UA-29881888-1

Avertir le modérateur

14/01/2009

Greve SNCF : Du bon usage de la pagaille

Winter Le 14 Janvier 2009

 

 http://www.mai 2012.fr/

 

« Du bon usage de la pagaille»

Les cheminots ont causé une pagaille indescriptible sur tout l’ouest français hier en faisant une grève surprise à la Gare St Lazare, à Paris, une gare qui voit passer chaque jour près d’un demi million d’ « usagers », que nous appellerons « clients ».

Escalators1.jpgAinsi, dans notre petite commune de Pontoise, on se serait cru un jour de coupe du monde de football tant l’affluence était grande, sur la place de la gare bondée de personnes se demandant comment elles allaient pouvoir regagner leur logis.

Cette journée – une de plus -  a littéralement pourri la vie des banlieusards et de tous ceux qui habitent en Normandie et viennent travailler à Paris. C’est ainsi depuis maintenant le 4 décembre, date à laquelle les premiers mouvements sociaux annuels ont commencé pour protester contre la mise en place des horaires d’hiver.

Les gens sont excédés et il ne faudrait pas grand-chose pour qu’ils mettent le feu à la gare.

On les comprend.

En contrepartie de ce mois pourri, la SNCF va offrir à ses « usagers », que nous appellerons « clients », un dédommagement d’un montant d’un tiers du prix de l’abonnement mensuel.

C’est sans doute ce geste dérisoire qui risque de mettre le feu aux poudres car c’est se moquer du monde et manifester ouvertement qu’on prend les « usagers », que nous appellerons « clients », pour des crétins.

Du coup, on comprend mieux les cheminots car si la SNCF traite son personnel comme elle traite ses « usagers », que nous appellerons « clients », l’attitude jusqu’au-boutiste de Sud Rail devient légitime et il serait grand temps que les « usagers », que nous appellerons « clients », prennent modèle sur Sud Rail en faisant une grève totale et absolue du paiement de leur abonnement jusqu’à un rétablissement normal des services.

Hélas, les « usagers », que nous appellerons « clients », sont juste excédés et ne poussent pas la réflexion plus loin que le bout de leur ticket.

Car en définitive, nous, clients, ne sommes pas les clients des cheminots mais de la SNCF et de ses actionnaires. Et c’est à la SNCF et à ses actionnaires de négocier avec son personnel pour que le niveau de service soit en correspondance avec le prix monstrueux que ses  « usagers », que nous appellerons « clients », paient.

Cette grève éclair est exemplaire car elle a démontré plusieurs choses :

1)    le service minimum est une escroquerie intellectuelle qui vise sur fond de discours populiste et démagogique à générer du trouble plutôt qu’à résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les « usagers », que nous appellerons « clients », les jours de grève : En effet, et de manière très logique, en faisant en sorte de minimiser l’impact de la grève, le gouvernement l’a rendue inutile ; en conséquence, on peut en faire tant qu’on en veut, et c’est ce qui se passe depuis le 4 décembre à la gare St Lazare : Au lieu d’avoir de gros problèmes un fois pour toute, c’est tous les jours que les « usagers », que nous appellerons « clients », sont « un peu » embêtés. C’est ce « un peu » qui fait que les « usagers », que nous appellerons « clients », sont maintenant & à juste titre totalement exaspérés. Et on finit par se demander si ce « un peu » n’est pas un calcul politique.

2)    Du point de l’engagement sur résultat, un trouble massif et imprévu aux « usagers », que nous appellerons « clients », est très efficace puisque les cheminots ont obtenu exactement ce qu’ils souhaitaient.

3)    S’il y avait eu ce matin encore des troubles massifs, on pouvait alors penser que la situation risquait de dégénérer salement. Il est troublant de constater que dès le lendemain matin du mouvement, - ce matin – que la circulation des trains est quasi normale. Or, habituellement, lorsqu’il y a une grève le mardi, la direction de la SNCF est prompte à expliquer les désordres qui du mercredi au dimanche ne manquent pas de s’ensuivre par une « remise en route progressive du trafic ». Hors en l’espèce ce n’est pas le cas, et d’un seul coup d’un seul on comprend que la Direction de la SNCF est dans le mensonge permanent : ceci démontre de manière magistrale le mépris qu’à la direction de la SNCF pour ses « usagers », que nous appellerons « clients », puisque quand elle est contrainte de travailler, elle travaille : On arrive dans la situation paradoxale où des syndicats ont lancé de manière impromptue un mouvement social massif, sans aucun respect des règles de service minimum et de préavis de grève – mouvement qui a paralysé un demi million d’ « usagers », que nous appellerons « clients », et qui au final – et même si ce qui suit  ne va pas faire plaisir à tout le monde – aura été largement moins handicapant pour les clients que tous les mouvements sociaux qui, depuis le 4 décembre 2008, pourrissent dans la plus parfaite légalité la vie des banlieusards.

En conclusion, si la loi n’est pas bonne oublie-la, ou jette aux  oubliettes ceux qui la fabriquent.

escalators01.jpgTiens, à ce propos,  j’en reviens à la gare de Pontoise, à son état de délabrement digne d’une ville du tiers monde, et dont ses escalators en panne depuis huit ans sont la marque de fabrique : Bonne nouvelle : on nous en promet un remplacement pour 2009. Pendant ce temps, j’aurai laissé plus de 10 000 euros en coupon orange à la SNCF.

Et si – au lieu de critiquer de manière absurde et irrationnelle ceux qui donnent l’exemple - tous les cochons de payeurs se mettaient à faire la grève du paiement de manière aussi massive que lors du mouvement d’hier, ils obtiendraient sans doute des résultats dans les mêmes proportions.

… mais pour cela, il faudra se mettre à réfléchir.

Et ça, ce n’est plus l’ « usage », n'est ce pas ?

 

10:25 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : greve, sncf, st lazare, sud, banlieue, pagaille, wesnoker | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu