constitutionnel et émarger grassement pour cette fonction, mais il ne peut pas rendre compte devant les juges, car il est trop diminué... et, aujourd'hui, c'est par des gens diminués que l'UMP voudrait faire enterriner dans la constitution ... la règle d'or ! ! !

Maurice Papon, Paul Touvier pouvaient être poursuivis jusqu’à la tombe pour avoir été des fonctionnaires un peu trop zélés du régime de Vichy.

Mais Chirac, lui, on l’aime bien. Il est brave. En plus, il est gâteux. Un peu comme notre mémé ou notre pépé. Finalement, Chirac, c’est le petit pépère des peuples…

Heureusement, il nous reste La Cassette. Espérons qu’elle n’ait pas perdu la boule, elle aussi.

29/08/2011

La rentrée ? Pas pour tous...

 

mai 2012

Winter, le 29 Aout 2011

 «Rentrée politique»

C’est la rentrée politique. Tout le monde s’en est allé en vacances et c’est parti pour un sprint de huit mois jusqu’aux élections de mai 2012. 

vieux-couple.gifTout le monde s’en est allé ? Vraiment ? En 2004, un français sur trois ne partait pas en vacances. En 2009, une personne sur deux n’est pas partie. En 2011, on ne sait pas encore, mais ce  n’est vraisemblablement que le début d’un long et redoutable processus de paupérisation.

Ainsi, le terme de « rentrée » devient insultant pour ceux qui ne « sortent » jamais, et qui sont chaque année plus nombreux…

Mais y a-t-il, dans la classe politique, un seul être qui nous dira que cette année, il n’est pas parti ?

Ce simple mot « rentrée politique », remis dans le contexte du jour, suffit à monter le clivage qui se développe au quotidien entre le peuple et la classe politique.

Mot clefs : Sondage, Mai 2012, Premier tour, UMP, les français et les vacances, congés 2011,  bilan social, PS, EELV, élections 2012, Front national, Europe Ecologie, présidentielles

24/08/2011

DSK : Les limites du système accusatoire américain.

Winter, le 24 Août  2011

www.mai2012.fr

«DSK : Epilogue  »

Après une séance expédiée en un quart d’heure, le juge Obus a suivi les réquisitions du procureur Vance et abandonné les charges contre DSK estiment que le témoignage de l’accusatrice n’était pas suffisamment crédible pour convaincre un grand jury.

legion d'honneur,système accusatoire,dsk,nafisatou diallo,tritasne banon,manssouret,cyrus vance,obus,sinclair,mai 2012Soit cela est vrai et l’on peut s’interroger sur un système judiciaire aussi mal fichu ; soit cela est faux et l’on peut également s’interroger sur un système judiciaire aussi mal fichu : Le principe d’accuser et de discuter ensuite semble un peu…rustique.

Le résultat est un immense gâchis pour tout le monde : L’accusatrice, qui risque d’y laisser pas mal de plumes ; l’accusé qui y aura laissé au passage sa carrière au FMI et ses ambitions à la présidence de la République ; le FMI qui a perdu un homme de valeur ; l’image de la France ; l’image de l’Amérique et d’un drôle de justice ; et par-dessus tout la cause des femmes de toutes nations, victimes de violences , et qui se voient un peu plus fragilisées dans leur quête de reconnaissance.

Une société qui permet ce genre de dérive ne peut que s’interroger sur son modèle, et avoir pu récompenser de la légion d'honneur le chef de la police newyorkaise en gage d'admiration de son efficacité n'est, avec le recul, pas réellement à l'honneur de celui qui était, en 2006, ministre de l'intérieur de Chirac.  En tous cas, il y a gros à parier que, cinq ans plus tard, ses fidèles vassaux ne se reconnaissent que moyennement dans ce modèle...

En France, l’affaire Banon attend DSK. C’est précisément à cause des dérives outre atlantiquelegion d'honneur,système accusatoire,dsk,nafisatou diallo,tritasne banon,manssouret,cyrus vance,obus,sinclair,mai 2012 que la justice française devrait clore rapidement cette histoire qui, à ce jour, apparaît encore plus fragile que l’affaire Naffisatou Diallo.

18/08/2011

Encore un mort en Afghanistan

 http://www.mai2012.fr/

Winter, le 15 Aout 2011

 «guerres de naguère»

Encore un français de tué en Afghanistan, dans l’engagement des forces françaises aux côtés de l’OTAN. Le président Sarkozy présentera une nouvelle fois ses condoléances à la famille.

guerre contre les,talibans,kaboul,152 ri,colmar,camille,levrel,tué en afghanistan,ump,mai 2012,forces internationales en afghanistan,onu,nato,otan,fiasOn s’étonne, on s’attriste, on s’émeut. Fin 2010, nous avions environ 4 000 personnes engagées en Afghanistan. A ce jour, nous avons 74 morts, soit  moins de 2% de perte au feu, ce qui reste finalement très raisonnable pour cette activité aussi dangereuse qu'est la guerre.

Mais, au fait, que fabrique donc la France en Afghanistan ? Petit retour sur une histoire qui n'a pas grand chose à voir avec la luttre contre le terrorisme :

guerre contre les,talibans,kaboul,152 ri,colmar,camille,levrel,tué en afghanistan,ump,mai 2012,forces internationales en afghanistan,onu,nato,otan,fiasLes Soviétiques, qui voient leur influence à Kaboul s’effriter depuis 1973 , engagent de 1979 à 1989 une guerre  qui ravage l’Afghanistan. De leur côté, les Etats Unis soutiennent le Pakistan . L’Afghanistan - qui est enclavé entre le Kurdménistan, l'Ouzbekistan, le Pakistan et l'Iran, - rêve depuis longtemps d’annexer une partie du Pakistan afin d'obtenir un accès à la mer d’Oman. Les Etats Unis, pour contrebalancer le coup d'état des russes à Kabou en 1979, soutiennent le contre-pouvoir Afghan en entretenant la désertion des soldats Afghans et  en armant massivement les rebelles anti-soviétiques  afghans et pakistanais.

En février 1993, un camion chargé d’explosif saute dans les souterrains du World Trade Center : 6 morts et plus de mille blessés. En 1996, sous le pretexte de punir les responsables de cet attentat, les Etats-Unis poussent, de mèche  avec le Pakistan, les talibans au pouvoir. Entre 1994 et 1996, les talibans jouissent d'un solide appui au sein de la population et tout particulièrement avec les populations du sud et de l'est du pays, à la frontière pakistanaise et ne revendiquent pas de pouvoir politique. Mais le mouvement taliban se radicalise plus que ne l'avaient imaginé les américains. Arrive l’attentat du 11 septembre 2001. Les américains prennent pretexte de la supposé velléité prétée aux afghans de transformer leur pays en camps d’entrainement pour terroristes et à ce décident une nouvelle fois de les punir.

Malgré leur infuence sur le terrain à l’issue du départ des soviétiques en 89,  les Etats Unis ne réussissent pas à installer  un pouvoir stable à Kaboul, et la guerre coûte cher... (En france, le surcoût - ce qui n'est pas prévu - du budget des opérations extérieures est pour plus de la moitié consommé par la guerre en Afghanistan) . Logiquement, les américains repassent le bébé à la communauté internationale : Ainsi, en 2001, la FIAS (force internationale d’assistance à la sécurité), qui, sous l’autorité du conseil de sécurité des Nations Unies, s’installe à Kaboul, officiellement pour aider le pays à restaurer son autorité afin de recréer les conditions d’une reconstruction efficace d'un pays dévasté.

En 2003, à la demande des Etats-Unis, l’Otan prend le commandement de la FIAS. Peu de temps après, l’ ONU autorise l’OTAN a étendre son action au delà de Kaboul. De 5000 hommes au début, il y a aujourd’hui plus de 130 000 hommes venant de 48 pays dont les 28 membres de l’OTAN.

En fait, la guerre actuelle constitue le dernier marché juteux des fauteurs de guerre dans le cadre de la fin de la guerre froide : Tous les profiteurs de guerre ont intérêt à ce que cette guerre s’enlise, car les budgets sont impressionnants. Par ailleurs, les détournements des fonds internationaux au profit des pakistanais sont un secret de polichinelle.guerre contre les,talibans,kaboul,152 ri,colmar,camille,levrel,tué en afghanistan,ump,mai 2012,forces internationales en afghanistan,onu,nato,otan,fias

En synthèse, afin « d’entrainer l’Armée Rouge dans le piège afghan » dixit Jimmy Carter, les Etats Unis armèrent copieusement l’opposition anti-communiste afghane. Effectivement la guerre de quasi dix ans en Afghanistan a littéralement ruiné l’URSS. Les Etats Unis ont ensuite refilé le problème à la communauté internationale. La France en tant que membre de l’OTAN et avec un président qui s’aligne sans trop réfléchir sur Washington, contribue à faire perdurer des relents de  guerre froide et participe aujourd’hui avec son quota de morts. 

Voila pourquoi, Madame, votre fils est mort. Rien à voir avec la stabilité du monde, il s'agit juste d'idéologie et de commerce.

07/05/2010

Mon ami Veolia me veut toujours du bien

Les urbanitasmagories de Winter le 7 Mai 2010

  http://www.leprincejean.fr/

« Allo la Terre, il y a quelqu'un ?»

Toujours dans la suite du fabuleux contrat signé début 2009  par la communauté d'agglomération  représentée par Dominique Lebebvre, et VEOLIA, concernant la distribution des eaux en région Cergy-Pontaine, et pour lequel on en prend pour perpète, c'est-à-dire dix huit ans...

(voir l'article ci-après http://agleau.blogspot.com/2009/05/le-prix-de-leau-cergy-...)

Ce contrat est un pur scandale les on devrait sanctionner vigoureusement Dominique Lefebvre pour avoir engagé les cergy-pontains de cette manière et sur aussi longtemps.

Pourquoi ?

Il y a tout un tas de truc pas nets : Pourquoi les indices de révision des prix de référence sont il 2007, alors que le contrat est rentré en application en 2009 , par exemple ?

La méthode de révision des prix est inabordable pour le commun des mortels : Tellement inabordable que la facture en devient incontrôlable. Du reste, aucun des con-contractants du côté client n'a du faire une simulation de l'évolution des prix avec cette formule qui est une véritable usine à gaz.

Les prix, bien évidemment ont flambé, contrairement à ce qu’avait annoncé Dominique Lefebvre. Bon, mais tout le monde peut se faire baiser, surtout par une boite comme Veolia, car telle est la dure loi du commerce. C'est donc de bonne guerre de leur part. C'est pour se prémunir de cela que le peuple élit des représentants, en principe... Mais force est de constater qu'on a l'habitude des hommes politiques qui ne tiennent pas leur promesse, et que cela devient relativement vulgaire, de nos jours...

Mais surtout, la tarification est profondément injuste, et c’est incroyable qu’un socialiste puisse avoir signé un tel pacte. Toutefois, aujourd’hui tout devient possible. Notre bon suzerain nous l'avait promi, et Besson et Kouchner nous l’ont montré. Alors pourquoi pas notre bon vice-président du SAN ?

En effet, l’abonnement  aux services est un forfait dont l’assiette de calcul est le nombre de mètres cubes consommés : Que vous   soyez une deux ou dix personnes à vivre sous le même toit, c’est la même règle ;  Donc, je   prends mon exemple personnel : une famille nombreuse, des enfants qui ne travaillent pas car ils font leurs études, et qui habitent encore à la maison, très souvent avec leurs amies respectives, qui sont dans le même cas qu’eux…

Je pourrais être une famille recomposée, ce serait la même chose.

Et il y en a de plus en plus, crise aidant, des comme moi...

Résultat des courses,  augmentation de la facture d’ eau – pour la partie "prime fixe" -  d’environ 25 % sur un an. Car plus on est nombreux dans la famille, plus on consomme d’eau plus on paie cher de prime fixe.

On ne remerciera jamais assez notre bon vice-président de cette délicate attention envers les familles nombreuses. Mais c'est vrai que ne nos jours, s'occuper de ces mômes, les héberger et les nourrir alors qu'ils pourraient bénéficier du RSA, c'est un peu bourgeois, non ?

Dans n’importe quel commerce, plus on consomme moins on paie cher. Mais avec le fabuleux contrat SAN / Véolia, c’est le contraire : Plus on consomme, plus on paie cher : C’est pour apprendre aux gens à ne pas gaspiller l’eau, comprenez vous ?

Quand on explique le cas à Véolia, ils nous explique que nous devons faire des efforts pour ne moins consommer, alors qu’en fait, par personne, on est déjà  largement en dessous des abaques.

Appliquons le même raisonnement à la viande : Je vais acheter mon beefsteak chez Auchan : Il y a dix personnes à manger ce midi, alors Auchan me fait une augmentation de 25% du prix de la viande, pour m’apprendre à être végétarien, car la viande, c’est riche en produits mauvais pour la santé.

Logique non ?

Voila ce que c'est quand on élit des énarques.

Merci qui ?

Merci Dominique Lefebvre.

Et la bonne raclée, ce sera pour qui ?

 

 

09/03/2010

Tu trouves une carte d’identité dans le train, que faire ?

Les urbanitasmagories de Winter le 9 Mars 2010

  http://www.leprincejean.fr/

« Leçon de civisme»

Tu trouves une carte d’identité dans le train. Que faire ? Tu es grand, civique et bien élevé. Choisis donc ce que tu vas faire parmi les propositions suivantes :

1)    « Je la garde pour l’utiliser à mon profit et pouvoir voyager sans billet, en présentant au contrôleur la pièce d’identité du pauvre bougre ainsi roulé. »

2)    « Je regarde sous la banquette pour voir si l’infortuné n’a pas également perdu un chéquier. Si c’est le cas, je garde les deux pour au cas où… »

3)    « Je remets la pièce au contrôleur qui vient de passer »

4)    « Je prends la pièce avec moi et la glisse dans une boite aux lettres à l’arrivée du train. »

5)    « Je la remets à l’arrivée à un gendarme, une mairie ou autre personnel assermenté. »

6)    « Je laisse ma pièce où elle est en me disant qu’ils la trouveront, les bougres de la SNCF, quand ils feront le ménage. »

 

De ces options, toutes sont morales, à l’exception de la 3) et de la 6).

En effet, avec ces choix, la pièce d’identité atterrit à la SNCF, au bureau des objets trouvés, quai 27, porte 67 pour la gare St Lazare, qui se gardera bien de la remettre gracieusement à son propriétaire mais le rackettera de 9 euros, pour services rendus. (1).

Donc, lorsque tu trouves un objet dans le train, tu peux tout faire avec sauf le remettre à la SNCF, tu encourages sans même t’en rendre compte le racket qui est le levain du vol, de la prostitution, du crime organisé et de la délinquance.

Bien que la rétention de document d’identité contre le gré de son propriétaire soit un délit réprimé en tant que tel, si le malchanceux ne peut s’acquitter de ces neufs euros, il ne récupérera pas sa carte d’identité.

(1)  Précisions : cette taxe n’a rien a voir avec celle des objets trouvés rue de Morillons à Paris dont le montant est décidé chaque année par le Préfet.

05/09/2009

Dur dur d'être un chinois

Winter le 5 Septembre 2009   http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

«La Chine, nouvel eldorado»

Un être humain expire quotidiennement environ 15000 litre d’air, composé  à 4,20% de CO2. Si l’on défalque le CO2 inspiré, le bilan carbone de l’être humain est de 4,11%. Sur une espérance de vie de 74 ans, à une température de 20°, et à une pression de 1024 hectopascal,  un être humain aura donc expiré 488 tonnes d’air, et par voie de conséquence recraché 20 tonnes de CO2 dans l’air.

Pour un homme, ce n’est pas beaucoup.

Mais pour tous les chinois réunis, cela devient notable :

C’est qu’ils sont environ 1,3 milliard, nos amis chinois, donc émettent annuellement environ 26 milliards de tonnes de CO2 rien qu'en ouvrant la bouche.

Voila.

A 14 euros la tonne de CO2, cela leur fera une addition annuelle de 365 milliards d’euros. 

A titre de comparaison, le déficit du commerce extérieur en l’EU et la Chine est d’environ 200 milliards d’euros.

Dans l’immédiat, en France, on peut imaginer qu’un parc de 50 millions de voitures rejette annuellement quelque chose comme 110 millions de tonnes de CO2 soit une addition d’1,5 milliard d’euros

Mais la grande question demeure : Quand on fait du vélo, est ce qu’on rejette plus de CO2 que quand on marche à pied ?

10:41 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chine, bilan carbone, co2, taxe carbone, écotaxe | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu