UA-29881888-1

Avertir le modérateur

07/10/2011

SNCF : un matin dans l'arrière train.

http://www.mai2012.fr/
Winter, le Vendredi 7 Octobre 2011
«Grève a la SNCF»
Voici 15 jours que je prends tous les jours un train qui m’emmène dès potron-minet de Pontoise à la gare du Nord, et ce matin même, au petit déjeuner, je m’extasiais devant la régularité des trains : sur 15 voyages, pas une minute de retard… Mais voici qu’en gare mes statistiques brutalement s’effondrent et qu’il me faut relativiser : 1er train supprimé ce matin du 7 Octobre, jour du grand pardon, suite à un mouvement de grève consécutif à une agression envers un contrôleur.


Bien sur, les voyageurs ne peuvent être qu’exaspérés : Ils doivent se lever tôt et se coucher tard pour un salaire de misère, avec au dessus de leur tête l’épée de Damoclès du licenciement à la première incartade ? Alors de quel droit des nantis – ainsi que notre bon suzerain nous l’a expliqué lui-même - se permettent ils de mettre ainsi le bazar dans leur vie déjà compliquée ? La violence verbale de notre président critiquant les fonctionnaires nantis en permanence en grève ne les justifie-elle-pas dans leur exaspération ?


Bien sur, les contrôleurs ont raison. N’importe quel travailleur est en droit d’avoir des conditions de travail décentes. Et le fait que la SNCF se préoccupe avant tout plus d’encaisser les abonnements que de gérer les infrastructures et la sécurité de son personnel est un motif parfaitement légitime d’exaspération.


Mais le voyageur qui a agressé, pour quelle raison l’a-t-il fait ? peut être est-il lui aussi exaspéré de devoir payer de plus en plus cher des billets de train alors que le service est de moins en moins étoffé ? Peut-être est il hors de lui car il doit se lever le matin à 6h00 pour aller à son travail, dont la contrepartie salariale ne lui paiera même pas de manger correctement ? Peut-être croit-il tout simplement que dans la mesure où les hommes qui font les lois sont les premiers à les enfreindre, où la police lyonnaise semble se transformer en agence de voyous, pourquoi lui-même se gênerait-il pour organiser son propre bazar ? Mais peut-être cet agresseur est-il tout simplement complètement cinglé. Peut-être devrait-il être en hôpital psychiatrique et peut-être personne ne s’est vraiment occupé de son cas….


Ainsi chacun a ses propres raisons, toutes parfaitement légitimes, d’être exaspéré. La seule vérité, c’est que lorsque le pouvoir politique au lieu de mener la mission pour laquelle il a été élu c'est-à-dire créer l’unité nationale sur la base de valeurs simples, reconnaissables par tous, s’emploie pour d’obscures raisons de portefeuille ou de gros sous à semer la discorde et la confusion en attisant les communautarismes, à exalter les baronnies et les corporatismes, alors là, tout devient possible.


Il nous l’avait promis, on est en train de le voir : Tout devient possible

20:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

02/10/2009

Assiduité à l'école : Allez hop, tous à créteil.

Primes aux bons gosses

Winter le 2 octobre 2009   http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

«En boucherie comme dans l’éducation nationale, on appelle « bœuf » la vache de réforme»

Et si l'Education Nationale interessait les salaires des professeurs sur le résultat de l'ensemble des élèves, ne serait ce pas une idée moins débile  ?

Un abruti, quelque part dans un ministère obscure ou dans un rectorat sans importance a eu cette idée lumineuse : proposer aux élèves une prime en échange de l’assiduité.

L’idée est totalement stupide, mais ce n’est pas seulement cela, car les hommes qui nous gouvernent nous font quotidiennement la démonstration de la limite de leur cervelle.

Non :

L’idée est vicieuse.

Car c'est d'une prime collective dont il s'agit : un seul déconne et le groupe est foutu...

Ce que le peuple attend de son l’Education Nationale, c’est avant tout l’équité : Egalité des chances, possibilité d’ascension sociale – vous savez, le fameux « ascenseur social ».

Une fois que l’éducation a rempli sa fonction, on peut alors partir dans la course du capitalisme.

Mais l’idée tordue qui a jailli dans la tête d’un fonctionnaire sans doute adepte des soirées sado-maso, c’est d’appliquer DANS LE PROCESSUS-MEME QUI PERMET DE GENERER L’EQUITE les règles du bordel ambiant qui règne dans le monde de la libre entreprise : En mettant un bonus sur la tête d’une équipe, ainsi que le fait le plus stupide des directeurs commerciaux, on vise à générer un processus d’auto-censure : les plus mauvais sont exclus d’office par les meilleurs.

Je serais curieux de savoir la nature des additifs que Jean-Michel Blanquer, le recteur de l’académie de Créteil qui – apparemment -  a eu cette idée débile met le matin dans son café au lait.

Au lieu de réfléchir sur le dispositif pédagogique qui fait que ses administrés sont incapables de motiver leurs élèves,  il invente ce dispositif totalement ridicule.

Evidemment, c’est toujours désagréable lorsque l’on est professeur de se dire que si les élèves ne viennent pas, c’est peut être parce que nos cours nuls. Lorsque l’on a misé sa carrière, sa vie, sur un dispositif, il est douloureux de se rendre à l’évidence qu’il est totalement inefficace, car finalement cela veut dire que l’on s’est trompé toute sa vie.

Alors après, on atterrit à la Verrière….

Quand un prof est bon, les élèves vont en cours, c’est aussi simple que cela.

Quand les élèves s’ennuient, ils ne viennent pas.

Cela ne date pas d’aujourd’hui.

Prenez n’importe quel élève abruti, dernier de la classe, le cancre des cancres, la lie de la société, et faites lui simplement écouter les cours du collège de France le matin sur France Culture de 6h00 à 7h00. Certes, il faudra sans doute faire pas mal d’effort pour le réveiller, mais je vous fait le pari que rapidement il mettra son réveil à sonner pour écouter.

Sans avoir besoin d’avoir un prime.

Et oui.

Pourquoi ? Car ces professeurs sont simples, parlent intelligemment, de choses compliquées, avec des mots de tous les jours, en s’affranchissant des connaissances préalables indispensables mais tellement rébarbatives…

Mais pour un professeur brillant, vous avez 200 abrutis. Comme dans la vie normale, du reste.

Alors, posez vous juste cette question : « Dans ma vie, combien ai-je de professeur ou d’instituteur qui m’ont marqué, qui ont véritablement transformé ma vie ? »

Pour ma part, j’en compte deux de  la petite école jusqu’à l’université.

Je pense que je suis dans la moyenne haute.

Et plus je suis monté dans les études, plus j’ai rencontré d’abrutis.

C’est pourtant le rôle du cours de l’enseignant, que de changer le cours des choses.

Non ?

Alors avant de réformer les élèves en voulant leur appliquer des méthodes totalement ridicules, commençons par réformer les enseignants.

Et rien que pour cette idée débile, on devrait mettre à la réforme celui qui en a eu l’initiative.

 

09/03/2009

Lille Lyon : Bus à l'aller, Train au retour

Winter le 9 Mars 2009

  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

«un train peut en cacher un autre»

Samedi dernier, on lâchait les lions au Stade de France. A la sortie du match, les romains quittaient l’arène. Une troupe de jeunes lillois, voulant sans doute prendre un raccourci pour rejoindre le bus, s’est retrouvée sur une voie de RER dans des circonstances que l’enquête précisera. Bilan : 2 morts – s’ils en avait une , paix à leur âme - et 11 blessés dont plusieurs graves.

Quand on dit « blessé grave» suite à une rencontre ferroviaire, dans la nov-langue du journaliste, en général c’est quand même « assez » grave : Celui qui a déjà assisté à ce type d’accidents sait qu’en pareille circonstance, le matériel de premier secours c’est avant tout le sac : plastique pour les morceaux de gens et papier pour les badauds qui assez spontanément font don de leur repas de la veille.

Cet accident, à souligné le patron de la SNCF, est particulièrement rare. Cette défense avant l’heure est que Guillaume Pepy qui sait déjà que vraisemblablement la SNCF sera lourdement condamnée pour défaut de clôture de la voie, défaut d’entretien de clôture ou de porte, ou autre.

Si ceci devrait s’avérer, ce serait particulièrement dramatique. En effet, la SNCF a des obligations assez draconiennes concernant la mise en sécurité de ses installations dans et aux abords zones habitées.

Mais comment un groupe composé pour partie d’adultes peut être assez débile pour s’aventurer à côté de voies ferrées en région parisienne, où il y a des trains partout : le fait d’être supporter d’un club de foot ne semble pas être une condition suffisante en soi, et c’est ce que l’enquête devra expliquer.

Je ne suis pas un soutien inconditionnel des chemins de fer, loin de là (voyez mes autres articles), mais je pense que si la SNCF était condamnée, dans ce cas, ce serait la porte ouverte au n’importe quoi, car cela signifie que demain, il faudra grillager le dessus des voies pour éviter que les avions ne se posent dessus.

Alors, en réponse à ce tragique accident, on parle déjà d’installer des caméras infrarouge sur les voies ferrées aux abords du stade de France, stade dont les concepteurs ont été assez débiles pour , de manière délibérée, ne pas prévoir de parking pour les cars : Bien évidemment, ces caméras seraient financées par les « usagers » de la sncf,  ceux qu’on appelle maintenant les « clients ». En tant qu’usager boiteux de la SNCF et ayant du mal à monter les escaliers, devoir payer pour des abrutis quand la gare de Pontoise ne trouve pas d’argent pour remplacer ses escalators en panne depuis 7 ans ou plus me fait particulièrement mal.

La société va mal, très mal, mais si tous les abrutis du monde se donnaient un jour la main pour faire une grande farandole le long  des voies de RER en pleine journée, cela irait sans doute beaucoup mieux.

10:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : accident, rer, pepy, sncf, stade de france, st denis, outreau, pontoise | | |  Facebook

03/10/2008

Bling Bling, Bang Bang

Winter Le 3 octobre 2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr, /

Rien de neuf aujourd’hui.

Pas le moindre avion pour couper le vol de notre bon suzerain, pas le moindre vol de scooter.

Siné a bien lancé ce qui s’apparente quand même à un appel au meurtre dans l’éditorial du numéro 4 de siné hebdo. Même pas censuré, et aucune réaction chez nos politiques, ni chez leurs portent-serviette. Tout fout le camp. Comme quoi, le jeter d’idées est en France un sport moins populaire que celui de coq en plâtre dans les piscines de porto vecchio.

Décidément, on est vraiment rentré en récession.

C’est triste.

Comme disait ma grand-mère (pet à son âne) , fervente admiratrice de De Gaulle et de Charles Aznavour (les oreilles et la taille, les premières pour entendre la musique militaire, la seconde pour se planquer derrière son voisin), « il leur faudrait une bonne guerre ».

22:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fillon, avion, sarkozy, falcon 900, clavier, azerty, yuiop | | |  Facebook

04/07/2008

828 000 euros la tête

Winter Le 04 Juillet  2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

« Que faire avec 20 millions de dollars ? »

- On peut acheter BitTorrent (ou au moins une partie)

- On peut rembourser les dettes de campagne d’Hillary Clinton

- On peut se payer une des 59 clefs connues de la maison sacrée de la Kaaba, la maison construite par Adam , grand serrurier devant l’éternel, (mais il fallait être chez Sotheby’s en Avril 2008 .)

- On peut aussi, selon la radio suisse romande, se payer Ingrid Betancourt et ses 14 compagnons. Ce qui nous fait un peu plus de 1,3 millions de dollars la tête (828 000 €) d’otage .

Faut il s’indigner de telles pratiques si elles s’avéraient exactes ?

En 1974, quand Françoise Claustre (ethnologue française totalement inconnue avant son enlèvement ) avait été séquestrée pendant 1000 jours par les rebelles Tchadiens  du Tibesti, la France avait alors versé une rançon de 10 millions de francs de l’époque  pour 3 têtes : Ce qui nous porte la tête à 3,3 millions de francs .

Si l’on s’en réfère à l’indice des prix de l’INSEE, ce qui valait  100 en  1977 vaut aujourd’hui 377 (voir le site de l’insee)

Rapporté en euro constants, ceci nous amène  la tête d’otage du Tibesti à 1,8 Million d’euros

Même si l’on tient compte du fait que le prix pour 15 otages est nécessairement plus attractif que pour 3, il n’en reste pas moins qu’à l’évidence, le colombien est moins âpre en négociation que le tchadien .

Mais tous ceux qui ont un jour ou l’autre fait du commerce avec ces deux pays le savent déjà parfaitement…

Ou alors, il s'agit juste d'un problème de pouvoir d'achat.

Allez savoir...

17:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tibesti, otage, farc, betancourt, ingrid, claustre, colombie | | |  Facebook

03/05/2008

L'alibi artistique

Winter le 3  Mai  2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

« la petite cellule grise »

Comme beaucoup, j’ai suivi avec attention l’affaire de l’arche de zoé, en étant parfois surpris, de temps en temps décontenancé et parfois inquiet des propos des uns et des autres, mais toujours avec le sentiment diffus que cette affaire n’allait pas tout à fait comme sur des rails, et, comme on le lisait autrefois aux passages à niveau, un train peut en cacher un autre : l’accueil pour cacher l’adoption du côté des familles volontaires , l’humanitaire pour cacher la vente d’arme du côté des industriels, l’humanitaire pour cacher le renseignement pour le gouvernement, la rébellion pour cacher la servilité du côté du gouvernement tchadien, le silence pour cacher l’embarras du côté de Kouchner

J’ai suivi avec attention le discours de Breteau du 30 avril 2008, et cela me renforce dans ma conviction que ce personnage est un manipulateur de premier ordre (lire les autres articles sur l’arche de zoé sur ce blog) . Très fort, il arrive, à partir d’une opération ou tout concoure a ce que ce soit une catastrophe,  à accréditer l’idée que finalement, ce n’était pas si mal que cela et que si c’était à refaire, on referait pareil : Il apparaît très clairement comme quelqu’un qui a utilisé une cause comme moyen et non comme une fin , et il le dit clairement : Il a embarqué  des familles dans une galère sans nom, non pas pour sortir « exfiltrer » des enfants orphelins de guerre, ceci n’était qu’un prétexte, un simple moyen, mais bien pour « créer un incident diplomatique international sur le Soudan » .

A ceux qui ont suivi mon blog sur le thème de l’arche de zoé, j’avais écrit un petit billet sur les fondamentaux de l’escroquerie - ne nous méprenons pas, ici l’escroquerie, si escroquerie il y a, n’est pas nécessairement financière mais plutôt intellectuelle, néanmoins  le fonctionnement évoqué ci-après s’applique de la même manière - dans lequel je rappelais le triptyque de toute escroquerie : Premièrement des histoires d’argent pas claires,  deuxièmement une affaire trop belle pour être vraie, troisièmement, même lorsque l’on vous a montré par a plus b que vous vous êtes fait escroqué , vous trouvez encore à votre escroc de bonnes raisons pour vous rallier à sa cause .

Cette affaire de l’arche de zoé obéit à ce schéma avec une rigueur quasiment mathématique , et le discours de M . Breteau du 30 avril, dans lequel il reconnaît de manière explicite  qu’il a manipulé son monde puisqu’il y  avait le but officiel de l’association et le but  non avoué de son leader, est à cet égard particulièrement révélateur : il amène par ce très beau discours parfaitement rôdé et grisant , mais rigoureusement mesuré toutes les raisons à ceux qu’il a emmené en galère à soutenir sa cause .

10:40 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zoé, arche, breteau, kouchner, tchad, rama yade | | |  Facebook

08/04/2008

Mutuelles, labos, tous voyous

Une énorme colère gronde en moi...

Winter le 09 Avril  2008  http://urbanitasmagories.20minutes-blogs.fr/

« L e trou de la sécu : une escroquerie nationale de nos politiques en collusion avec leurs amis banquiers »

J’ai des enfants. Trois. Jeunes. Comme beaucoup, ils sont régulièrement malades. Je m’étais fait la remarque que lorsque j’allais à la pharmacie, j’avais de moins en moins de médicaments remboursés.

Après tout, le déremboursement des médicaments n’est il pas là pour la bonne cause ? Ne s’agit il pas de sauver un système totalement en déséquilibre. C’est finalement une question de solidarité citoyenne.

Et puis la dernière fois que je suis allé à la pharmacie, sur trente euros de médicaments pourtant destinés à soigner un gamin bel et bien malade, de ces médicaments qui sont indispensable dans la pharmacopée familiale, la pharmacienne au moment de payer m’a indiqué en faisant une petite mine désolée que ce n’était pas la peine de produire ma carte vitale : aucune des quatre boites n’était remboursée.

L à, cela m’a fait comme un électrochoc : Il ne s’agissait plus pour moi de payer un euro par boite, quelques euros par consultation ou je ne sais quelle autre aumône sirupeuse prompte à sauver le système de santé français : Il s’agissait simplement de me faire payer de ma poche l’intégralité des soins.

D’un seul coup, j’ai compris comment tous les français se faisaient enfilés sans mot dire  car la mutuelle, que je paie fort cher et pour laquelle je n’ai de toute façon pas le choix, étant entendu qu’elle est prise par mon employeur, cette mutuelle dis-je, n’a jamais baissé de prix : elle augmente, régulièrement, au motif effarant que les dépenses de santé augmentent....

C’est donc elle et elle seule l’unique gagnante du déremboursement des médicaments : Pendant que je paie plein pot et chaque année davantage pour une couverture de soins, j’ai de fait de moins en moins de services. Or, à ce que je sache, les mutuelles de santé ne fonctionnaient pas avant les vagues massives de déremboursement  de manière déficitaire, sinon cela se saurait… C’est donc qu’elle s’en mettent maintenant plein les poches.

Avec mon argent, avec le votre, cochon de contribuable que se fait mettre à tous les niveaux de la grande pompe à pognon que représente l’état.

Enfin, lorsque parlant des mutuelles je dis qu’elles sont les seules et uniques bénéficiaires de ce système de fripouille, cela n’est pas tout à fait exact : il y a également les laboratoires pharmaceutiques car la suppression de la concurrence à de fait permis à certains médicaments de se voir augmentés de 30 à 40 % : Et oui, c’est quand même plus simple de fixer les prix que l’on veut lorsque l’on est tout seul sur le marché….

Pour avoir une idée de combien les mutuelles nous escroquent, avec la bénédiction du système tout entier, il suffit de valoriser le montant des médicaments qui ne sont plus du tout remboursés, et d’y ajouter l’augmentation du chiffre d’affaire des grands laboratoires pharmaceutiques  … et là, on parle en milliards d’euros.

Le trou de la sécu, à côté, c’est une plaisanterie pour les gosses…

Voilà de quelle manière on se fait escroquer par un système qui, au lieu d’être au service des citoyens, est au service du capital.

Pensez y lorsque vous irez acheter vos médicaments.

Il y a toujours des abrutis qui pensent que la notion de lutte des classe est périmée,  « has been » : Ce sont les mêmes qu’on retrouve en train de se plaindre de la baisse constante et effrayante de leur pouvoir d’achat. Je peux même d’avance prédire que ces mêmes abrutis me feront la remarque que mon analyse est simpliste, simplissime.

Ha oui ?

C’est pourtant avec les recettes les plus simples que l’on fait de plus d’affaires. Ceux qui nous enfilent au quotidien l’on bien compris !

 

02/03/2008

Augmenter le pouvoir d'achat version UMP.

Serrer la vis au public, c'est aussi cela le service public façon UMP.
Démonstration : Le stationnement à Pontoise

Winter le 1er Mars 2008  http://urbanitasmagories.20minutes-blogs.fr/

Il est difficile de se garer à Pontoise Sud, à proximité de la gare. En effet, les parkings étant payants, les cochons d’abonnés SNCF qui paient déjà fort cher leur carte orange doivent en plus payer le parking, et se garent un peu partout, sur une zone bleue qui n'a jamais vu l'ombre d'un contractuel . Résultat des courses, les riverains, dont votre serviteur, ne peuvent garer leurs véhicules personnels.

Mais le maire UMP - Philippe Houillon - de notre belle ville a trouvé une solution assez intéressante : Il a fait un arrangement pour que les riverains aient 50% de remise au parking Canrobert, ce qui rendait - il faut le dire - la place de parking bon marché et permettait de supporter l’incurie de la SNCF et les tracasseries pour tenter de se garer à proximité de chez soi.

Bon, sur ce, le parking a changé d’exploitant dans des conditions assez rocambolesques.

On reçoit une petite lettre ce jour expliquant que les tarifs mensuels passent de 17 euros à 25 à partir du 1er avril, et qu’à partir du 1er Septembre, le tarif riverain, c’est terminé, c'est à dire que les riverains qui utilisaient le parking devront payer le prix fort et supporter une augmentation de 100%.

L’augmentation n’est pas plus étonnante que cela : elle est dans la lignée de l’augmentation du pouvoir d’achat insufflée par Nicolas Sarkozy : Si Nicolas Sarkozy s’offre 140% d’augmentation sur son salaire, on aurait effectivement du mal à comprendre pourquoi le patron de la société EFFIA qui gère ces parking , Bernard Sinou, ne pourrait pas augmenter son chiffre d’affaire  de 30% : Normal non ? c’est bon pour leur pouvoir d’achat.

Voila : C’est la gestion de notre bonne ville d’art et d’histoire par notre maire, Monsieur Houillon dont tout le monde dit que ce sera le futur garde des sceaux.

Cela ne va pas arranger le stationnement dans Pontoise.

Le petit plus : Le groupe EFFIA qui gère maintenant ce parking appartient en quasi-totalité à la SNCF. C'est vraiment ce qui s'appelle se foutre de la gueule du monde. Il faudra que la SNCF pense à réparer les batiments qui ont brulé il y a 5 ans dans le centre gare ainsi que ce parking qui a brulé il y a plusieurs mois ou années, on ne sait plus compter, et égalements les escalators qui ne marchent plus, l'ascenseur pour handicapés qui n'a jamais fonctionné, qu'elle pense à faire un hall un peu plus grand (160 mètre carrés pour 21 voies....), qu'elle pense déserber les voies ferrées, à installer des toilettes, vu qu'elle a environ 5000 "clients" qui passent par jour etc etc.... On sent poindre le vent de la révolte qui attisera les braises d'un gigantesque incendie ... c'est ce qu'on appelait autrefois le "SERVICE PUBLIC".

22:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : SNCF, Houillon, Pontoise, UMP, Sarkozy, Ville d'art et d'histoire | | |  Facebook

31/01/2008

Bouton court toujours

Winter le 31 Janvier 2008 http://urbanitasmagories.20minutes-blogs.fr/

Bandit manchot, mais pas cul-de-jatte

« Nous subissons cette perte gigantesque, mais l’entreprise est tellement forte que nous sommes restés bénéficiaires »

M. Bouton, PDG de la Société Générale

Je traduis pour ceux qui n'auraient pas compris le sens de la phrase 

«Nous vous enfilons depuis des années, et nous allons essayer de continuer»

Juste une question taquine à Monsieur Bouton

La générale a perdu 5 milliards (une paille, monseigneur, une paille…)

Qui les a gagnés ?

Ce serait  marrant que ce soit la BNP qui aurait ainsi des capitaux pour mener à bien son rêve. Du reste, si on regarde de près, une part de la cagnotte est sans doute partie à la BNP.

Pendant ce temps les don quichottes cherchent des sous pour loger les sans-abris

Il y a en France des personnages qui donnent envie de rétablir les travaux forcés... Bouton en fait partie. Il devrait être condamné à gérer sa banque jusqu'à la fin de ses jours.

07:45 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : BNP, Société Générale, Bouton, Banque | | |  Facebook

17/01/2008

Humanitaires et pédophiles de tous les pays....

Winter le 17 Janvier 2008 http://urbanitasmagories.20minutes-blogs.fr/

J’ai regardé hier soir une vidéo sur dailymotion  dont voici le lien :

http://www.dailymotion.com/relevance/search/%22font+et+val%22/video/x42c9e_viols-denfants-africains-par-des-po_politics

Cette vidéo met en scène un africain qui explique les supposée implications de quelques politiques français dans un supposé trafic pédophile entre la France et l’Afrique .  Cette vidéo fait froid dans le dos .

Si le témoignage de cette personne est crédible, si ce qui est est expliqué n’a ne serait-ce qu’une once de vérité, alors, cela change complètement l’idée que j’avais de histoire de l’arche de zoé .

Je vous invite à la regarder et à la commenter .

17:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arche de zoe, breteau, tchad, pédophile, afrique, ong, humanitaire | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu