UA-29881888-1

Avertir le modérateur

02/02/2017

Chandeleur 2017 : Loin des troubles de Fillon, un miracle en plein Paris

Marcel Renard

Le 02 Fevrier 2017

« Un miracle en pleine Chandeleur»

Aujourd’hui, c’est la Chandeleur. La présentation de Jésus au temple, pour ceux qui croient encore en l’existence de Jésus.

C’est donc un grand moment.stalingrade;bar;côté canal;mai 2017

Dans le restaurant où j’ai mes habitudes, il n’y a pas trop foule. En début de mois, les gens sont toujours un peu secs, quelle que soit la météo.

On s’installe. On ordonne. Deux joues de bœuf pour les arpettes, et un steak sans frite, sans salade pet sans sel pour le maigre. Le maigre, c'est le patron, pas de gargotier, mais un des miens.

stalingrade;bar;côté canal;mai 2017Et un pichet de vin blanc.

Dans ce restaurant, (c’est le côté canal, à Stalingrad, j’en profite pour faire un peu de pub car c’est une bonne auberge), le patron sert son vin dans des anciens pichets en bois. C’est tout à fait authentique et très sympathique. Pour que les choses soient conformes à la législation, il a rempli le fond de résine alimentaire, pour faire le compte et recouvert l'intérieur également du même produit, pour des raisons de normes alimentaires.

On peut ordonner du rouge ou du blanc selon ses préférences. Et le patron, c'est Augustin, prénom Kabyle s'il en est (c'est un bar kabile) remplit au bar à la demande. 

Donc le patron (un autre : c'est tous des patrons, les kabyles) amène le pichet. Il est derrière nous. On parle de choses particulièrement sérieuses : nous sommes en closing. ça ne rigole pas. On se sert un verre. Du blanc. Puis un deuxième pour vider le quart de vin en bois.

Et c’est là que – à la stupéfaction de tout le monde présent, y compris le patron - le miracle de la Chandeleur intervient.

Attention, on parle de vrais miracles, pas de trucs pour les charlatans : un vrai miracle, c'est quand l'impossible se réalise en stalingrade;bar;côté canal;mai 2017temps réel sous vos yeux ébahis.

Alors, quel est il ? Hé bien, vous me croirez ou non, mais le deuxième verre, issu du même quart en bois et servi dans la foulée - que je sois maudit si je mens, le deuxième verre, dis-je, ainsi que la photo le prouve, et ce n'est pas un reflet ou un artifice quelconque mais bien un miracle, donc, le deuxième verre est d'un rosé parfait. Merci Seigneur ! Que la joie soit en nous !

Rares sont, en plein Paris, les lieux où de tels miracles sont possibles ! Bénis soient-ils !

13:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : stalingrade;bar;côté canal;mai 2017 | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu