UA-29881888-1

Avertir le modérateur

11/07/2009

Energie : La guerre du feu se terminera en enfer

Winter le 11 Juillet 2009   http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

«Estrosi l’amnésique»

En janvier 2009, Pierre Gadonneix, le pdg de Edf, annonçait que « Les Français doivent être conscients que, en euro constant, c'est-à-dire hors inflation, les prix de l'électricité sont inférieurs de 30% en 2007 à ce qu'ils étaient il y a vingt ans (..) « Nous allons faire (...) des investissements importants. Nous allons les financer sans que pour les particuliers les tarifs régulés n'augmentent en moyenne plus vite que l'inflation, conformément à nos engagements de service public »

Six mois plus tard, Christian Estrosi, notre brillant et très réactif ministre de l’industrie, déclarait assez ennuyé au micro de France info qu’il venait de découvrir dans la presse que Gadonneix voulait augmenter le prix de l’électricité de 20% sur 3 ans.

 Il faudrait rappeler à M. Gadonneix qu’il y a environ 500 ans, pour le prix d’une chèvre on pouvait avoir environ une dizaine de chemises de lin. Mais, à y regarder de près, cela serait  il une raison suffisante pour baisser le prix de la  chèvre ?

Il faudrait aussi rappeler à M. Gadonneix qu’il y a 25 ans, la voiture d’entrée de gamme coutait ce que coute aujourd’hui une voiture super-équipée…

Il faudrait enfin rappeler à M. Gadonneix qu’il y a 7 ans, avant le passage à l’euro, on payait le petit noir au bistrot  90 centimes d’euros contre  1,20 .

C’est comme cela : le prix des produits fluctue…

Le coup se voit venir de la porte d’Orleans : le but de tous ces politicards à deux balles est de refiler quelques clients à la concurrence pour faire plaisir à Bruxelles… avant que la concurrence n’augmente ses tarifs.

Si avant, on a pu pomper à hauteur de 2 ou 3 milliards d’euro dans les livets A des petits épargnants, c’est encore mieux.

On devrait rappeler à M. Gadonneix, qui doit rivaliser dans l’amnésie avec son ministre de tutelle,  que l’électricité ne coute strictement rien : c’est totalement gratuit : Une roue dans une rivière, une éolienne plantée là et hop, voila de quoi alimenter tout un quartier, et pour être précis , plutôt grassement. Ce qui coûte, c’est la gestion calamiteuse de la production d’électricité par les politiques successifs, les super-phénix et autres inventions diaboliques. Si à chaque barrage ou écluse qu’il y a en France s’il y avait ne serait ce qu’un misérable moulin en bois,  on résoudrait déjà une bonne partie de la consommation  urbaine…

Ceci dit, je me mets dans la peau de Gadonneix  et de tous ses acolytes polytechniciens : cela doit fait intellectuellement assez souffrir de savoir que l’on vend très cher - mais pas assez - quelque chose qui ne vaux strictement rien.

Je pense que c’est seulement lorsque toutes ces marionnettes rôtiront en enfer qu’elles comprendront alors les véritables enjeux de la guerre du feu.

D’ici là, il faut encore supporter ces ânes un petit peu.

08:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gadonneix, estrosi, edf, prix de l'électricité, inflation | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu