UA-29881888-1

Avertir le modérateur

24/09/2011

«Chirac, on l’aime bien, il est brave, c’est le petit pépère du peuple»

 http://www.mai2012.fr/

Winter, le 6 Septembre 2011

 «Chirac, on l’aime bien, il est brave, c’est le pépère du peuple»

financement des partis politiques,rpr,yvonne cassetta,chirac,hlm de la ville de paris,halphen,van ruymbeke,emplois fictifs,ville de paris,procès chirac,marché truqué des lycées d'ile de francePendant des décennies, la mairie de paris a siphonné les contribuables afin d’alimenter les caisses noires du RPR. C’est le scandale des emplois fictifs. Il ne s’agit pas juste de quelques emplois déguisés dont on parle, mais d’une organisation illégale, mafieuse, érigée en système, et qui a permis au RPR de perdurer. Car sans finance, point de politique. Cela concerne sans doute des sommes dont on imagine assez mal le montant.

J’ai été personnellement témoin – que je sois maudit si je mens - d’une scène qu’on imagine toute droit sortie d’un film noir : Entrevue dans un café parisien entre une éminence parisienne et son ami de trente ans. Je suis seul, à la table voisine  ; On parle de Van Ruymbeke, ce « fouille merde ». Cela aiguise mon oreille et je suis discrètement la discussion. Il s’agit de savoir qui a "lâché le bout pour les ascenseurs" . On parle visiblement de l’affaire des HLM de la ville de Paris. " tu me connais depuis quand ? Sur la tête de mon fils - tu sais ce que cela veut dire pour moi - tu sais que ce n'est pas moi..." . La suite est sur-réaliste. Notre éminence sort du café avec son ami, et va chercher sa luxueuse voiture au parking, avant de  stationner devant le café. C'est alors qu'aux yeux et à la vue de tout le monde, à l’heure du petit déjeuner, voiture de luxe à vitre fumée entrouverte, laissant juste entrevoir le visage d’un élu qui venait de quitter son ami de trente ans, un serveur sort du café;  L’élu fait un geste du pouce en entrebâillant sa vitre. La malle arrière s’ouvre et le loufiat y dépose du bout des doigts deux bouteilles de champagne emballés, a ceci près qu'il faut être un super héro pour tenir un  bouteille entre deux doigts, sauf si on a remplacé le champagne par des billets. Tout cela devant tout la terrasse,  exactement comme dans un mauvais polar. C'est vrai qu'on approche alors des périodes de fêtes. Alors, c'est normal de s'offrir des cadeaux.

Comment une telle scène est elle possible ?

C’est que, chez ces gens-là, monsieur, le sentiment d’impunité est d’une force telle qu’on a peine à l’imaginer. Et ils auraient tort de se gêner, le peuple les laisse faire.

Aujourd’hui, Jacques Chirac est dans l’incapacité de rendre compte dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. C’est ce que disent les experts. En général, les experts ne se trompent pas. Chirac peut être membre du conseil constitutionnel et émarger grassement pour cette fonction, mais il ne peut pas rendre compte devant les juges, car il est trop diminué... et, aujourd'hui, c'est par des gens diminués que l'UMP voudrait faire enterriner dans la constitution ... la règle d'or ! ! !

Maurice Papon, Paul Touvier pouvaient être poursuivis jusqu’à la tombe pour avoir été des fonctionnaires un peu trop zélés du régime de Vichy.

Mais Chirac, lui, on l’aime bien. Il est brave. En plus, il est gâteux. Un peu comme notre mémé ou notre pépé. Finalement, Chirac, c’est le petit pépère des peuples…

Heureusement, il nous reste La Cassette. Espérons qu’elle n’ait pas perdu la boule, elle aussi.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu