UA-29881888-1

Avertir le modérateur

29/10/2015

Exercice de style : aujourd'hui, les migrants et les normands

 Marcel Renard, le 26/10/2015

«Raisonnement de Normand»

A l’emménagement dans le gite normand qui allait nous servir à mon épouse et moi-même de havre de paix pour un week end bien mérité,  le babillage préliminaire avec la locandière sur le côté exorbitant du  montant des loyers dont nos progéniture respectives auraient à s’acquitter dès lors qu’il s’agirait pour elles de quitter le giron familial, dans des circonstances où leur espérance de toucher des prestations sociales s’amenuisait en proportion inverse de l’augmentation de l’épaisseur de la pile de leurs diplômes universitaires, laquelle de manière assez désespérante en vient à être corrélée à leur sentiment de précarité,  le propos arriva assez rapidement sur le délicat terrain de l’ « Immigré », suspecté de manière assez irrationnelle de prélever pour son compte des revenus dont le sens commun nous dicte à penser qu’ils devraient revenir à nos chères petites têtes blondes,  on glissa subrepticement  par une transition homophonique toute trouvée du sujet de l’immigré à celui du migrant,  et compte tenu de l’actualité récente, de celui des migrants à celui des syriens,  sujet sur lequel notre hôte tentant de conclure, magistrale, avec dans le ton l’aplomb que l’expérience d’ouvrière en usine contrainte - pour ménager un avenir qu’elle veut plus radieux pour son fils de quinze ans – à investir dans une location saisonnière pourrait sembler légitimer :

« il n’y en a que pour eux »,

réplique que ma femme pourtant peu habituée à la joute orale cloua par la phrase au combien simple, mais au terriblement efficace et finalement tellement évidente :

« j’aime quand même mieux être à ma place qu’à la leur »,

qui amena  notre locataire, après seulement quelques secondes d'une réflexion ponctuée de hochements de tête témoins bien involontaires de l'effort déployé, dans une force toute normande  et faisant montre d'une vigueur intellectuelle au moins à la hauteur de celle qu’elle avait mise en œuvre pour justifier sa précédente position à l’égard des susdits migrants, à répliquer avec la même conviction :  

« ça, c’est sûr ! ».

19:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : syrie, migrants, pontoise, cergy, immigration | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu