UA-29881888-1

Avertir le modérateur

23/02/2008

Ramdam a Mayotte

Winter le 23 Février  2008 http://urbanitasmagories.20minutes-blogs.fr/

"Quand on a franchi les bornes, il n'y a plus de limite."

On apprend hier dans les médias que le gouvernement Sarkozy a en projet de remettre en cause le droit du sol à Mayotte .

Cela n’a a priori l’air de rien .

Tout le monde se fout de Mayotte, qui est plus un centre de coût qu’ un centre de profit pour l’entreprise France.

Sur la démarche, on retrouve la marque de fabrique du gouvernement Sarkozy

1) erreur de diagnostic

2) erreur dans la concertation 

3) erreur dans l'action

4) erreur dans la communication

5) marche arrière probable, (comme cela l’avait déjà été avec Dominique de Villepin)

Sur le fond, ceci est particulièrement grave, et Christian Estrosi, à travers  cette proposition de loi, fait rentrer le gouvernement Sarkozy le club fermé des assassins de la démocratie française puisqu’il propose de remettre en cause un des principes fondateurs de notre démocratie ; le fait que cela se passe à Mayotte ne change rien .

Il est un ensemble de choses sur lesquelles il n’y a pas lieu de discuter . C’est ce qu’on appelle un « principe » . L e droit du sol en est un . Du point de vue de la théorie, un principe s’applique pour un système dans son ensemble, et donc sur l’ensemble du territoire de la République . Mais M. Estrosi n'est pas un théoricien : il a le bon gros sens paysan qu'on aime bien,  et grâce à ce bon gros sens, il a des bonne grosses idées.

S’accrocher aux principes, c’est en « principe » l’apanage d’une pensée de droite versus la pensée supposée anti conformiste de la gauche . Ce qui est extraordinaire, c’est  que ce soit justement un gouvernement de droite qui soit, dans un peu tous les domaines, en train de saper tout un ensemble de principes, que ce soit le respect de l’innocence des enfants en voulant coller à chaque gosse de CM2 le spectre des cendres d’un enfant juif ; le respect de l’image de marque de la sérénité du politique en laissant Rama  Yade livrer ses propres impressions de gamine sur Kadafi ou en laissant Sarkozy se livrer à un spectacle ridicule lors du G8; le respect des valeurs de la famille et de la retenue dont devrait faire preuve le père de la nation, en laissant ce même Sarkozy étaler ses histoires de cul devant la terre entière ; le respect de l’esprit d’équipe, en laissant la mairie de Neuilly en proie à la cohorte des prédateurs de l’UMP ; Il ne se passe pas une journée en ce moment sans que l'électeur de l'UMP et à fortiori que le citoyen lambda qui prend le train le matin pour aller bosser n’ait l’occasion de se dire « pour quels fols esprits ai-je donc voté, et par qui sont portées les valeurs qui me les ont fait choisir ? »

Si au lieu de traiter le symptôme, le gouvernement Sarkozy traitait le mal, et ce sur à peu près tous les problèmes abordés, la France irait mieux . A Mayotte, l’absence de la métropole fait que l’état civil est inefficace,  l’absence de forces de l’ordre fait que l’immigration clandestine est le lot quotidien de l’ile . C’est d’abord cela le problème de Mayotte . Nul ne conteste qu’il doit difficile de faire à Mayotte ou dans ces contrées reculées exactement comme en métropole : Il nous reste bien deux vrais royaumes au sein du territoire de la république (Wallis et Futuna)

Nous ne devons toutefois pas accepter que ces erreurs de diagnostic, dues à l’inexpérience professionnelle, aux approximations de nos gouvernants et de leurs conseillers, ouvrent ces brèches énormes dans les murs de fondation de notre démocratie .

Ce que l’on constate de manière quotidienne, c’est qu’on nom de la volonté de réforme , notre gouvernement porte de manière systématique des attaques plus ou moins sournoises et plus ou moins organisées à un ensemble de « principes », qui sont de facto des principes fondateurs de notre ordre démocratique .

Cette proposition de loi de Christian Estrosi est simplement une proposition scélérate que nous ne devons pas accepter .

A ceux qui penseraient qu’il ne faut pas exagérer , je dis qu'ils sont dans l’erreur la plus totale : Dans la cohésion d’un groupe, la notion de principe est fondamentale, même au sens littéral du terme : Elle permet de borner l'action du gouvernement. Dès lors qu’on a franchi les bornes, il n’y a plus de limite .

 

10:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : estosi, Mayotte, droit du sol, Sarkozy, UMP, immigration | | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu