UA-29881888-1

Avertir le modérateur

06/12/2010

l'europe des Daltons

Winter, le 06/12/2010

www.mai2012.fr

« Bank run...»

Entre 2008 et Octobre 2010, le montant total des aides effectivement versées par les états européens à leurs banques aura été de


1 100 Milliards d'euros (1), soit 2 235 euros par tête d'européen.


daltons-2.gifCe chiffre est fou et montre simplement l'étendue du holdup commis par les banques sur les européens, car ces sommes colossales ne sont pas perdues pour tout le monde. Vraiment, les dictateurs des pays les plus corrompus de la planète sont des petits joueurs à cotés de nos financiers de goldman sachs ou de morgan stanley ou quelques autres : S'il a fallu faire pendre Sadam Hussein pour un crime qu'il n'avait pas commis, qu'est ce qu'on peut vraiment faire de toutes ces crapules ?

A supposer que la répartition de cette "dette" (en fait, le montant du casse)  se fasse simplement au nombre d'habitant, cela représenterait pour une famille française smicarde de 4 personnes 6 mois de salaire, et pour des européens moins fortunés que nous, comme en Lettonie, Roumanie ou Bulgarie plus de 3 ans de revenus...

On comprend mieux pourquoi l'Europe à intérêt à sans cesse faire rentrer de nouveaux pays : Ce n'est pas pour agrandir la grande famille européenne, c'est simplement pour augmenter l'assiette des contributeurs...

A titre de comparaison, en France, le déficit global du régime des retraites (2) , accumulé depuis des lustres, et qui chaque année s'étend de 3 milliards et des brouettes, déficit  qui justifie la réforme de Sarkozy,  représente à ce jour 34 fois moins que le cadeau fait en à peine deux ans aux banques européennes...

(1) Source médiapart

(2) 32 Milliards €

 

 

04/12/2010

Cantona et le Bank Run

Winter, le 04/12/2010

www.mai2012.fr

« Bank run...»

Afin de protester contre les exagérations en tout genre dont elles profitent,  Eric Cantona appelle les clients à retirer massivement leur argent des banques le 7 décembre prochain.

eric-cantona.jpgSelon tout un tas d'experts - les mêmes que ceux qui disaient fin juillet 2008 qu'il n'y avait pas de problème avec les sub primes , jusqu'au crack de début Aout  - cela ne peut avoir d'effet significatif sur le système bancaire.

Madame Lagarde, qui est expert en économie, à demandé à M. Cantona de ne pas se mêler d'économie et de se cantonner au football.

1) Compte tenue des performances mirifiques en matière d'économie dont elle ne peut que s'enorgueillir, Christine Lagarde devrait s'intéresser également au football ;

2) Dans une démocratie, et jusqu'à preuve du contraire chacun peut dire ce qu'il pense, y compris des stupidités : pour en avoir la preuve, il suffit d'allumer le poste de télévision au journal de 20h00 ;

3) Cantona  - en homme respectueux des lois - n'a pas appelé au boycott des banques - puisque maintenant le boycott est interdit - mais propose exactement le contraire, c'est-à-dire les faire travailler à fond durant une journée, le 7 décembre.

L'initiative de Cantona devrait faire réfléchir ceux qui ont une cervelle, car pour aussi utopique et discutable qu'elle puisse paraitre, elle traduit ce que pensent les gens : Les banquiers sont de mèche avec les politiques pour ruiner le petit peuple. Et le problème c'est que Cantona est populaire...

Le peuple dispose maintenant d'un moyen d'organisation extraordinaire qui est Internet. Les hommes politiques français ont du mal à le comprendre, car ils portent le passé et non l'avenir : une preuve simple : le fait de pouvoir déposer pour 15 euros un nom de domaine comme celui sur lequel vous êtes en train de surfer ce moment sans que personne ne le réclame...

Donc, Cantona a compris que la prochaine jaquerie ne se fera pas à coup de fourches, mais à coup de souris.

Pour un footballeur, il n'est pas bête...


 

14:53 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cantona, bank run, banques, football | | |  Facebook

25/11/2010

le FN en 2012 ? des news ? Montebourg, au secours !

Les urbanitasmagories de Winter le 25 Novembre 2010

www.mai2012.fr

« les beaux jours...»

Je me trouvais hier chez le jeune épicier arabe du coin pour y acheter une salade. Une salade en plein hiver, me direz-vous. J'en suis confus.

Je me sers, je paie.

1 euro 30 plus tard, on commence à parler politique. Le brave épicier, très loin d'être un imbécile,  m'explique qu'il faut voter en 2012 pour le front national.

Pourquoi ? Son explication est simple :

« On a tout essayé et il n'y a rien qui marche. Il faut faire table rase et recommencer. »

J'entreprends, le verbe haut,  une « explication »  « économique », alléguant que si tout le monde pense comme lui, alors sa salade qui est déjà hors de prix et qui ne lui permet guère de vivre, on risque  de la payer le triple sans qu'il y gagne plus  car on fera  fuir de France tous ceux qui sont prompt à créer de la valeur. Et par ailleurs, que compte tenu de la politique de repli sur soi promue par l'extrême droite, il sera de surcroit dans les premiers mis à la porte.

Les quatre clients sortent de l'épicerie la tête basse, sans me regarder.

Si les politiques ne se mettent pas dès maintenant et pour de vrai à faire du porte-à-porte, 2012 risque de très mal se passer.

 

 

10:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arnaud, montebourg, fn, ps, pc, ump, mai 2012, élections, modem | | |  Facebook

05/11/2010

LCI : la manipulation par l'information

Winter, le 05/11/2010

www.mai2012.fr

« Petit manuel de manipulation des masses à usage de LCI »

Il advint que...

Aujourd'hui 5 novembre  à 19h07,  lors du journal télévisé, la chaine LCI présente des « informations » sur la companie Qantas :

« Cela n'en finit pas pour la compagnie QANTAS... ». Cette fois, c'est un boeing 747 qui a du faire demi tour suite à une panne moteur.

En illustration, la chaîne montre des images datant du 4 Novembre de personnes prises sur l'ile de Batam qui montrent des autochtones récupérant des pièces de l'A380. Cette photo est extraite d'une séquence analogue à celle montrée.

A380.JPG

 

Cette photo n'a rien à voir directement avec le sujet.

Alors, notre cerveau traduit de la manière suivante ces « informations » :

1) c'est le problème de Qantas et non pas de airbus

2) Boeing n'est pas plus fiable que Airbus puisque les moteurs du 747 peuvent partir également en lambeau. En vérité, aucune image du 747 ne peut nous permettre de nous faire une idée puisqu'ils n'en présentent pas.

Décryptage :

C'est donc de la manipulation pure et simple, et qui est forcément intentionnelle : un journaliste « de qualité » ne montre pas une photo d'un 14 juillet pour illustrer un 15 Août . En fait, c'est un peu comme cela tous les jours, sauf que l'on n'y fait pas attention car il faut être attentif tellement cela va vite.  Mais le « journaliste », sans doute aux bottes de quelques gros industriels, sait parfaitement que plus un message est court, plus il est efficace.

Ou alors c'est un guignol.

Ou les deux.

 

19:34 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lci, a380, 747, qantas, airbus, accident, incident, aéronautique, batam, airlines | | |  Facebook

04/11/2010

Quand la Chine s'éveillera, etc...

 

Les urbanitasmagories de Winter le 4 novembre 2010

www.mai2012.fr


« Aspirine s'il vous plait»

Hu Jintao, le président chinois, vient faire ses courses en France. Tout le monde est à ses bottes. C'est un peu normal, ils sont tellement nombreux ces chinois qu'ils ont besoin de gros avions pour se déplacer. « L'incident », qu'on devrait plutôt qualifier de terrible accident,  sur le vol F32 de la Qantas tombe assez mal, mais c'est un peu la loi de Murphy  et son principe de l'emmerdement maximum.

Donc on va voir comment Notre Bon Suzerain saura transformer cette faiblesse en force sans faire de concessions sur le dos du contribuable.

C'est-à-dire que la loi des grands nombres est terrible et donne le tournis pour nous autres, petites gens d'un petit pays qui fût jadis si grand, mais qui a décidé de faire primer l'économie sur l'humain, lui qui n'a ni l'un ni l'autre.

chine.jpgCe petit croquis très approximatif nous en donne l'illustration.

Ici, c'est pour le marché de l'automobile, mais on peut prendre à peut près n'importe quel produit, c'est toujours pareil : imaginez le jour où les chinois vont se mettre à utiliser du papier toilette. On estime qu'aujourd'hui dans le monde, environ 27 000 arbres passent dans la cuvette des toilettes. Alors demain ?

Tout est dans le gigantisme.

Alors forcément, devant l'ampleur, on peut faire quelques concessions à la morale, à la peine de mort, aux droits de l'homme et autres plaisanteries.

C'est humain.

Décidément Peyrefitte était visionnaire : Le monde commence effectivement à trembler devant le réveil de l'Empire du Milieu.



 

 

11:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hu jintao, chine, airbus, renaut, pib, croissance, sarkozy, f32, a380, qantas | | |  Facebook

29/10/2010

Frêche ne gênera plus

 

Winter, le 29/10/2010

www.mai2012.fr

« tu t'es vue quand tabou»

Il advint que...

Georges Frêche décède le 25 Octobre, paix à son âme.

Dans notre société, il y a toute sorte de codes tels que les règles, l'étiquette et les tabous.

Les règles représentent la loi : c'est ce qu'on cherche en permanence à contourner. On peut vivre hors la loi à condition d'avoir des amis.

L'étiquette, cela correspond à une la loi implicite pour une caste donnée, c'est-à-dire pour son cercle d'amis : Si on y déroge, on s'exclut.

Les tabous, c'est pour tout le monde.

Il y a très peu de tabous dans notre société, mais il y en a quand-même : A titre d'illustration, on peut montrer une femme nue en train de se faire fouetter sur une affiche en 4 x 4 mais on ne peut pas montrer un vieux au RSA retrouvé mort desséché dans son gourbi. Car la mort est un tabou très fort.

La mort, en même temps,  réunit tout le monde. « On s'en sortira pas vivant » avait dit je ne sais quel humoriste parlant de la vie en général.  Et un tabou, c'est quelque chose qui fait consensus lorsque toutes les lois et règles diverses sont épuisées.

Georges Frêche et Martine Aubry n'étaient pas vraiment des amis : La politique est rude pour ceux qui y croient... Mais les amitiés se nouent et se dénouent au fil de l'évolution des règles et des changements d'étiquettes.

Martine Aubry s'est fait représenter aux obsèques de Georges Frêche par Harlem Désir.

Que Martine Aubry rate cette occasion unique de se présenter à ses obsèques et simplement expliquer ce que je viens d'écrire interpelle: Est elle au-dessus des tabous,  simplement mal conseillée, vaniteuse, têtue ou mal élevée ?

Cela reste une erreur stratégique qui lève un peu le voile sur le personnage et son entourage : Le décès d'une personne - surtout d'un adversaire - est dans toutes les tribus - même les plus primitives - l'occasion inespérée de reprendre la main sans se compromettre.

Voici une occasion ratée.

Martine Aubry ne l'a pas compris.

Alors, si elle souhaite accéder au pouvoir, lorsqu'on parlera de choses infiniment plus compliquées et subtiles, comment fera elle ?

 

10:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aubry, frêche, ps, harlem, désir, déontologie, etiquette, languedoc, georges | | |  Facebook

24/09/2010

Suicide en série chez France Télécom

Pas ce soir chérie, je meurs

Winter le 29 Septembre 2009 www.mai2012.fr

«un problème de fifres ou de chiffres ?»

Aujourd’hui, on en est à 24 suicides chez France télécom en 18 mois.

On peut dire tout ce que l’on veut, que les salariés ne sont pas mobiles, que l’on a changé d’époque etc etc.

On peut dire absolument tout ce que l’on veut.

Mais les chiffres sont là, avec leur dureté et leur théorie de souffrance.

24 suicide en 18 mois, cela fait une moyenne de 16 par an ce qui parait incroyable pour une même entreprise.

Mais comparons ce qui est comparable : France Télecom a 100 000 personnes en France.

La population carcérale est en France d’environ 60 000 personnes. En 2008, il y a eu 118 prisonniers qui se sont donné la mort soit environ 2000 pour 100 000 personnes et cela ne fait bondir personne.

Pourtant, on a quand même 12 fois plus de chances de se suicider en prison que chez France Télecom.

C’est quand même une grande satisfaction pour les employés de Didier Lombard, non ?

Vous me direz que si on est en prison, c'est qu'on l'a bien cherché, alors que chez France Télécom, la plupart du temps, on y a atterri parcequ'on ne savait pas ou ailleurs aller...

Regardons maintenant les statistiques nationales : On a en France environ 30 suicides pour 100 000 habitants, à comparer avec nos 16 pour 100 000 de télécommistes.

 

27/08/2010

ROM, pas seulement une affaire de mémoire

Les urbanitasmagories de Winter le 27 Aout  2010

www.mai2012.fr

« pas seulement un affaire de mémoire»

Le 25 Aout, M. Alain Minc, conseiller de fait de M. Sarkozy a réagi sur les positions prises par le Pape Benoit XVI concernant la politique d'expulsion des Roms en situation irrégulière menée actuellement par le France.

Selon lui (1) , le fait que Monseigneur Ratzinger soit héritier de l'histoire allemande le disqualifie pour parler sur la politique menée par la France envers les Rom.

Il est curieux qu'un homme brillant comme notre bon suzerain s'entoure de conseillers aussi stupides.

Car en effet, que nous dit M. Minc, dans son français de cuisine ?  Il nous explique que si le pape n'est pas autorisé à parler comme il l'a parlé sur l'affaire des Roms, c'est qu'il traine en tant qu'allemand la culpabilité de l'histoire (sous entendu de la deuxième guerre mondiale)

Ainsi, nous dit  M. Minc, « on peut discuter ce que l'on veut sur l'affaire des Roms, mais pas un pape allemand. »  Alors, on peut poser la question à M. Minc : Mais pourquoi, parce qu'on est allemand, on n'aurait pas le droit de s'exprimer sur l'affaire des Roms ? Le Polonais (jean paul II) peut s'exprimer sur l'affaire des Roms  nous dit M. Minc, mais pas l'Allemand. Et si le pape avait été alsacien, aurait il eut voix au chapître ?

La seule explication qu'on peut trouver dans les propos de notre intellectuel à deux balles c'est qu'il reconnait implicitement que les méthodes employées dans l'affaire des Roms sont les mêmes que celles employées durant le troisième Reich.

Monsieur Minc nous invite donc à penser qu'il n'est pas infondé de comparer les méthodes de notre gouvernement avec celles du troisième reich.

Comme M. Minc est proche de M. Sarkozy, qu'il le connait bien et qu'il est quelque part son nègre, on peut penser qu'il est bien informé et que sa parole traduit celle de son mentor.

S'entourer de moins brillants que soi est très en vogue et certes rassurant pour son ego, mais tant que notre bon président aura des conseillers de cette valeur, il aura quelques soucis à se faire.

­­­---------------------------------------------------------------------------------------------------

(1) Le texte complet de la réaction sur France inter le 25 Aout 2010

« Ecoutez, si vous me permettez de faire un petit hold-up d'antenne, puisque vous êtes le premier micro qui passe à ma portée depuis la déclaration du pape de dimanche dernier... J'ai envie d'exploser un peu. Ce pape allemand ? Parler comme il a parlé, en français ? Son insensibilité, qu'on a mesurée quand il a réinstallé un évêque révisionniste, son insensibilité à l'histoire dont il est comme tous les allemands un héritier, non pas un coupable, mais un héritier, et qui emploie des mots comme il les a employés, même si en langage vaticanesque c'était un peu fort, le fait de parler en français. On peut discuter ce que l'on veut sur l'affaire des Roms, mais pas un pape allemand. Jean-Paul II peut-être, pas lui. Et j'aurais bien aimé quand même entendre ce que je viens de dire depuis deux jours. Quand je vois les exégètes de la presse de gauche -pas milliardaire- lever leur chapeau en approbation aux propos du pape le plus réactionnaire qu'on ait connu, quand ça les arrange, ça me trouble un peu. Voilà. Alors pas lui, et le lui vise le pape, pas ça, pas comme ça. Un autre, oui. Mais pas lui».»

 

 

15:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : roms, ump, shoa, minc, hortefeux, advog, benoit, xvi, 16, catholiques | | |  Facebook

02/05/2010

Crise financière grecque : ça sent le roussi

Les urbanitasmagories de Winter le 2 Mai 2010

  http://www.leprincejean.fr/

«Donner aux contribuables l'illusion que nous leurs sommes utiles»

Juncker, Trichet, Rehn, avec des têtes de premier de la classe en veille d’examen, annoncent en direct à la télévision, sous l’œil de souvlaki pas fraiche de Papakonstantinou,  le montant de l’aide de l’Eurogroupe à la Grèce : 110 milliards d’euros sur 3 ans, dont 80 payés par les pays de la zone euro et le reste par le FMI. L’effort est colossal et contraire au traité européeen pour lequel nous avons tous démocratiquement voté : c’est dire son importance. L’heure est si grave qu’il convient même de violer les lois :  de cette audace dépend la stabilité de la monnaie unique !

Nos trois beaux gosses, avec des mines totalement déconfites, façon Roger Gicqel dans ses grans jours , semblent vouloir faire de cet instant un moment historique dans la saga de la construction européenne : Pensez vous ! 110 milliards sur 3 ans pour sauver un des 23 membres de l’ Union, et un premier chèque de 30 milliard qui devrait être versé le avant le 19 mai par les 22 autres pays de l’Europe ! European_union_emu_map_fr[2].png

De quoi parle-t-on ?

A titre de comparaison, nous avons rappellé ci après les aides que chaque pays TOUT SEUL  a distribué directement ou indirectement à ses propres banques pour faire face à la crise financière.

Ces montants qui donnent le vertige sont exprimés en milliards d’euros, et montrent que l’unité de l’ Europe passe largement après l’allégeance de ses états membres à l’internationale de la voyoucratie.

 

 

Grande Bretagne

560 milliards d'euros

Danemark

426

Allemagne

398

Irlande

276

France

251

Belgique

190

Pays Bas

177

Autriche

118

Suède

102

Espagne

93

 

Dont, en résumé, l’Europe va allouer à la Grèce avec 23 contributeurs un peu moins d’un tiers sur trois  ans de ce que la France aura a elle toute seule refourgué  à ses banquiers véreux sur deux ans.

Quelque chose m'échappe, sur la réalité du problème...Tout cela se passe de commentaire, ou je me trompe ?

21:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurogroupe, strausskahn, crise, grecque, fmi, trichet, juncker, rehn, europe, 110 | | |  Facebook

07/03/2010

Me croise pas, pov'con

Me croise  pas, pov’con

Les urbanitasmagories de Winter le 5 Mars 2010

  http://www.leprincejean.fr/

«j’appelle à moi toutes les vaches, veaux-z-et cochons…»

On se rappelle de la visite de notre valeureux et bienvaillant Suzerain au salon de l’agriculture en février 2008. : Il s’approche d’un paysan pour lui serrer la main et celui-ci lui rétorque : « Pas toi, me touche pas t’m’salis » . Alors, le président de rétorquer « Cass’ toi alors, pauv’ con ».

L’image avait fait le tour du net.

C’est sans doute pour éviter ce genre de soucis que Notre Bon Suzerain est parti ce matin à la rencontre de la France rurale au salon de l’agriculture 2010, assez discrètement, avant son ouverture, donc avant l’arrivée des chalands : Comme cela, pas de mauvaise rencontre, pas de problème. Il est malin, le bougre ! 

Et puis tellement bien conseillé.

Car c’est bien vrai : les péquenots, on s’en fout à Paris : à peine 15% de la population française. José Bosé n’a qu’a bien se tenir. On n’attend pas après les bouseux pour se nourrir : on peut tous manger des steaks de soja transgéniques.

12:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, agriculture, sarkozy, casse toi, cnpi, paysans, bové, bove, chirac, ump | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu