UA-29881888-1

Avertir le modérateur

06/12/2010

l'europe des Daltons

Winter, le 06/12/2010

www.mai2012.fr

« Bank run...»

Entre 2008 et Octobre 2010, le montant total des aides effectivement versées par les états européens à leurs banques aura été de


1 100 Milliards d'euros (1), soit 2 235 euros par tête d'européen.


daltons-2.gifCe chiffre est fou et montre simplement l'étendue du holdup commis par les banques sur les européens, car ces sommes colossales ne sont pas perdues pour tout le monde. Vraiment, les dictateurs des pays les plus corrompus de la planète sont des petits joueurs à cotés de nos financiers de goldman sachs ou de morgan stanley ou quelques autres : S'il a fallu faire pendre Sadam Hussein pour un crime qu'il n'avait pas commis, qu'est ce qu'on peut vraiment faire de toutes ces crapules ?

A supposer que la répartition de cette "dette" (en fait, le montant du casse)  se fasse simplement au nombre d'habitant, cela représenterait pour une famille française smicarde de 4 personnes 6 mois de salaire, et pour des européens moins fortunés que nous, comme en Lettonie, Roumanie ou Bulgarie plus de 3 ans de revenus...

On comprend mieux pourquoi l'Europe à intérêt à sans cesse faire rentrer de nouveaux pays : Ce n'est pas pour agrandir la grande famille européenne, c'est simplement pour augmenter l'assiette des contributeurs...

A titre de comparaison, en France, le déficit global du régime des retraites (2) , accumulé depuis des lustres, et qui chaque année s'étend de 3 milliards et des brouettes, déficit  qui justifie la réforme de Sarkozy,  représente à ce jour 34 fois moins que le cadeau fait en à peine deux ans aux banques européennes...

(1) Source médiapart

(2) 32 Milliards €

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu