UA-29881888-1

Avertir le modérateur

29/12/2008

En Irak, ah ! ça ira, ça ira

Winter Le 30 Décembre 2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

« Les aristocrates à la lanterne.»

Le 30 décembre, c’est la veille du 31.

Cela fera aussi deux ans que Saddam Hussein aura été pendu en place publique, au nom de la liberté du peuple irakien.

Petit retour rapide sur l’histoire

20 Mars 2003 : les USA déclarent la guerre à l’Irak, afin d’éradiquer des armes de destruction  massives. Le 1er mai, Georges Bush déclare la fin des combats. Finalement, la guerre, c’est pas plus dure que ça.

… Quelques dizaines (centaines ?) de milliers de morts pour rien plus tard, le 16 novembre 2008, le gouvernement irakien planifie le retrait des forces américaines pour fin 2011…

C’est que dans ce coin de la planète, tout prend toujours plus de temps qu’ailleurs…

Entre temps, les vendeurs d’armes de la planète et leurs actionnaires se seront bien gobergés.

Finalement, si l’on avait commencé par les pendre eux plutôt que Saddam Hussein, on serait sans doute allé plus vite en besogne.

Des leçons à méditer pour la prochaine.

15:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : irak, saddam, bush, guerre, pendaison, 30 décembre 2006 | | |  Facebook

17/12/2008

Abaissons l'âge légal d'arrivée sur le marché du travail !

Winter Le 17 Décembre 2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

« Réinstaurons le travail de nuit pour les plus de 12 ans.»

Aujourd’hui Notre Bon Suzerain nous offre la possibilité de travailler jusqu’à 70 ans, possibilité que nous étions nombreux à espérer, depuis longtemps.

En effet, sans être grand statisticien, il suffit de comprendre que si l’âge moyen d’arrivée sur le marché du travail des jeunes tourne aux alentours de 25 ans d’un côté et que la durée de vie d’allonge globalement d’un an tous les dix ans de l’autre, si par ailleurs l’on inclut quelques périodes de chômage durant lesquelles on cotise moins, 70 ans semble être un âge raisonnable pour partir en retraite.

Bien évidemment, il faudrait faire quelques aménagements dans les entreprises, tels que ascenseurs pour aller du rez de chaussée au 1er étage, toilettes aménagées,  potages à la cantine etc..., mais finalement, rien de vraiment insurmontable.

Il existe pourtant une alternative simple pour lutter contre le déficit des caisses de retraite, tellement simple qu’on est en droit de s’étonner que personne l’ait à ce jour proposée : Il suffit de porter à 12 ans l’âge légal pour commencer à travailler. En effet, dans la mesure où – grâce à Notre Bon Suzerain – il est désormais possible d’avoir la majorité pénale à 12 ans, qui aurait l’affront d’avancer qu’il n’est pas moral de travailler plus jeune, car finalement travailler plus tôt, c’est également gagner plus tôt ?

Et avec une mesure de la sorte, c’est d’un seul coup 12 ans à 13 ans de cotisations qui rentreraient dans les caisses de retraite d'un seul coup d'un seul.

Et cela, c’est bon pour la France. Cela permettrait aux français de partir plus tôt en retraite : on pourrait ainsi avancer sans aucune difficulté l’âge de la retraite de 70 ans à 65 ans, & ceci même en tenant compte de l’augmentation inexorable de l’espérance de vie, et cela, c'est ce que les français veulent.

Cette mesure aurait également l’avantage d’augmenter de manière rapide et significative le pouvoir d’achat des français : Car en effet, dans la mesure où les enfants sont payés notablement moins cher que les adultes, les prix des produits finis pourraient considérablement diminuer, apportant par là un important ballon d’oxygène dans le portefeuille de nos compatriotes.

On peut même imaginer de passer le salaire minimum des enfants de 50% à 55% du smic – soit une hausse de 10% ce qui en période de crise n’est pas négligeable – sans pour autant grever le budget des caisses de retraite.

Un autre avantage significatif de cette mesure serait de relancer la natalité, car dans la mesure où les enfants au sein du ménage deviendraient une source de revenus et non plus de coût, il serait alors légitime de penser à en avoir plus pour gagner plus.

Bien évidemment se poserait le problème de l’hébergement de cette marmaille, car il est aujourd’hui déjà difficile pour un ménage d’avoir un chambre par enfant ; l’accroissement de la progéniture risque de compliquer les choses.

Mais c’est un faux problème : Avec l’augmentation du pouvoir d’achat, les ménages pourraient investir dans les bâtiments plus spacieux, ce qui relancerait l’immobilier. Oui, mais, me direz-vous, cela prendra du temps, car il y a un décalage entre la durée de conception d’un enfant (9 mois) et la durée de construction d’une maison (2 ans).

C’est juste et bien raisonné.

C’est pour cette raison qu’il faut encourager dès à présent le travail de nuit chez les enfants dès l’âge de 12 ans : D’une part, les enfants ont besoin de moins de sommeil que les personnes de 70 ans, d’autre part, cela permettrait d’organiser une rotation des chambres du ménage, en attendant de lancer un vaste programme de construction :

Tout le monde y gagne, c’est bon pour la France, c’est bon pour les français.

Et, cerise sur le gâteau, dans la mesure où l’espérance de vie est corrélée avec la date de mise sur le marché du travail, à terme, c’est l’équilibre assuré des caisses de retraite : on pourra alors dès 2025 penser à partir en retraite dès l’âge de 60 ans.

Enfin, dernier point à noter : il existe à ce jour tout un tas de possibilités légales pour faire travailler la population carcérale à moindre coût et avec une grande flexibilité, possibilités dont un certain nombre d'entreprises, telles que Lecobac où d'autres, font bénéficier leurs clients, c'est à dire nous autres, les consommateurs.

Avec l'arrivée d'une jeune et vigoureuse population dans les établissements pénitenciaires, c'est encore plusieurs points de pouvoir d'achat de gagnés.

Les solutions sont tellement simples qu’on peut se demander pourquoi tous les sénateurs, ministres, députés n’y pensent pas.

A moins que…

09:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fo, cgt, cgc, travail des enfants, nuit, droit du travail, rachida | | |  Facebook

13/12/2008

conchions l'erreur

 

Winter Le 13 Décembre 2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

Je viens de lire dans le dernier Siné Hebdo (n°14 du 10 Decembre 2008) un article de Michel Onfray sur les soins palliatifs, qui titre de la sorte « Conchions les soins palliatifs » article que je trouve tellement nul que je ne peux m’empêcher de réagir.

Je ne sais pas quelle est l’expérience de Onfray en matière de soins palliatifs, mais visiblement il ne connait pas grand-chose, ou alors les temps ont bien changé depuis les années 90 où j’ai enterré mon frère (sida), et les années 2000 ou mes parents ont suivi (cancer).

A l’époque, en 90, à l’hôtel dieu à Paris, les soins palliatifs c’était vraiment permettre de vivre, et pas de mourir.

Et je pense que Desproge - que l’amour du piano à poussé en face de Pétrucciani, lequel avait lui-même été attiré par Chopin à tel point que le père Lachaise les a réunis tous les trois dans une élégante promiscuité- ne me contredirait pas.

Grâce à ce service et à tous les gens autour, mon frangin a pu – si tant est que cela soit possible– mourir tranquillement sans avoir, en  plus de toutes les épines dont l’encéphale peut se remplir lorsque l’on est en fin de vie, la douleur de souffrir.

Car le rôle des soins palliatifs, c’est bien non pas de faire durer, mais de ne pas faire souffrir et c’est en cela que l’article d’Onfray est totalement à côté de la plaque. Il confond les verbes pallier et s’acharner. Et si son expérience du soin palliatif est l’acharnement, c’est qu’il s’est trompé de service où que les temps ont bien changé.

Je n’ai jamais rencontré, pendant un an que j’ai fréquenté l’hôtel dieu, de commisération à la Christine Boutin , mais simplement des gens qui aidaient leurs semblable en fin de vie à se débarrasser de la douleur, sans jugement et morale, rien d’autre.

& la seule chose que je sais, c’est que mon frangin cynique à souhait et qui se tamponnait tout  ce qu’il est possible de se tamponner disait des soins palliatifs et jusqu’à son dernier souffle que c’était quand même une chose merveilleuse que la sécu lui paie sa morphine – au prix où cela est…

Je ne comprends même pas le lien que Onfray fait entre l’euthanasie et les soins palliatifs car cela n'a strictement rien à voir . A mon avis, il a du se tromper de rubrique.

Ceci posé, le jour où il crèvera - j'emploie le futur car le présent progressif n'existe pas en français, ce qui retire son charme à l'agonie - , et si le diable me prête vie jusqu'à là, je serai son dévoué pour l'accompagner dans son dernier souffle en me faisant un gros rail des produits qui lui auraient été destinés. 

Ce qui n’empêche que subsiste entier le débat sur la dépénalisation de l’euthanasie, mais cela, c’est une autre paire de manche.

01:17 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : onfray, siné, euthanasie, palliatif, sida, cancer, soins | | |  Facebook

11/12/2008

Il pleut il pleut bergère, rentre tes blancs moutons

Winter Le 11 Décembre 2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

« La liberté de chacun s’arrête ou commence celle des autres ». Signé, l'Ange Gabriel.

 

Le 7 décembre, c’était l’Aid el Kebir.

Pour ceux qui ne seraient pas allé au cathéchisme, à la synagogue, à l’école du dimanche, ou à la mosquée, l’Aid c’est la commémoration du sacrifice d’Abraham.

Déjà, qui était Abraham ? Commençons par le début :

Au début des temps , il y avait Adam et Eve, dans le jardin d’Eden, le paradis terrestre. Installés confortablement par Dieu, ils pouvaient faire tout ce qu’ils voulaient sauf toucher à l’arbre de la connaissance, symbolisé par un pommier.

Les femmes étant ce qu’elles sont, Eve tenta Adam qui prit une  des pommes et depuis, chassés du paradis par Dieu couroussé ,  en guise de châtiment, l’homme est obligé de travailler pour gagner sa vie.

Jusqu'à là, tout est vrai.

1056 ans après la création d’Adam par Dieu, Noé naquit.

C'est alors que la terre connu une période de chaos et de grande corruption ; Dieu se mit en colère et décida de noyer tout le monde. Noé, malin, eu l’info avant tout le monde et construisit sa célèbre arche sur laquelle en contrepartie de la vie sauve, et à la demande de Dieu, il embarqua un couple de chaque espèce vivante.

Ainsi, ce raz de marée fut une remise à zéro

Noé eu trois fils, Sem, Cham et Japhet, et sans doute des filles, mais cela ne compte pas, vu le précédant provoqué par Eve.

En bon navigateur, Noé était robuste et vécu jusqu’à l’âge honorable de 175 ans.

On retrouve à peu près la même histoire dans le Coran, preuve du peu d’imagination du Prophète.

Et pour preuve du peu d’imagination des juifs, on retrouve aussi la même histoire de la Genèse dans l’épopée de Gilgamesh. (- 2600 avant JC)

Là, les dates deviennent un peu confuses, mais le fond y est.

Donc, nous y arrivons, Abraham est un des descendants de Sem, un des trois fils de Noé.  On est au temps de la Mésopotamie l’actuel Irak, pays de sauvages, comme disent les américains.

Abraham à 99 ans et depuis longtemps ne lutine plus sa femme Sarah. Il avait déjà eu un fils, Ismael, et voila pas que Sarah est de nouveau enceinte. Ce sera Isaac.

Pour de sinistres questions d’argent, Abraham renvoie de la maison Ismael et son épouse, et du coup Isaac devient son fils unique.

Dieu, pour mettre à l’épreuve Abraham, lui demande de sacrifier son fils (Isaac chez les juifs et peut être Ismael chez les musulmans) , et alors que Abraham va s’exécuter en l’exécutant, l’ange Gabriel retient la main servile d’Abraham et lui propose de sacrifier à la place du fiston un bélier.

mêhhhhh ???? y a pas d'mêhhhh répond l'ange 

Les juifs commémorent cet holocauste (c’est le terme exact) lors de la fête de Rosh Hashana, les mahométans par l’Aid el Kebir et les chrétiens font ce qu'ils veulent.

Donc pour résumer, l’Aid c’est la fête de la soumission totale, inconditionnelle et de la foi aveugle et absolue.

Adam et Eve ont été mis à la porte du paradis terrestre parce qu’ils voulaient acquérir la connaissance qui devait rester seule propriété de Dieu ; Isaac est épargné car Abraham en étant prêt à lui sacrifier son fils unique. à fait allégeance totale et absolue à Dieu.

Allez après cela expliquer à vos enfants végétariens qu'il y a des vitamines B12 dans la viande.

 

11:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aid el kebir, mouton, abraham, boucherie, holocauste, végétalien, b12 | | |  Facebook

09/12/2008

L'insécurité routière bling bling

1          L’insecurité routiere

Winter Le 8 Décembre 2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

« On nous l’annonce en boucle sur France info : Le nombre de tué à diminué de 16% en novembre ce qui correspond à 63 vies sauvées »

Donc voila. Le gouvernement n’a strictement plus rien à proposer pour sortir la France du marasme, fore sauver des vies.

Soixante trois, ce n’est pas rien, et pour paraphraser notre bon suzerain, « aller expliquer à toutes ces mères de familles épeurées dont les enfants sont morts victimes des chauffards si soixante trois vies, cela n’a pas d’importance. » (c’est moi qui met les guillemets, mais le style y est, non ?)

Bien sur, soixante trois vies, c’est bien.

Mais si l’on arrêtait tout simplement de conduire, ce ne serait pas soixante trois vies qui seraient épargnées mais presque 4000, car la vérité des chiffres, c’est 3.897 décès à ce jour en 2008 contre 4.210 en 2007 et 10000 en 1988

Et si l’on y regarde de plus près, le nombre de vies sauvées n’a rien à voir avec l’installation de radars automatiques ou de retraits de points de permis. Pire que cela, on peut considérer que l’installation de radars est un échec sur le plan de la sécurité car lorsqu’on regarde l’évolution des courbes, on ne constate pas de corrélation avec l’augmentation du nombre de radars.

C’est donc du pipeau, comme tout le reste.

Le nombre d’accident sur la route ainsi que de décès est en décroissance constante sur les dix dernières années. L’instrusion des radars automatiques n’a strictement rien changé à cette inflexion , et son seul effet incontestable est que cela a permis de faire passer de l’argent de la poche du contribuable à celle de leurs pourvoyeurs.

C’est con, mais au moins cela, c’est incontestable.

Car les seuls éléments qui impactent les statistiques de l’accidentologie routière sont

1)     les constructeurs avec tous les progrès réalisés sur les véhicules (airbag ABS etc…)

2)     les sapeurs pompiers qui interviennent de plus en plus rapidement, ainsi que la médecine qui est de plus en plus efficace

3)     la pauvreté galopante qui fait que les gens achètent de plus en plus de titres de transport en commun et de moins en moins d’essence, car un kilomètre de plus fait en chemin de fer, c’est un kilomètre de moins fait sur la route, et il suffit de regarder les résultats de la SNCF.

 

Le reste, c’est du baratin d’affairistes politiques dans lequel les gouvernements successifs sont passés maitre, avec toutefois une médaille bling bling pour notre bon suzerain.

 

08/12/2008

Oui Oui et sa petite auto rouge

Winter Le 7 Décembre 2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

« Tous peuvent dire non,  personne peut dire oui. Celui qui a le plus petit pouvoir peut empêcher de faire une petite chose, mais celui qui a le plus grand pouvoir ne peut pas permettre de faire une petite chose.  Le pouvoir de dire non en fait n’existe p…    [Laspus : il se reprend] existe, et le pouvoir de dire oui, non, parce que chaque pouvoir équilibre l’autre dans un mouvement de paralysie quasi général »

Puis il regarde l’assistance assez satisfait.

Lorsqu'on regarde la vidéo de la scène, cela fait un peu penser aux élucubration de Jean Claude Van Damme entre deux rails, mais là, il s’agit d’un extrait du discours prononcé par notre bon suzerain devant les personnels hospitaliers un peu perdus à Antony le Mardi 2 décembre 2008.

Bien sur, la phrase est drôle. Mais au-delà du comique troupier digne de BHL,  penseur officiel de la République,  cette phrase dramatique illustre la solitude dans laquelle à force de vouloir tout faire tout seul notre bon suzerain s’est englué : ce pathétique aveu d’impuissance, assorti d’un lapsus sur des compromis qui n’en sont pas, est assez terrifiant. Au final, on le plaint plus qu’on l’écoute.

Pourtant, a priori, le discours ne se passait pas dans une unité de soins palliatifs

01:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ump, hopital, antony, sarkozy, bhl, aspirine | | |  Facebook

04/12/2008

Si c’est bon pour rachida, c’est bon pour toi

Winter Le 4 Décembre 2008  http://urbanitasmagories.blog.20minutes.fr/

Je ne regarde la télévision que très rarement, tant la brochette d’abrutis qui tient lieu de marionnettes m’insupporte.

Hier, j’ai fait une exception assez tard le soir.

Manque de bol, je suis tombé sur un discours de Rachida Dati expliquant qu’elle ne voyait pas d’obstacle à mettre les enfants délinquants en prison à partir de 12 ans ; Sans aucun autre argument que le « bon sens » , dernière valeur refuge des omnipotents sarkolandais.

Afin de préserver ma santé mentale, j’ai immédiatement éteint mon téléviseur en me disant qu’avec un peu de bol et compte tenu du nombre de fils d’immigrés en prison, dans 12 ans et quelques mois, et afin d’être toujours plus efficace et proche du terrain, elle pourrait tester sur sa propre progéniture le résultat de ses élucubrations.

Si la modernité c’est de sortir des inepties pareilles, oui, vraiment, je préfère être un ancien plutôt qu’un moderne.

Mais il ne faut pas trop se fâcher car dans le fond, le but de cette mascarade, n'est ce pas de permettre à notre bon suzerain de sortir sans faire de vague l’encombrante et maladroite Rachida pour la remplacer par une autre beurrette  de qualité qui permettra au Karcher des cités de monter en pression tranquillement sans faire de vague.

C’est cela aussi être mère dans un gouvernement d’homme : Il faut bien dégager à un moment donné pour aller torcher le cul des lardons. Oui, cela ce n’est pas moderne, mais ça ramène à des choses plus terre à terre que de savoir si c’est bon ou pas de mettre des puceaux en tôle…

20:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rachida, justice, carcéral, mineur, prison, 12 ans | | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu