UA-29881888-1

Avertir le modérateur

04/02/2012

Il gioco dela jocconda

http://www.mai2012.fr/.
Winter, le  04 Fevrier 2012
«La joconde joue double-jeu»

premiere-copie-joconde-trouvee-prado-madrid-L-Occ940[1].jpeg

La Joconde est sans doute un des tableaux les plus copiés du monde. Voici qu’apparait une copie madrilène. Celle-ci est incontestablement mieux conservée que « la notre ». Elle révèle plus de détails, et met en lumière le clair-obscur où l'on croyaitvoir le secret de ce mystérieux sourire. On y distingue même quasiment en haut du front le fameux voile invisible sur la toile du Louvre, les broderies du corsage et le voile ou l'écharpe de l'épaule gauche. La joconde y apparait plus fraiche et jeune que sur l'original, pourtant antérieur de quelques années....

Car le soucis est là : cette copie est présentée comme étant quasiment contemporaine de l’original : un exercice de style, en somme.


La Joconde, c’est un des rares tableaux dont on soit sùr qu’il fût exécuté par Leonard de Vinci. C’est aussi un tableau qui pour de multiples raisons est présenté comme l'œuvre d’art absolue.


Or, à y regarder de près, la copie est probablement plus fidèle à l’original que la vision qui nous en est offerte aujourd’hui : des détails insoupçonnables dans le tableau du Louvre apparaissent dans celui de Prado.


Van Gogh, avait peint l’Eglise d’Auvers sur Oise, un autre monument de la peinture, d’une certaine manière et avec certaines couleurs. Le tableau que nous pouvons admirer aujourd’hui n’a plus rien à voir avec l’original, car, piètre chimiste, Van Gogh utilisait des pigments qui s’altèrent à la lumière.

Donc, dans ces deux cas extrêmes, ce que nous idolâtrons n'est pas ce qui a été produit par l'artiste.


La découverte de cette deuxième Joconde plus belle que la première, et dont les scientifiques s’accordent à dire qu’elle n’est pas du maitre mais probablement de son amant, devrait nous faire réfléchir sur la manière que nous avons d’apprécier l’œuvre d’art : quelque chose de reproductible peut il être une œuvre d’art ? L’œuvre lie-t-elle l’auteur au sujet ? L’œuvre est-elle-unique ? L’œuvre existe-elle indépendamment de l’artiste ? L’artiste doit-il maitriser son œuvre ? Le temps doit-il s’inscrire comme faiseur d’œuvres ?carré blanc sur fond blanc,Malevitch, le double de la joconde,joconde du prado,van gogh,auvers,louvre,mai 2012,ump,victoire de sarkozy,le statut de l'oeuvre d'art,chimie en peinture,qu'est ce que le beau

Finalement, le carré blanc sur fond blanc de Kasimir Malevitch est sans doute plus interessant qu'il n'y parait...

Oulala, j’en ai mal à la tête.


Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu