UA-29881888-1

Avertir le modérateur

22/05/2010

Concorde : Vers un jugement de Salomon ?

Les urbanitasmagories de Winter le 22 Mai 2010

http://www.mai2012.fr/

«Concorde ou Pomme de Discorde ? »

A Pontoise, l’accusation a requis hier contre Continental dans le cadre du procès du crash du Concorde, en retenant la thèse d’une lamelle de titane laissée par un de ses avions sur la piste qui aurait provoqué l’éclatement d’un pneu du supersonique ,  départ d’une réaction en chaine ayant pour point d’orgue la dramatique issue que l’on connait.

Elle a requis également, des peines de prison contre le mécanicien en chef d’Air France et son supérieur, ainsi que contre le directeur du programme Concorde.

Mais en quoi ce procès peut il être pour le quidam aussi important ?

On peut certes bien imaginer les pressions en coulisse, car les sommes en jeu sont relativement significatives, mais l’homme doit avant tout juger un fait dont la portée le dépasse.

Concorde reste le symbole du monde des puissants : Ce fût l’avion par excellence des proches du pouvoir.

Ce fût également un mythe technologique : En se présentant comme une machine d’avant-garde – ce qu’il n’était pas ; on rappellera à cet effet pour les lycéens qui ne savent plus ce qu’est cet instrument qu’il a été entièrement conçu à la règle à calcul, et mis au point à coup d’échec et d’essais – il fût et reste la vitrine du savoir faire aérospatial franco-britannique

Pour le grand public, l’avion et les hommes qui le fabriquent font l’objet dans leur conception, leur réalisation et leur maintenance de processus rigoureux.

Ils seraient sans doute étonnés de savoir qu’ à Toulouse, on teste un réacteur en balançant des caisses de poulet congelé dedans, que le retard de livraison de l’A380 est du à des erreurs basiques de calcul de métrage de fil électrique, erreurs diagnostiquées un an avant par les cadres de Toulouse, mais que des commerciaux obtus se refusaient à entendre. Ils seraient aussi sans doute étonnés de savoir qu’introduire une bombe dans un conteneur à bagage à Roissy est à la portée de n’importe quel terroriste débutant tant les procédures sont mal faites.

Ainsi la course au moindre cout ou simplement l'absence de concience professionnelle aboutissent à une dégradation tout au long de la chaine industrielle de la qualité de service.

Alors évidemment, il parait inconcevable de dire que le jour du crash, le Concorde décollait avec une entretoise manquante sur son train, ce qui revient à dire pouyr simplifier qu’il avait un problème de parallélisme, qu’il décollait avec le vent dans le dos, c'est à dir toujours pour simplifier à l’envers et  qu'il était en plus en surcharge. Il parait impensable de dire que l’élite de l’aviation s’était fait ses petites procédures personnelles pour leur petit avion à eux. Il parait impensable de dire que les dizaines d'incidents à répétition sur les pneus devaient logiquement aboutir à une catastrophe.

Car si le Concorde, fleuron de l’industrie, était en fait une poubelle volante, avec cette « odeur si particulière au décollage », comme disaient pudiquement les hôtesses, que sont alors les autres ?

La réponse est dans l’accident lui-même : Constater que la conception de la pièce abandonnée par l’avion de Continental sur la piste relevait de la fantaisie d’un ouvrier responsable de la maintenance semble sur-réaliste : Cette pièce qui devait être dans un matériel d’usure a été refaite en titane sans que cela soucie qui que ce soit.

Au-delà du simple cas de cet accident, ce jugement est important pour tout le monde, car la France va mettre sa justice à l’épreuve : Dans un contexte politique ou tout semble se décider à la tête du client, saura elle monter qu’au pays des droits de l’homme, il existe encore une justice indépendante des influences, qu’elles soient politiques, diplomatiques ou industrielles ?

Saura-t-elle montrer que l’on peut reconstituer ce qui s’est vraiment passer, de manière objective ?

Saura-t-elle montrer que la traçabilité dont le monde de l’aéronautique se fait le chantre n’est pas qu’une illusion vendue par les cabinets de consulting ?

Même s’ils ne mettent pas ces mots derrière cela, c’est pourtant bien tout cela que les français qui ne croient plus en leur justice guettent.

Il ne saurait y avoir deux coupables dans cette affaire, et le jugement de Salomon que nous prépare le tribunal de Pontoise ne sent d’ores et déjà pas très bon.

11:58 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : air france, procès, concorde, pontoise, bea, continental, farret, airlines | | |  Facebook

11/05/2010

H1N1 : Le bonjour de Roselyne

Bien le bonjour de Roselyne

Les urbanitasmagories de Winter le 11 Mai 2010

http://www.mai2012.fr/

« H1N1»

L’épidémie de grippe H1N1 a frappé en septembre 2009. Puis le vent d’hiver a balayé les feuilles. Le printemps est arrivé avec ses bourgeons. Voici le mois de mai et ses saints de glace. A Cergy, au détour d’un feu tricolore, un souvenir défraichi & fugace de Roselyne Bachelot ressort du néant.

SNV81038.JPG

09:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cergy, pontoise, bachelot, h1n1, grippe a | | |  Facebook

07/05/2010

Mon ami Veolia me veut toujours du bien

Les urbanitasmagories de Winter le 7 Mai 2010

  http://www.leprincejean.fr/

« Allo la Terre, il y a quelqu'un ?»

Toujours dans la suite du fabuleux contrat signé début 2009  par la communauté d'agglomération  représentée par Dominique Lebebvre, et VEOLIA, concernant la distribution des eaux en région Cergy-Pontaine, et pour lequel on en prend pour perpète, c'est-à-dire dix huit ans...

(voir l'article ci-après http://agleau.blogspot.com/2009/05/le-prix-de-leau-cergy-...)

Ce contrat est un pur scandale les on devrait sanctionner vigoureusement Dominique Lefebvre pour avoir engagé les cergy-pontains de cette manière et sur aussi longtemps.

Pourquoi ?

Il y a tout un tas de truc pas nets : Pourquoi les indices de révision des prix de référence sont il 2007, alors que le contrat est rentré en application en 2009 , par exemple ?

La méthode de révision des prix est inabordable pour le commun des mortels : Tellement inabordable que la facture en devient incontrôlable. Du reste, aucun des con-contractants du côté client n'a du faire une simulation de l'évolution des prix avec cette formule qui est une véritable usine à gaz.

Les prix, bien évidemment ont flambé, contrairement à ce qu’avait annoncé Dominique Lefebvre. Bon, mais tout le monde peut se faire baiser, surtout par une boite comme Veolia, car telle est la dure loi du commerce. C'est donc de bonne guerre de leur part. C'est pour se prémunir de cela que le peuple élit des représentants, en principe... Mais force est de constater qu'on a l'habitude des hommes politiques qui ne tiennent pas leur promesse, et que cela devient relativement vulgaire, de nos jours...

Mais surtout, la tarification est profondément injuste, et c’est incroyable qu’un socialiste puisse avoir signé un tel pacte. Toutefois, aujourd’hui tout devient possible. Notre bon suzerain nous l'avait promi, et Besson et Kouchner nous l’ont montré. Alors pourquoi pas notre bon vice-président du SAN ?

En effet, l’abonnement  aux services est un forfait dont l’assiette de calcul est le nombre de mètres cubes consommés : Que vous   soyez une deux ou dix personnes à vivre sous le même toit, c’est la même règle ;  Donc, je   prends mon exemple personnel : une famille nombreuse, des enfants qui ne travaillent pas car ils font leurs études, et qui habitent encore à la maison, très souvent avec leurs amies respectives, qui sont dans le même cas qu’eux…

Je pourrais être une famille recomposée, ce serait la même chose.

Et il y en a de plus en plus, crise aidant, des comme moi...

Résultat des courses,  augmentation de la facture d’ eau – pour la partie "prime fixe" -  d’environ 25 % sur un an. Car plus on est nombreux dans la famille, plus on consomme d’eau plus on paie cher de prime fixe.

On ne remerciera jamais assez notre bon vice-président de cette délicate attention envers les familles nombreuses. Mais c'est vrai que ne nos jours, s'occuper de ces mômes, les héberger et les nourrir alors qu'ils pourraient bénéficier du RSA, c'est un peu bourgeois, non ?

Dans n’importe quel commerce, plus on consomme moins on paie cher. Mais avec le fabuleux contrat SAN / Véolia, c’est le contraire : Plus on consomme, plus on paie cher : C’est pour apprendre aux gens à ne pas gaspiller l’eau, comprenez vous ?

Quand on explique le cas à Véolia, ils nous explique que nous devons faire des efforts pour ne moins consommer, alors qu’en fait, par personne, on est déjà  largement en dessous des abaques.

Appliquons le même raisonnement à la viande : Je vais acheter mon beefsteak chez Auchan : Il y a dix personnes à manger ce midi, alors Auchan me fait une augmentation de 25% du prix de la viande, pour m’apprendre à être végétarien, car la viande, c’est riche en produits mauvais pour la santé.

Logique non ?

Voila ce que c'est quand on élit des énarques.

Merci qui ?

Merci Dominique Lefebvre.

Et la bonne raclée, ce sera pour qui ?

 

 

02/05/2010

Crise financière grecque : ça sent le roussi

Les urbanitasmagories de Winter le 2 Mai 2010

  http://www.leprincejean.fr/

«Donner aux contribuables l'illusion que nous leurs sommes utiles»

Juncker, Trichet, Rehn, avec des têtes de premier de la classe en veille d’examen, annoncent en direct à la télévision, sous l’œil de souvlaki pas fraiche de Papakonstantinou,  le montant de l’aide de l’Eurogroupe à la Grèce : 110 milliards d’euros sur 3 ans, dont 80 payés par les pays de la zone euro et le reste par le FMI. L’effort est colossal et contraire au traité européeen pour lequel nous avons tous démocratiquement voté : c’est dire son importance. L’heure est si grave qu’il convient même de violer les lois :  de cette audace dépend la stabilité de la monnaie unique !

Nos trois beaux gosses, avec des mines totalement déconfites, façon Roger Gicqel dans ses grans jours , semblent vouloir faire de cet instant un moment historique dans la saga de la construction européenne : Pensez vous ! 110 milliards sur 3 ans pour sauver un des 23 membres de l’ Union, et un premier chèque de 30 milliard qui devrait être versé le avant le 19 mai par les 22 autres pays de l’Europe ! European_union_emu_map_fr[2].png

De quoi parle-t-on ?

A titre de comparaison, nous avons rappellé ci après les aides que chaque pays TOUT SEUL  a distribué directement ou indirectement à ses propres banques pour faire face à la crise financière.

Ces montants qui donnent le vertige sont exprimés en milliards d’euros, et montrent que l’unité de l’ Europe passe largement après l’allégeance de ses états membres à l’internationale de la voyoucratie.

 

 

Grande Bretagne

560 milliards d'euros

Danemark

426

Allemagne

398

Irlande

276

France

251

Belgique

190

Pays Bas

177

Autriche

118

Suède

102

Espagne

93

 

Dont, en résumé, l’Europe va allouer à la Grèce avec 23 contributeurs un peu moins d’un tiers sur trois  ans de ce que la France aura a elle toute seule refourgué  à ses banquiers véreux sur deux ans.

Quelque chose m'échappe, sur la réalité du problème...Tout cela se passe de commentaire, ou je me trompe ?

21:12 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eurogroupe, strausskahn, crise, grecque, fmi, trichet, juncker, rehn, europe, 110 | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu