UA-29881888-1

Avertir le modérateur

07/10/2011

SNCF : un matin dans l'arrière train.

http://www.mai2012.fr/
Winter, le Vendredi 7 Octobre 2011
«Grève a la SNCF»
Voici 15 jours que je prends tous les jours un train qui m’emmène dès potron-minet de Pontoise à la gare du Nord, et ce matin même, au petit déjeuner, je m’extasiais devant la régularité des trains : sur 15 voyages, pas une minute de retard… Mais voici qu’en gare mes statistiques brutalement s’effondrent et qu’il me faut relativiser : 1er train supprimé ce matin du 7 Octobre, jour du grand pardon, suite à un mouvement de grève consécutif à une agression envers un contrôleur.


Bien sur, les voyageurs ne peuvent être qu’exaspérés : Ils doivent se lever tôt et se coucher tard pour un salaire de misère, avec au dessus de leur tête l’épée de Damoclès du licenciement à la première incartade ? Alors de quel droit des nantis – ainsi que notre bon suzerain nous l’a expliqué lui-même - se permettent ils de mettre ainsi le bazar dans leur vie déjà compliquée ? La violence verbale de notre président critiquant les fonctionnaires nantis en permanence en grève ne les justifie-elle-pas dans leur exaspération ?


Bien sur, les contrôleurs ont raison. N’importe quel travailleur est en droit d’avoir des conditions de travail décentes. Et le fait que la SNCF se préoccupe avant tout plus d’encaisser les abonnements que de gérer les infrastructures et la sécurité de son personnel est un motif parfaitement légitime d’exaspération.


Mais le voyageur qui a agressé, pour quelle raison l’a-t-il fait ? peut être est-il lui aussi exaspéré de devoir payer de plus en plus cher des billets de train alors que le service est de moins en moins étoffé ? Peut-être est il hors de lui car il doit se lever le matin à 6h00 pour aller à son travail, dont la contrepartie salariale ne lui paiera même pas de manger correctement ? Peut-être croit-il tout simplement que dans la mesure où les hommes qui font les lois sont les premiers à les enfreindre, où la police lyonnaise semble se transformer en agence de voyous, pourquoi lui-même se gênerait-il pour organiser son propre bazar ? Mais peut-être cet agresseur est-il tout simplement complètement cinglé. Peut-être devrait-il être en hôpital psychiatrique et peut-être personne ne s’est vraiment occupé de son cas….


Ainsi chacun a ses propres raisons, toutes parfaitement légitimes, d’être exaspéré. La seule vérité, c’est que lorsque le pouvoir politique au lieu de mener la mission pour laquelle il a été élu c'est-à-dire créer l’unité nationale sur la base de valeurs simples, reconnaissables par tous, s’emploie pour d’obscures raisons de portefeuille ou de gros sous à semer la discorde et la confusion en attisant les communautarismes, à exalter les baronnies et les corporatismes, alors là, tout devient possible.


Il nous l’avait promis, on est en train de le voir : Tout devient possible

20:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu