UA-29881888-1

Avertir le modérateur

09/09/2011

Coca cola veut politiser les gosses (suite) !

 http://www.mai2012.fr/

Winter, le 9 Septembre 2011

 «Boycotter Coca Cola ? Suite»

Au royaume des faux-cul, la médaille d’or est offerte à la firme Coca Cola.

Le gouvernement annonce une taxe sur les sodas le 24 Aout dernier, taxe qu’on peut variablement apprécier, ce n’est pas le débat.

Il le fait pendant les vacances, comme tous les coups tordus ; on a l'habitude.

Jeudi 8 Septembre, La filiale française de Coca Cola réagit et annonce qu’elle va suspendre 17 millions d’euros d’investissement dans son usine des bouches du rhone en guise de représailles à la potilique fiscale du gouvernement. Aux armes, amateurs de malbouffe ! Elle annonce que le président de Coca Cola enterprise, John Brock, ne viendra pas comme prévu pour les quarante ans de l’usine du site de Pennes-Mirabeau.

Et, erreur magistrale, le patron de la filiale française ouvre un compte sur twitter @AntiTaxeSoda appelant en quelque sorte à l'insurrection citoyenne des amateurs de sodas.

Nul besoin de sortir de l’ENA pour comprendre ce qui va se passer : Dès qu’on mélange politique et indutrie, et que l’on met tout cela sur le net, tout devient possible. Ma maman me l'avait appris tout petit : A table, on ne parle pas politique. Coca Cola va se prendre un gros boomerang dans la figure, l’histoire est déjà écrite : c’est ce qui se passe

Réaction immédiate du groupe :

Jeudi 8 Septembre au soir, sur LCI, le président de Coca Cola Europe, Hubert Patricot, annonce une erreur de communication de la part de sa filiale française et désavoue le patron de la filiale française : John Brock viendra et Coca Cola continuera à investir en France.

Conclusion :

Les multi-nationales dominent le monde et tentent de l’unifier dernière des marques, des logos, des slogans. Mais, contrairement à ce que l’on pense, elles sont aussi bordéliques et mal maitrisées que les courants politiques ; ce ne sont pas contrairement à ce que décrivait Orwell dans 1984, des systèmes parfaitement huilés, car elles sont composés d’êtres humains ; pour cette raison, il convient de rester optimiste dans ce gigantesque désordre qu’est la mondialisation.

Si le président de Coca Cola France, Tristan Farabet, (qui a pris le poste en 2009 après le suicide de son prédécesseur) avait pris la peine de réfléchir cinq minutes en prenant des avis externes à son entreprise, il aurait compris qu’il était en train de faire une grosse connerie ; un gosse de 15 ans aurait pu le lui expliquer. Mais dans un monde ou tout devient possible, il faut d’abord agir et réfléchir ensuite. Voilà ce qu'on apprend à HEC. C'est pour cela que tout devient possible !

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu