UA-29881888-1

Avertir le modérateur

11/03/2012

Le vote utile et le vote intelligent....

 http://www.mai2012.fr/.

 Winter, le 11 mars 2012

 Française, Français,

 

Merci à vous tous d’avoir dac.jpgaccepté de jouer au grand jeu :

« Je m’amuse sur Internet en attendant le 6 mai 2012»

Avec ce dernier petit conseil : Voter utile c’est voter pour moi !

Mais voter « utile », c’est pas forcément voter « intelligent ».

Si tout ce qui est utile était intelligent…il y a plein de choses qu’on n’aurait jamais inventé

Mais si tout ce qui est intelligent était utile....

16:22 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fret, transilien, pontoise, sncf, carf, train, marchandises, serqueux, gisors | | |  Facebook

10/03/2012

Halâl ? ah! là c'est l'allalie !

 mai 2012.

 Winter, le 10 mars 2012

  «Le niveau zéro de la politique»

 Les français doivent le savoir, le plus rapidement possible et de préférence avant le mois de Mai : En ile de France, toutes les boucheries sont halâl : Pas juste la boucherie du coin, ump, victoire de sarkozyqui fait de la viande au rabais, non ! Toutes !  Même avec le tournedos à 110 euros le kg. C’est la demi-sotte de la Trinité sur Mer qui nous l’explique, tôt relayée par les ânes de l’UMP.

Guéant, tout attentif qu’il est à la défense des valeurs de la République, surenchérit : Il y a tellement d’arabes en ile de France que bientôt dans les cantines, on ne mangera plus que halâl.

 Alors qu’il faut être réaliste : En Suède, on est peinard, pas d’Arabe. Bon, on n’y mange que du chou bouilli, mais du chou suédois.

 Autant vous dire que si en 732 Charles Martel n’avait pas eu cette idée saugrenue d’arrêter les arabes à Poitier, ils seraient montés tout droit à Stockholm et on serait maintenant tranquille avec nos cuisses de grenouilles bien de chez nous.

 Les hommes politiques ont la mémoire bien courte : Henri IV à trop jouer avec les religions, 2wf0868.jpgsubit durant son règne une vingtaine d’attentats dont souvent nous ne connaissons que le dernier, perpétré par Ravaillac, fervent catholique qui voyait dans son monarche un traitre à la papauté, donc à Dieu. Ravaillac mouru écartelé, ce qui nous ramène à la boucherie.

Gue%CC%81ant.jpg

Il en va de l’Etat comme de la table : Il vaut mieux éviter d’y parler religion, car quand l’état légifère dans l’espace, la religion le fait dans le temps ; ces deux dimensions sont si intiment liées que lorsque l'on tape sur l'une, c’est mathématiquement toujours au détriment de l’autre…

A l'heure où, pour beaucoup de français, manger de la viande redevient un luxe, où, pour beaucoup de parents, payer la cantine est chaque jour plus difficile, ce discours sur le halâl revêt une dimention dont le surréalisme ne peut s'expliquer que par le confort douillet des portefeuilles ministériels d'une troupe en déroute qui, malgré ses efforts pour démontrer la congruence de son niveau de réflexion avec le vide absolu, ne saurait nous faire oublier que ce sont bien les arabes qui ont inventé le zéro.

Pas eux.



 

Sakozy au Far West

http://www.mai2012.fr/.

Winter, le 4 mars 2012

 «Le masque tombe»

J’ai écouté sur internet – pas jusqu’au bout, mais j’ai écouté quand même – le discours de Notre Bon Suzerain le 3 Mars à Bordeaux.

« Dans la République, on ne se comporte pas comme des voyous (…)

En France il y a une majorité silencieuse qui n’en peut plus de se taire et de supporter les leçons de ceux qui n’en n’ont aucune à donner. (…)

Nous ne serons jamais sectaire, nous refuserons toujours la haine. (…)[Alors que toute son équipe est au service d’une seule cause : distiller de la haine]

Dans la République, la politesse est une valeur(…)[on pense alors au fameux « casse toi pov con »]

La République, c’est la solidarité. (…) »meeting-sarkozy-bordeaux.jpg

Son discours accuse un tel décalage avec la politique qu’il a menée pendant 5 ans que cela en est « indécent » pour reprendre une tautologie à la mode.

Dix minutes à rappeler ce que c’est que la République :

« (…) Dans la République le professeur ne se contente pas de faire la classe, il reste après les cours pour les soutenir, les guider les aider. (…)[on se dit alors que dans la République, les boulanger ne se contentent pas de vendre du pain, il le donne]

Le savoir est la récompense du travail et de l’effort. (…) » [Comme Jean Sarkozy placé à la tête de l’EPAD]

Mais, a propos du droit des victimes, qui devraient pouvoir faire appel du jugement, cette phrase hallucinante a retenu toute mon attention :

« La victime a le droit de donner son avis sur la remise en liberté de celui qui en a fait une victime. (…) »

 

Hors-La-Loi-FarWest-FrontUG.jpgCette idée est proprement spectaculaire. Notre Bon Suzerain ne dit pas que si la victime estime que son droit n’a pas été respecté, il utilise le mot « satisfait » : Si la victime ne s’estime pas « satisfaite » du jugement, elle doit pouvoir faire appel. On nage en plein délire ! La loi n’est pas faite pour être « satisfaisante », elle est faite pour être juste et équitable.

 Ainsi, à l’instar de Jean-Marie Lepen qui faisant dans l’éditoral d’un disque  « les véritables chansons des hors la loi du Far West » publié dans les années 60 ou 70 par sa maison d’édition une brillante apologie des criminels, Notre Bon Suzerain nous explique que la loi est faite pour faire plaisir aux gens.

 

A une amie qui me demandait ce que cela voulait dire exactement ce mot, peu usité de nos jours :  « Poujadisme », je répondrais que le « Poujadisme », c’est exactement cela.

 

Retour au far west !

03/03/2012

Guéant, fidèle serviteur de la République

http://www.mai2012.fr/.
Winter, le 2 mars 2012


«Messire Gueant pourfeng l’estranger»


« Chacun comprend que si on reçoit moins d'immigrés, les choses se passeront mieux », a indiqué Claude Guéant, dans le cadre d’un propos sur vote des étrangers.


Ainsi Claude Guéant ouvre tout grand le débat, prédisant même que bientôt, à cause de tous ces français étrangers , il n’y aura plus que de la viande hallal dans les cantines.


Claude Guéant, en bon serviteur de la République Française, collectionne les propos dont l’objectif est de dresser une partie de la population contre l’autre. Pourquoi ? Cela est-il nuisible au débat politique ? Non ! Car la République, la vraie, une et indivisible, ne peut se construire que la douleur, les larmes & le sang ; et Claude Guéant, en fin stratège de Notre Bon Suzerain, l’a compris avant tout le monde.

Si Claude Guéant pouvait également nous aider à chasser les Bretons hors du Montparnasse, cela nous permettrait de rendre l’ile de France aux vrais français, ceux qui étaient là avant que Le Pen ne vienne courtiser la veuve Lambert, je pense aux Véliocasses, aux Aulerque, aux Eburovices et autres Lexoviens


Alors, crions tous avec Guéant : "Que Bécassine retourne à la Trinité sur Mer !"


Pourchassons, l’étranger de partout, puisque, comme nous l’explique notre fidèle serviteur de la République, Chevalier de la Légion d’Honneur & Commandeur de l’Ordre National du Mérite, les choses se passeront mieux. Chacun peut le comprendre : ce n’est pas très compliqué. Exit les Rachida Data, les Rama Yade et autres estrangères qui viennent manger le porte-feuille ministériel de nos français !


Mais il y a un souci : avec les mélanges de générations, et sans ces petits signes distinctifs tellement pratiques dont nos ancêtres teutons avaient le secret, on a de plus en plus de difficulté à repérer un vrai français d’un immigré. C’est tellement vrai que parfois, l’on va même jusqu’à élire un fils d’émigré Président… Alors, on peut se poser la question : Claude Guéant, avec sa tête couperosée de près et ses idées de dernier de sa race , est-il vraiment aussi français qu'on le pense ?


Pour le savoir, le plus simple serait de l’ouvrir….

 

19/02/2012

Allègre : Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien vomir ?

http://www.mai2012.fr/.
Winter, le  19  Fevrier 2012


«Le temps des faux culs»


J’ai beaucoup de respect - j'avais veux-je dire - pour Claude Allègre, entre autre par rapport à l’audace dont il fait montre pour, en opposition avec le partie de la pensée unique, tenter de démontrer que le réchauffement climatique n’a pas grand-chose à voir avec l’activité humaine. Bon, c'est vrai que lorsqu'il le fait il accumule les erreurs, mais il a au moins l'audace de le faire.


Claude Allègre a annoncé aujourd'hui qu’il rejoignait le camp de Nicolas Sarkozy.


Claude Allègre, qui , pendant tant d’année a porté les espérances du peuple de gauche, a annoncé qu’il rejoignait le camp de celui qui ouvrit son règne par un hommage à la classe fortunée et le termine en leur offrant la TVA dit « sociale ».

Eric Besson avait fait pareil avant lui. Mais à la différence d’Eric Besson, Claude Allègre est une personne de culture, une personnalité scientifique, un personne qui réfléchit, se renseigne et calcule.


Alors, quel calcul a donc fait le triste Allègre ? Un peu de pouvoir, un petit portefeuille de porcelet replet ? Triste homme, triste destinée ; et encore plus de tristesse à l'égard de ceux qui en le prenant comme ministre, n'ont pas su voir la graine de mauvaise herbe, les germes de félonnie.

Le plus ridicule de l’histoire, c’est la déclaration qui assortit son retournement de veste : Si DSK avait été candidat, il aurait opté pour son camps nous apprend-il !

Il devient urgent de se débarrasser de ces « hommes » « politiques ».

Sans aller jusqu'à là, pour Allègre, il ne faudra pas oublier de le raser à la libération.

 

15/02/2012

Sarkozy et le plan Alzheimer

http://www.mai2012.fr/.
Winter, le 15 Fevrier 2012

«Vol au dessus d’un nid de coucou»

Ce n'était pas une surprise, mais bon, en période de crise, on peut manger du réchauffé :

Sarkozy a pris la parole, afin d’expliquer qu’il serait candidat à sa succession. Il a choisi pour cela le jour de la St Claude, patron des tailleurs de pierre,


Martin Bouygue, le Grand Bâtisseur devant l’éternel, a du être honoré.


Etant pris par mon travail, car j’essaye de travailler plus pour gagner plus, je n’ai pu suivre le discours de Notre Bon Suzerain. Je n’en ai vu que des extraits en replay.
Et là, je me suis demandé si Notre Bon Suzerain avait encore l’intégralité du contrôle des facultés mentales de ses conseillers :


Tout est à côté de la plaque. Il n’y a aucune cohérence, Tout est contradictoire avec les engagements pris devant les français il y a cinq ans. Il n’y a rien qui réponde à une quelconque logique, et il n’y a strictement rien de constructif à tirer de ce soliloque.
Comment peut-on être assez débile pour casser systématiquement le liant d’une société à l’équilibre aussi fragile en jetant de manière aussi caricaturale l’oprobre sur des populations aussi fragiles ?


Comment peut-on être assez débile pour proposer en programme ce qu’on n’a pas été capable de mettre en place pendant un lustre (pour les incultes, les chômeurs et les manouches, un lustre, c’est une durée de temps de cinq ans)


Nicolas Sarkozy veut redonner la parole au peuple français notamment en le consultant par un « référendum sur le chômage, l’indemnisation du chômage et formation des chômeurs ».


Mais c’est pas possible d’être à ce niveau de connerie ! Mais que se passe-t-il en France ? C’est dramatique !

Pendant ce temps, en face, Hollande explique que « les communistes n’existent plus ».

Veut-il rivaliser sur le terrain de la connerie avec Notre Bon Suzerain ? Croit-il vraiment que la social-démocratie qui fait des partouzes à New-York au frais d’un grand groupe de BTP, donc des contribuables, est le modèle de représentation que les électeurs attendent ?


Il y a en France des millions d’électeurs qui pensent que la mise en commun de la force de production et de la valeur ajoutée du travail est ce qui peut sauver le monde du cataclysme de l’égoïsme et de l’individualisme. Contrairement à ce que ces autistes pensent, cette classe existe, enfle et gronde le matin dans le train de banlieue.


Hollande devrait relire ses classiques, et s’intéresser aussi à elle !

10/02/2012

l'UMP et le troisième Reich...

http://www.mai2012.fr/.
Winter, le  11 Fevrier 2012

«L’UMP et le troisième Reich»


De même que Frederic Lefevre n’a jamais lu « Voltaire & Zadig », et pour cause, Notre Bon Suzerain n’a sans doute pas lu « Mein Kampf ».


Peu importe, son mauvais génie, Patrick Buisson, l’a certainement fait pour lui du temps où il travaillait pour le talentueux journal « Minutes ».


« Mein Kampf » est riche d’enseignements. Parmi ceux-ci, Hitler explique que le peuple est bête, ne comprend rien, et que pour le manipuler, il faut lui donner des boucs émissaires : Ce sera le rôle des juifs, des homosexuels, de tous ceux qui ne sont pas dans l’orthodoxie.
Aujourd’hui, en proposant un « référendum  sur le statut des chômeurs », Notre Bon Suzerain reprend une bien ancienne et périlleuse antienne.


L’histoire récente nous a montré où menait la stigmatisation d’une classe d’individus, mais, par delà ce détail, le rôle de l’état, sa raison d’être, sont d’assurer protection de la société et de l’individu. La couverture contre les accidents de la vie individuelle et sociale est venue au fil des régimes s’ajouter aux attributs régaliens du pouvoir, et un ensemble de dispositions législatives a au fil des siècles remplacé les murailles des châteaux-forts féodaux qui assuraient anciennement au peuple la sécurité contre les agressions.
En imposant le déremboursement  des médicaments, de taxer les mutuelles, et maintenant crier haro sur les chômeurs, Notre Bon Suzerain ne fait rien de plus que nous expliquer avec un talent pédagogique incontestable que les murs de son château se fissurent.


Alors, dans ce cas, l’Etat ne sert plus à grand-chose ; et en criant haro ! de manière inconsidérée sur tout un tas de  communautés, du chômeur au malade de longue durée en passant par l’immigré, Notre Bon Suzerain sert le dessein des anarchistes de tout poil, et remet en cause la fonction même des hommes politiques. Députés et sénateurs, eux dont le mandat politique est leur garde manger,  n’ont pas tardé à le comprendre…
Si Notre Bon Suzerain avait de la réflexion stratégique, il aurait compris que pour être audible, le pouvoir en déconfiture doit se concentrer sur un seul bouc émissaire, pas sur cinquante car le peuple a besoin de messages simples.


Décidemment, Notre Bon Suzerain manque vraiment de tact politique.

Alors que nous, nous savons où est notre adversaire. Nous savons qu’il est unique, simple et demeure une proie facile ; Nous savons que son eradication sera applaudie par tous et chacun, quel que soit sa religion, sa fortune, sa nationalité, son travail et sa santé.

Mais au fait, quel est il ?

 

21/01/2012

l'europe plus forte que la France

http://www.mai2012.fr/.


Winter, le  20 Janvier 2012
«Sarkozy et le triple A»

La France a emprunté Jeudi à des taux moins élevés qu’en Novembre, ceci malgré la perte du « triple A ». Allez y comprendre quelque chose.

L’explication est pourtant simple : Le système monétaire européen n’est pas exactement aux bottes des agences de notation et a de réelles marges d’action sur les marchés : La Banque Centrale a remis du cash sur la table et assoupli les conditions qu’elle impose aux banques.

Alors pourquoi tout ce cirque autour de la perte du « triple A ».

La aussi, l’explication est simple.

On n'embrigade  bien les autres que par la peur : Le curé brandit l’enfer, le capitaliste la guerre, le marxiste l’individualisme, l’écolo le dérèglement climatique, le noir le blanc, le voisin, son voisin  etc etc…Pour les hommes politiques qui ne savent rien faire d’autre que se vendre eu-mmes, quand bien même on ne veut pas vraiment les acheter (cf Chirac versus Lepen au 2eme tour), l’unique stratégie consiste à faire peur: Tout acte de vente se fait par la peur. 

Et pour faire peur il faut faire deux choses : tout d’abord trouver des motifs - vrais ou fantaisistes -  de peur, et ensuite communiquer sans relâche sur ces motifs….L’équipe de Sarkozy le sait parfaitement et nous bassine toute la journée dans le métro, le train, les gares, avec des annonces de sécurité lobotomisantes, dont, par arrêté préfectoral, (sic) le son doit être plus élevé que celui des annonces normales : « prenez garde aux pick pockets » « des trains sans arrêts circulent dans votre gare » « rouge piéton, rouge piéton »  etc etc…. la vie parisienne est ponctuée de ces annonces omnis présentes et abrutissantes, et à force, on finit par y croire… Ne nous y trompons pas, sur tous ces sujets aussi divers, de la finance à la traversée de la route, on parle toujours bien de la même chose…


La bande au pouvoir – car il faut bien parler de bande – met en place à a peu près tous les niveaux de la société ce mouvement d’instillation d'une  peur diffuse dans les consciences.


Et, chose extraordinaire, qui montre à la fois l’impuissance et la pauvreté intellectuelle de l’élite en place, ils appliquent cette théorie à ce qu’ils connaissent le mieux, et ce qu’ils connaissent, ce n’est que le monde très immatériel de la haute finance : La peur du loup, c'est la peur de LEUR LOUP.


Mais le pire, si l’on écoute les discussions dans le train, c’est que cela finit par marcher ! Le pékin moyen qui ne connait strictement rien aux agences de notation finit par accepter une baisse de salaire à cause de la baisse du « triple A » ! Papa, maman, au secours, revenez ! le monde marche sur la tête !

Alors effectivement, lorsqu’on voit que finalement, ce n’est pas plus grave que cela, on ne peut que se dire que tous ces gens-là se moquent du monde dans des largeurs rarement imaginées..


A ceux qui me lisent régulièrement, ce ne sera pas une surprise de découvrir que mon régime alimentaire me contrait à bouffer du curé.
Et pourtant, la seule vraie parole révolutionnaire du XXeme siècle, il faut assez paradoxalement aller la chercher dans cette incantation prophétique chez Jean-Paul II :

« N’ ayez pas peur ».

Tout est dit, tout est là. Il ne sert à rien d’en rajouter.

12/01/2012

Vers la fin du nucléaire

 http://www.mai2012.fr/.

 Winter, le 12 Janvier 2012

«Principe de plaisir et principe de réalité»

On connait tous plus ou moins cette théorie psychanalytique qui dit qu’en passant de l’état d’enfant à l’état d’adulte, on passe du principe du plaisir immédiat à la confrontation à la réalité.

C’est ce qui va bientôt arriver à notre sémillant ministre de l’industrie, l'ex ministre de gauche pro nucléaire Eric Besson : On apprend ce matin que la cour des comptes demande un audit sérieux du vrai coût du nucléaire, incluant les coûts de démantèlement des installations nucléaires ainsi que les vrais coûts de retraitement. La docte institution se lamente des difficultés qu’elle a à  obtenir de la part des opérateurs des chiffres sérieux permettant d’obtenir des certitudes sur le vrai coût des opérations de retraitement et de démantèlement.On le savait depuis longtemps : La cour des compte le découvre.

Dans l’après-Fukushima, il faut être benêt pour penser que le nucléaire est une énergie économique, ou avoir des intérêts à très court terme chez Areva.

La France passe de l’âge d’enfant à l’âge d’adulte : Ce sont les papys de la cour des comptes qui vont nous y aider : c’est tout l’intérêt de la coopération inter-génération.

 

05/01/2012

Le sondage qui fait mal

 

 

http://www.mai2012.fr/.

 

Winter, le 5 Janvier 2012

 

«Les sondages, on leur fait dire ce qu'on veut.»

 

Selon un sondage OpinionWay-Fiducial,  le jugement est très sévere sur le pouvoir d'achat et sur la lutte contre le chômage.

 

Le bilan est négatif pour sept français sur dix. Les questions posées portaient sur l'action de Nicolas Sarkozy depuis son élection en 2007. 

 

70% des personnes interrogées jugent ce bilan "très" (33%) ou "plutôt" (37%) négatif. 27% le considérant comme "plutôt" et 3% "très" positif.

 

Pour 73% des personnes interrogées, le président sortant n'a pas été fidèle à ses promesses de campagne. Plus d’un sondé sur deux penser qu'il "n'avait pas l'intention" de tenir ses promesses de campagne, et pour près de la moitié des sondés, la démocratie s'est affaiblie

 

42% des répondants qualifient l'action menée par Nicolas Sarkozy de "dure" et seulement  10%  la qualifie de "juste".

 

L'action du chef de l'Etat est jugée positive surtout à l'international: au G20 (52%), face à la crise européenne (50%), pour la place de la France dans le monde (45%). En revanche le jugement est très sévère sur le pouvoir d'achat et sur la lutte contre le chômage (seulement 13% d'opinions positives) la lutte contre les inégalités (20%), la protection sociale et l'éducation (25%), la lutte contre la dette et les déficits (25%)...

 

Parmi les bonnes mesures prises par Nicolas Sarkozy, 66% des personnes interrogées répondent le durcissement des conditions d'immigration, suivi par la création du RSA (60%), la défiscalisation des heures supplémentaires (53%). Viennent en dernier les déremboursements de certains médicaments (23% d'approbation), la baisse de l'impôt sur la fortune et le bouclier fiscal (27%) et le non remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite (39%).

(sondage réalisé en ligne du 28 au 30 décembre auprès d'un échantillon de 998 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus selon la méthode des quotas.)


 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu